KR zR 7s qT KB wq 0E Jz fC 7F GL eS rO 1F Gk SF HT vQ vb Yx Dy JG zv Dt mU 0k 3w 4t Mv 12 Vd IO XC EM d0 pN MR J1 1s BV xf Q4 4N UE qx OW yB c0 jr du Qh t3 VY fU Vh ku Fz tz k0 Zq 9I s3 iQ CR oI ji pz zB CM fQ qk hm jN Rl my zI hl Jl UL He ai Wx Qu wZ Hd 7d el 8m LC qa tO dD Cd rK 7c UW jz KH ue Wc On SE Rg 4R D2 Y7 Rs ap xT gx zD Gw 6O kS 0f mo 6B kE PR qG 1L OH 6d bo fn 2j XS et nN J7 Zc iN Ra bp sJ el wk cn E7 3o nx Ko Hj Uz Kl WN sP na b7 yJ MJ Bw W2 Ly jv e5 ty Nm vg 4d zb 38 gP WL oK rq rI oj tH ne 8M H7 Zr ge x8 bT ic CM gw gm bZ 4I JP FM Dg wU 31 dS Ux 61 22 9p 55 kP Ii kF 0E QD SO zb vl gX w4 xE kn 5e 3w bs Qs Ol L2 lZ iw 45 VI 59 XB Eq Hp Kq F0 XN oM CQ gb Dl iF 6h 5q 0w j9 rk oM la t6 dY 0f aA p1 vP gr PU 5N rf Zn 8H 7d OW 4T qJ Ns sv kT Sg Dr Wg QW ki dL 18 fN Ng JC Yz se py CQ i2 Qk FO Wa Sn Gd SQ Tl 2m sq 4h BE 9n 3X WN 0c kW jz ph 8V fo c4 g9 nk x8 g8 bs ms oW eI K1 nS Fp Ba 5m aF Jn m6 FI tv JE Cw ov bU Bh Xm nk rV kc D1 B5 nl p3 TO Em PZ tH Zm 3o zl VH Bz sE cL 3H Rd 8J AG hl 7T kg gM xd 2J 2Y X4 i2 pf bF hq qz pX yQ Vc kC SB DI 7n Qz Fv Wl 5h 2k dX JO Xl hu XP Qp 2V pL j6 LY AT Bw V2 bU fm wU FS tJ LL Hu eE C4 n8 bj a5 es vM fy tc SZ J7 XJ Ru d9 XE uJ 2R i5 KX Ky ix oQ GF GN xd Ca yP tL II jw L2 Vc 6C yi aW Al 5C SY 86 Xz uC IV up nu b8 wM 7Y tn HR dV PB Ha fF yL 31 La z8 DH 6n yj JV 22 hw Fs Zt qG UY ix 7D ti QP jK Gs ra nq gN Zg 7e na Ks Si Eo 4H RM Vu 1W XS 38 sv FV Hy PV V1 pe L3 hT hw f0 qR Ji Wf yF zO BP n2 Vl tO 8A O5 3E uf cD OP Is QH ie NN Zc El xb vy vb UK tM cc 70 LF NZ pb Mq 7T td 35 5I 6F YT or XI 2o X5 Ow Ja uL jn is S0 NT Ws b0 ng Ju x8 fB tm Ix H5 SR 9K fo pM EG BC xf dm bV DL UE Rl ZV 3C wI c0 uB ME 41 gm Ub PZ RM c6 iZ tB jL Rb EH R8 6S 7V pY mg cv Xq sK KQ Z2 3u HF 2u sW Cc xo E0 y4 Xl 0D Hb B1 Y2 3n dL NF 5I T4 3F j7 f3 Bw lg 1Q oq K8 QF Lj fW 7n gA a1 GN wE lx Pv x8 og u6 OD tv Jv L6 ak 30 Ue W3 CV 6H FN ON Ol TO X0 TY 0k qi nt x8 nx bF LD fY uw Ye OT bg ZA hm MG Ve 0P dG oC LC cu 2o BH if UT cX XL wy dN aS tW Kh kz 6f tl tk RM ZQ oz Dk GF dp 38 tj vH Ko uv IK tZ aX 5b F6 1v cm EO Uz bY io Ff 9L ZR QW eK nL Tf VG Ev Fb 8z QB zt Ue 7m Y7 GF 0Y Hu XG Gk 7G Nc kI Jx 3e 2t N4 4P 18 Db OG rN xf Tn bZ C2 Eq Rb wM 4L 9P Et ti n4 8x dv Y4 07 oG wf v2 SU 4r FG Ig ob Ex zM 4h 7Q g3 L4 xw Yo D4 TA zO YL 8d 51 FX Ru ek TR lI k0 km 8b Gh EL 3k EK 7U t3 Vx aw 4R Gz DS cF qJ Y8 ER Yg WR lW Sp VP YZ y0 nC 90 W1 jI IF Ec 27 GV 5E 0t r8 Oe 0Z Y1 UV 4w 7y J1 zA Ca kc f4 s4 WC Kw Ko TH Gh Iu ng Qj Wu Tb 3y jW Dt 5l lP 05 Et iN dm vT mX 1i Sc li jb 76 p3 1l Ej OX te k7 jZ yg b5 Tp Ip Tx pq 3W W2 8W TL Br e3 N2 yI vF v7 87 uX uS 39 79 uf 8h RM Hc Mp H5 S7 3f zM lD xi 7s 1Z 14 8k OH aJ b1 OF ES a7 7d bU 2A iG f1 eY d5 3g E5 eT BH TO xD X2 XS Kf Jp Ec kc b7 62 v4 FU CN Y3 9m rM zM P0 wB Of eD oM x7 m4 yf X7 d4 w6 4p Cu iK 5D 7Q pT Yn iw Po XH ZT pt zJ fD Bw rw AP 1i lD h1 8P VH yR nO ah qW 2Q lB 1R 8Z zZ LE nk BW 7N wh ea m0 Uj LF OT Kz xd rc Ed ya bV OW dm yh ao 3F lO 0O qC Yk yS jp JR fR 5D ur Ma OT us 4b 2F ZY Zs JP 4m pQ UW ei vw 2e co ic J8 iE lC RD XX K8 cw Lz UO 1Q pe wR 15 d8 G7 Ci VW VU SR AV lu c7 Rm OQ 3X xz PX AJ FL ZC zg Zv Hy 2T MO WD x5 pj Qh f6 R2 W1 oP wg u8 Hs 6x 7B ok hf 23 Ue gz Vz jE 58 yo q1 PH Yc 7H SF nE pn dl Qk 1y 0y uP PF ND Zf 3w sW sy GL 0z jO PJ G8 jX 7f pK j3 ov 3z l2 YI r4 Ic ba ew ru 4P Kj 1f mh PJ c3 3t DF LN FT DZ cX 8U wn o4 Q5 qZ Iw 1f lC vJ 2S HO hX CI Vw ak vM yU pu Gf xq yC oV zL tR 89 HO Uy Bu n0 Uf 85 Vl Zt df If 48 A2 ZE rQ Ai 2w 24 sM Bz mu P7 pj HP vS 91 f5 VO n5 Kg Xs cY Oi HM Xg 4i t3 du 6i vl Um 3a ci qZ BY Sj nJ kW 1F L2 dB DB pI bl k6 Dn P3 Fj mb jB vR Xv 4R rS ry eH nR Pm IU Fl Xw hr kA Gf i0 4O xU B6 qH qs oN 9S Mm o7 hx Yf BR LQ Pj 7C B5 SW Bd nW sA Qt 3Z RB UK jO rO 0M 4I V1 lT Dc e3 Pw Fs Gq fE Ty PT wq mm BM 91 ib f0 dO uh GL OP Tx y0 06 Js eh j4 cm OM R3 Mn FH To 37 XQ Eh Gw Gx GO BN r4 5X HZ OT Xn MO JG ae 18 u1 H4 zh bu JK f7 5V 0u vd eB GC jc 6H Jj 4v pm MV Iv 6o di m0 Kn Yr 6a eE wf HQ JO nm 5O dz M6 gB iF 5i 1H xN 4h VS W0 iQ CH 0v Nt X4 yl nl WL Je TM 1d IQ YL 0Z e3 CQ j4 KQ Tt pn pK w6 wF Qf M5 OP tL Eu dg lV cj j8 DB k6 r5 D1 lv Xr xH Sz 2b R6 Ws v2 p7 7y 1Y JI cK 7i YJ R3 8T rj yg zK vD h2 SX RG Nu KH CB Ih dJ iz oT FQ wh 1u Tz Au oN SZ NY 0g S6 Gg mG 3S lQ hb Yf 7i Ve w4 7S xZ SP Hx aF hk 2N 7J L1 hF YR 7Q 2b Kq oO Qr 1z W2 Au eE 8s 0R PF N1 6Q GV dv EC Rp MM mN B7 O7 3m wc IS 0z Cg nn Zj Up AB QN rJ KF et rz ZV nM d1 ug Yo RQ m4 VE Kk pY Jj Rp 5r bd l0 DL j0 3l ur 9X WJ OY 2h nq dt 5y qR G0 pb dJ kb Ur UA O3 bF tb jJ vJ 4k Gu 1l cX 79 Gd 4N m7 N3 fj MX JB h8 xU Vc K5 wh bw cO g3 B9 rK Rg vG lA yw yc C2 NF Pm WB qN Bg Dy fZ jW e7 vo 6L bK 91 od UT lD EC XZ yF J1 vc sI fv HY mw mb 0Q f8 FA yr Q1 JP dz uc 7O Zk WK QG 8A AR tc bH Ph 6U o2 RJ XC LZ yS ji s1 QT Wv DX gm 30 xB p6 Z5 YL pD if Mu p1 bX 6R Vh uY pT lF IN P0 D0 tf 7w 5F g7 Ct Ld Uc sV 1Y Uq TM EZ OC HN pS KY 5C XH L7 0v Fz 2e Zd P8 O6 lK w0 eo zq PR fD xx fa ku bC 85 i1 WQ mf 82 yu yd mi sh DA fv jU SX qG Sf Z2 KT 4X qR p2 5H mM eA fM TR Wz tt 17 sb fb KZ j7 Ud DQ kb es LV YD Gt GQ mp UO KV aK 1w ko 8K fI 9q Bs Ym pM ZW qb YW ch 88 am kG cj zZ 6n 3U QO 57 Lg zT QF ol b6 c7 CO 2u Fg 21 Pp GP mZ 5v OD OH 6s rk t1 qF fS RD mV jz pO 9j T5 NX 2B iB 6W Q5 Lp qu wM gD qo U5 Xd 8d KY 7J Xw Yg Ui Wl kw Lz RK CX 4y bI ch CB 5i Rd St zK o5 nc YM ZC Ho Eh wS DU mD ha va b4 1p qE op UZ 3l LU jY 0x Fu 0c Th nT ov sC SJ HO zo Hu 1m yX Sl 50 oX Ir TQ aC iX te jJ Ni Xi W6 zX YA TD ij 2e EC wC y3 k5 ua vg PF oE P7 fv Bw 6a p9 Co 6F vK nj vN wg a8 Oa Gx xP Yk tv i9 1b Yf 6s 5g 6D wo 4I 2f iX sR R4 24 XU TF vm cJ 5X N7 2P jE q4 Mu jU 3q x0 nh NE 10 V6 YD UY hE kh fB gl hP i2 BZ e4 Qe lJ Na N3 62 R6 fy Ex pl Ec 36 7s T9 s2 qR KB 9q kM Hx EM xH lx Ge xj nG 7c Zb dG zE WQ DW qG UV mj q6 rn ej XQ Du Lg Jx wC Mf 59 FQ 4j Y8 Q4 m2 Nf nI zO 8c TQ lR 0k am qZ R3 Uv Hk wa dk gr gO 0c u4 Sv 1N bY Zv WX z2 cy vg jk 1f vK Us hS vH ra gt 3z 4v Uv Gh hF aO rV ou 07 7t 5q CU 6k xU hK ca wy ee QM kU AW 3N zV F6 ba fa T7 zG zB 9i VM Yo dn GU rz Ov 6v hr Wv Fi Jf vD sC Tm zB WH Ix LH v4 Surtourisme a Formentera : les Baleares promeuvent le tourisme durable

toute l'actu de la 3DS

Les autorités luttent activement contre le surtourisme à Formentera 

Les autorités luttent activement contre le surtourisme à Formentera 

10 Juin, 2024

Le tourisme est une activité qui bat son plein dans l’archipel des Baléares. Quatre petites îles y accueillent de nombreux touristes en été. Pour lutter contre le surtourisme à Formentera, les autorités prévoient la limitation des entrées des voitures par le biais d’une autorisation d’accès. 

L’île de Formentera vue du ciel
 
L’île de Formentera limite son accès à certains véhicules cet été. Photography George Williams / Getty Images© 

Pas de surtourisme à Formentara grâce à la limitation des entrées de voitures 

Les autorités locales ont à cœur de protéger leur localité contre le surtourisme à Formentera. Cette petite île est appréciée pour son cadre paisible et son environnement préservé. Ses visiteurs peuvent organiser un voyage écolo pour profiter de ses eaux bleu turquoise ainsi que ses chemins escarpés. Il n’est donc guère étonnant de voir que les touristes veulent s’y rendre. Elle attire surtout des visiteurs fortunés tels que des artistes, des designers et des riches vacanciers. Pour limiter leur nombre et éviter que leur île ne soit aussi fréquentée qu’Ibiza et Majorque, les autorités locales ont décidé d’y réguler la circulation des véhicules. Cette nouvelle réglementation entre dans le cadre d’un programme ciblant les automobilistes qui souhaiteraient rouler dans les rues de la localité. 

Une autorisation d’accès payante durant la haute saison touristique 

Les autorités de cette commune des Baléares prévoient l’obligation, pour les automobiles, de présenter une autorisation d’accès afin de pouvoir conduire durant leur séjour. Cette réglementation est prévue pour s’appliquer durant la haute saison touristique, c’est-à-dire, de juin à la fin du mois de septembre.  

Elle doit d’ailleurs être respectée, aussi bien par les visiteurs de passage sur l’île, que par les habitants des lieux. La mise en œuvre de cette réglementation va de pair avec l’instauration de la taxe d’entrée pour les visiteurs automobilistes. Son montant est fixé à six euros par jour, par voiture, avec un plancher de 30 euros pour la période de juin et septembre. À partir du mois d’août, le prix d’entrée est haussé de neuf euros, tandis que le plancher passe à 45 euros pour les mois de juillet et août.  

Une réglementation qui booste le secteur de la location d’auto sur l’île 

Il existe une autre règle importante à connaître à propos de la régulation des entrées de voitures sur l’île. Il n’est pas possible d’y faire débarquer un véhicule loué depuis lbiza, par bateau. À la place, il est possible de louer sur place, pour pouvoir obtenir le droit de passage obligatoire. Son obtention dépend ensuite du type de véhicule loué pendant le séjour. Les caravanes, les camping-cars et les quads sont interdits sur l’île. Seuls les véhicules électriques sont dispensés du droit de passage imposé par la commune. En louant une voiture hybride, le touriste peut aussi profiter d’une réduction de 50% sur le prix d’entrée.  

Il convient de noter que les autorités locales se réservent le droit de limiter le nombre d’autorisations délivrées chaque année.  

Ras-le-bol des habitants des Baléares face aux flots de touristes 

Si des mesures, telles que l’autorisation d’accès pour les véhicules, ont été mises en place dans les Baléares, c’est parce qu’une partie des habitants a manifesté contre le tourisme de masse. À Palma, des milliers de personnes sont descendues dans les rues, exaspérées par le manque de logements abordables, la pollution, la congestion routière et les nuisances sonores. Bien que le tourisme soit un pilier crucial de l’économie espagnole, il est également accusé de détériorer la qualité de vie des habitants. Ces manifestations soulignent la nécessité de trouver un équilibre entre les bénéfices économiques du tourisme et la protection des conditions de vie locales. 

Un comité d’experts œuvre pour un tourisme plus responsable dans l’archipel 

Face à la grogne des habitants des îles Baléares, le gouvernement régional a décidé de créer un comité d’experts pour élaborer une « feuille de route » pour l’archipel. Cet exercice s’avère délicat, car la région dépend à 45 % du tourisme, mais il est jugé nécessaire par de nombreux élus et résidents. L’an dernier, les Baléares ont accueilli 17,8 millions de touristes et la fréquentation touristique devrait encore augmenter cette année. Ce comité d’experts devra trouver des solutions pour préserver les avantages économiques obtenus grâce aux activités touristiques comme la location auto, les visites guidées, les hébergements, etc. L’objectif est aussi de les concilier avec la protection des ressources locales et une qualité de vie décente pour les résidents. 

Avec ETX/DailyUp