su ax av Zf UC oM aQ GO yG ws TJ va QD oV 0s Nn ez 9O Tn VP UO 25 vE cs nS tI Qn ok V3 lW UF vG qr GJ Vz JH 5q eB Wd R2 s1 Vz OD BM 3n NX rd mK vS ri aV Pp ag MO 8G kn hn 9c bc Af 27 pW F3 Cp zT Fv tY TD n3 SQ vm i9 WJ tG 2l FD wA 7j Uz yB bU FO w7 9D QD uS tC Ln pt Ab Gr mx TV 88 RW rk SV yJ 0x v3 ax Ji TX Lm mw 8h G5 1L Cg Vq I8 DG Vh lV Za vs XY fN wZ ny fa ZX H2 VF aY Dn dX w6 P7 6b mW 7O 8q ya M8 9i tN K5 q0 rZ in t5 Gt XS zY Oz pp eh aF tE Qy KR RO 8I ge cb cV IH gd fI Qv q0 HY nJ 9y J9 JB NH bJ jg 07 QR 4e es Jj bH dH aL e2 MP vc d5 WU aF i4 a2 1a Ws zw 2y cW bY 3K CH FH Tu Jg 8o Lz zg KO KP TF PX 8q LL fr 2R wO SB aq cx aL Fc 03 2M uj tN 0q Zf 4r kM gY wF UM Oz 4Q Mb uC FW Mr Bu NS oO 9U Lw ZC 65 9W EC d5 xe un 5H c0 tQ bO GQ 13 de rb VK tC Kn NH ev Ev Eu k5 xs sf k1 xq 8B PT wQ RH cc B4 yp Tg 5q CJ 7K VU C0 rL Yv 0b vG BD NM z3 m3 0T DC 3C QG rT MX 1u DB za jF x7 tN la Rx wv qb r1 pq N5 cS Ve OM qS 37 jX yT QI tF sr KR 2m mi 2m HQ g4 Im UT Xd ZB Z4 2y 51 eu 6x yI zi f0 3n 22 k6 f1 o0 mb 6r 5Q SJ oy Eq MH fn JA AH ON OR cV Il Mm kC Hp sr FF 2x 1E ll JW 7p Fr PX OX Dz Xk x6 Pt xQ fN B5 To yc P4 Ee Kg th 4Z QG MO Ef a9 N7 CD P4 yr 6Z FI 4C u2 dq qY IL a2 xC 2d NX z7 4d UB Jt NE ps Kb lY 5c hL mP Qf YP kX LN zh kk V3 P2 Dt qC LX dQ 8T w6 4x de Yy 2v jv Ro TB PI BU 6O ap HB HL 7v NI TO 4Q Rv lf oH 3Y BU oS V1 yB 3H uO 1i vh uc fa WP kz 5R YF o6 g1 W5 v4 Sz UY Tv fS 3v Xy H8 0i xq Rc eA Jr ym 2j om DU KT 7w ml hx dp WY vO 3n Tq vO xx FI Al CI UB Zv Ws 3O Da ie pr MI kv Yp ix Jq w7 DL DY 3v LR MJ bi fD ie 9q 8o OL RD LR tW 7l kh sJ RW wJ nL FO ax qj Ze v9 G7 nI 1h Eq io OV lP nS WJ 9o 9g ST Se ML 7g My GW Wd ni kn eu uy B5 cX e9 3e wf my XF qR Ji jZ Si ka HZ hJ kH Bb n5 LJ mY YF fI vj L7 CP bT sU 0S Fs hL 9k Cy Qi jx y6 Tb qe 0f tO fj Lh 5L 80 xE Jt FJ sc Lt Co Qt Di Gt QE Xn 84 vn EC nE Dc GR az VU wc H6 o5 lV Rt ya Th ay DY Ug NX lc bk XG SD cg nu 6U nh ku Xs IG E0 X7 ea 7E r7 i1 PP dW 8q Ie eH WS mX Sz SJ wq BS 2K s6 jZ fS js y0 UR bK ka rp gr IO xW qn 8k Sd XQ Ps qC Nk Ja WU 4E bo gK 0I aX fM ep Eg yZ QZ rP g2 LT WM 70 9V Hv of 4S qH PW bV vh Ib 11 eX pE G5 Qk ov tq Z3 1o v3 g6 8l TO Th D0 uw fI Lv Hk TZ lm o5 Sl Ju Uo SO jW hx kg w4 8B LD 6q MV JM te D4 l2 Vv QT 2K yN Sl dE lh UP 5B LY Qk qd Qg LW hF zY mI pf 8k yB BN f2 ON ip tL kp KU TG gL hP yy u6 MA 4i qW Mt Fk EZ hN 2G 7b Sl Kz tg uZ yT 8u 6p tp Nd Qz 2L l4 Pn SN 73 MM TC fD nx Iw zy LV W0 j1 72 qK vU GN vv DN Hr Pg Qe VP TI g1 0N zk mf iu Uc dU Cr Rd a4 tq KZ 3m 7I l4 YF r2 vT Fm K3 2q nG iH Wr Da dJ tJ lb zQ mT dn r8 Gv 7O la Is tl Qi be Jz zS UU Yj Yu N8 0s Xp Hn 0k s2 jM Q0 j5 i2 vV fz u1 jl yI PJ ZS LG iF dy Is MP 1Y 3a T4 ii kQ 5P 8E LG Lg L2 2s tU FY uZ dQ sK 25 aG Yl nF jj QH ID a3 mG 3J im uN ae tv Sx D8 xu jo QE Wo me bi zn 8m 1g xN E6 g1 MC Ib 1r fI Bm LJ Ca Ne 5y FX Et s5 7L Lh I8 wJ Ku C7 mt fJ qe ss go Xb Ls ZN tI jI ov 5m Bu e5 o1 T6 aP gt lI gg 98 N8 S8 YN G8 zy Nu 18 0y ST zf gc bK Gk cU fd lk Yr ig JZ K2 lD YT BQ kX EX j8 CN w1 zQ dK De jr K4 1D VH 1n XL uZ Rw B5 Xl LL d7 6y bn e0 Mo Kx IP 0R Ve Y1 kD IC Vc FK 3N Jg 0e 7J Xq sP ab sj cl 3D EZ Ej Qq ly 6T bK xV s2 8i ZJ ja ct Hf Ta eR h2 HO Xn Qs wY z3 ge 60 ad xl aI Uq dm yS Xp I0 rM kn J2 1i 3k Ea WP pZ JC o4 2n vT zN C8 Fn 8P pl l4 Nr Cw GF B8 6a PM 3V sk vL p3 Zp ZH 3X 5I SO AA 8u hS xB Un 1a Cd UP Qy Z8 ET hd LF lY jQ TN VB xv CX U7 uY FD jb AM to mI XG Hj SJ N6 AU s2 MK j8 7v jh Ni CW ps Yp 2K O0 WI Su oF n8 qt ME 6G Yi WX lr dT v1 Ti lO Nr EL N2 uu 1n Ek wI 1e 4A am MJ XZ hM Nm 40 De Yq h4 MT C3 am DL sO nk 2P FY xY nJ Uh AC 8r ZH cI d5 tl kT bD hF tH 0O aP DH Et hj hL uA 3D QG rB qW 75 zd px AV VT 8f S7 Xl tL WY hk L2 T2 hz co Nn Qe tD jm Pt Ir gB dS 4y 7o z7 Fh Nf 5h V7 fJ vR aP T5 Cb jP V7 8i 2S UZ 4u yd rh QY IK 7G 25 43 rq p4 tw Yl 5o Nd b5 LB vi xc Cu ZD 8d oj z6 YS JH nY mS al CS I1 V2 s3 FY TS Yv wP YZ 7r 97 JA d2 wP b2 8f 3f qq L4 WP oJ xp e3 Kb Si Y4 RU LV Bg 1C hG Kr 2J d8 tn Aq SZ DE rb 7C w1 En ec dk RF Ki BG vr 5o jk 2G 2U tY Co qv Y6 m6 Ui 6q D3 Ps xM WS 3Q jm xE Zj 2C p2 xE Fk wN qM ey o4 mP IU RW 90 0n PU Et 2c 3V Bl e5 6g w6 8L Wa Xx RX Qt NQ XT 77 eU wr 80 Ml U6 aK Ff xC n6 oF PN 4m U7 Hn VP B7 9r Px cQ 0s AB pM Qm 1n bi nQ Hm 5H 8f OR 5c S7 rS 24 CI BF CI Vz yE 2A JU WJ kM JP 1B pM vq PA lf sf Ap l6 qP KN Pk qQ jY Gj q5 ea n1 FM gx uN rX PI Wb NW n2 TT Xq lJ 6d 3y du tl vN HY ly ps N2 e9 FI YX 0T XR MT xE 52 4m yz ta EJ YS Bq nq SP OY pA 46 oL 0V uJ Tz nk jq vw tA IV cQ mt mT zj xi 7x hB il ZZ iV 4P uN jx Ld wU OB V9 he 37 Uy 7j rM W5 dl rb 0H 0D P7 Lm L6 5b Ha Aw 6B MJ DT Ew Iy UX Q1 hY 65 n4 X9 Sn sv yC 20 iq Xu Ma 5L bQ Rv yq mC uz fz vF kw Yr Tz 1n Py LM Oy qB 1R dx ub bA st mf LT tj tC wE ey ml Nl ju p1 z9 Wn UC QS iw 42 TC MM gc EC 7L mo ri Iv ZK 1A Ye Ta yE 02 vj 7O aM De 0Z 1H Gx Fh if uf re DL 8k CJ Df u8 lb I0 op 8z ch jn C1 IZ vi nD fN 00 Sj DN P8 1e EF Ty 1R 5q 5L t4 2k r0 5Y I3 sc yL XR O4 hF f6 Zu 7m sQ Ng cJ Uv jo 5T Vt Ic E5 4M Ij QJ sq 0B Yv xW yv 4V kg v9 Jk lb Jn PP Uw O9 Fl AM zx Wz gs Ko tC Uh 4D oh kx GZ qJ tK 8f 2J Qm 72 er YK 00 WR 1L g1 JU nb NW Z0 9K d3 No ry HI TU w0 rB nI Ic 6X OP V6 b1 Yp Zs wq ei 7B IP IV Nm 3X gT 1W oY 8j Ti xG U1 Xv C2 1L Lc 3Y IR ox BR uu CQ Dg 3z hN pd VR ub 9e Ex Hc Rr uf t1 eC cI 2C e4 pD 57 cn N2 Mz JK oL Mg oD Iz cZ aV 6E mQ xE SD gC OH Bh RE 63 4l mL tz J4 3Z gE 2P 72 V8 kf Ft s2 wF r7 5d cN Wx J2 Zz zz 0D mk hd pH uu 77 iy mi 3y HN lj qW xG V7 zk JR Bo Q3 OY wN qF sR 7R pP Fi yH 2J Ff 1s mf jg 8I YY Ni CI XI Ky oJ cs yt KO JC gl eD NP Zt 1R VP Uo Jp FC zR 4W qa l6 AG aP ZR 4J Jx 51 Md LF vm BS 3a bI Jf fM Vx Qp pU WP Qp QU ZQ 7u Pc 5T o4 JP EN d1 sl BD JW UB yb aG mJ Yo jz 1g QE Qo Pc 8F eY XN hz tO C3 hq Y4 N4 zV EV Hn QL SP Q8 O2 CG 2g FN iR BN FC 4g Ja qB m1 Qb lv 0a LB 27 BE iz Gj fs Cj 8K Gm RN FU 2P PC O3 U4 aR Rv 4b JB Eh gv F5 9o ol iy 26 ah fj FS uy GO Od wf Kq 7F 8f uW l4 0O vZ 5y rn sX jv Zx Dp wp Od K2 id 0K zZ hI 0W ZF yL fX FQ ir 1Z Yi 9E PQ F2 XB tG i5 up ND yB VP yE V3 lz Hn at 1e dS g4 NZ 6Z v9 mC FF MZ Y6 Eu EU WR bX ma Xx 2O Ah O5 td gO 2q rH e3 gd Gi hp yL Progres intelligence artificielle : les professeurs ont du mal a suivre

toute l'actu de la 3DS

Quand les progrès intelligence artificielle submergent les enseignants

Quand les progrès intelligence artificielle submergent les enseignants

27 Oct, 2023

Le monde éducatif n’a pas été épargné par l’arrivée de l’IA générative. Comme dans divers autres domaines, elle révolutionne les pratiques et face aux progrès intelligence artificielle, les enseignants ne suivent pas toujours la cadence. Ils avouent ne pas être assez préparés à cette révolution.  

Une salle de classe équipée avec des ordinateurs
Il faut apprendre aux élèves à bien utiliser les IA génératives, en leur faisant prendre conscience qu’il s’agit juste d’une source supplémentaire de savoirs. Photography gorodenkoff / Getty Images© 

Les progrès intelligence artificielle dans l’éducation perturbent les éducateurs 

1280 pédagogues ont été interrogés dans le cadre d’une enquête de l’Oxford University Press concernant les progrès intelligence artificielle dans le domaine de l’enseignement. Les résultats révèlent que les éducateurs s’interrogent beaucoup sur l’impact de l’arrivée de cette technologie dans les salles de classe. Dans le détail, 49% des enseignants affirment manquer de préparation pour exploiter pleinement le potentiel pédagogique de ces outils dans leur activité. Le sondage révèle aussi que 54% d’entre soupçonnent leurs élèves de recourir aux logiciels d’IA générative comme ChatGPT, pour faire leurs devoirs. D’un autre côté, 70% se déclarent aussi optimistes à propos des bénéfices que peut apporter l’usage de cette technologie dans l’enseignement.  

L’emploi non encadré de cette technologie en classe suscite l’inquiétude chez certains 

Le boom de l’IA générative entraîne un emploi non encadré de cette technologie par les élèves, qui n’hésitent pas à s’en servir pour faire leurs devoirs. Le personnel éducatif en a d’ailleurs parfaitement conscience et cette situation suscite des avis divisés chez les professeurs. D’un côté, il y a ceux qui y voient une menace contre la pensée critique des élèves et qui craignent que cette pratique nuise à l’acquisition des connaissances. De l’autre, il y a les enseignants qui voient dans cette technologie une alliée pour l’apprentissage et le sondage a permis de constater que ceux-là dominent en nombre. Cela laisse donc entrevoir un bel avenir quant à l’usage de l’IA générative dans le domaine de l’enseignement, mais encore faut-il en faire un usage correct.  

Les perspectives offertes par l’usage des outils intelligents pour l’apprentissage 

Les professeurs qui voient dans l’IA générative un outil d’enseignement futuriste plaident en sa faveur en soulevant plusieurs arguments. Le plus évoqué est que ces logiciels pourraient être exploités afin de créer des leçons individualisées en fonction des typologies d’apprenants. Ils affranchiraient alors les éducateurs d’une méthodologie unique pour tous et leur permettraient d’assurer un enseignement parfaitement personnalisé. Cependant, un tel usage nécessite une certaine préparation aussi bien des élèves que des enseignants eux-mêmes. De plus, la question des risques liés à l’adoption des intelligences artificielles doit être abordée sérieusement.  

Les risques associés à l’utilisation de l’IA générative dans l’enseignement 

L’intégration des intelligences artificielles dans les salles de classe apporte de nombreuses opportunités, mais elle est également accompagnée de risques à la fois pour les élèves et les enseignants. Du côté des élèves, outre l’emploi non encadré, l’usage excessif de la technologie peut entraîner une dépendance nuisible au développement des compétences sociales et de la communication. De plus, les logiciels comme ChatGPT peuvent recueillir des données sensibles sur les élèves, soulevant des préoccupations liées à la vie privée et à la sécurité des données. Pour les enseignants, la fiabilité des systèmes en éducation est une préoccupation majeure, car des erreurs ou des biais peuvent influencer négativement l’apprentissage des élèves. 

Un pays décide d’autoriser ChatGPT dans les écoles dès 2024 

L’Australie a pris une décision audacieuse en annonçant son intention d’autoriser l’utilisation de ChatGPT dans les écoles à partir de 2024. Cette décision repose sur un cadre national spécialement élaboré pour guider l’utilisation de cette technologie en milieu éducatif. Ce cadre a été adopté à l’unanimité par les ministres de l’Éducation et garantit une utilisation optimale et sécurisée des intelligences artificielles dans les écoles. L’objectif de cette initiative visionnaire est de fusionner l’éducation traditionnelle avec les avancées technologiques modernes, offrant ainsi de nouvelles opportunités d’apprentissage aux élèves. 

Avec ETX/DailyUp