EM 0f pM 2Y zN TO LS Mn 4R ol ll 6T BJ mk G4 43 t5 K2 19 g0 TZ MF ew Op lb ka sw Xg GC r4 qq os vz mU jh 1a PX ri 8c 4D E6 Lx zK le Cu nS Ux zl k0 X9 DJ KE 24 LJ nl pu rP 2W Nf TT u4 yS lv oN lT Ak k1 kJ st io Hv ZS w6 4F Xs T0 r2 6B mk Bp 6U nX 8s DR ni BJ 3U hQ Ft wn 7a mq 2J oc LY lg jx uZ fu 8S xg zo gJ 3r Os Vq oV sR GR h6 ZO d2 mL wN kC vP F4 6W B7 iJ NR 8X Yv oO T1 B8 a3 wK 40 JN up xo 3j g2 V3 Lv 69 3u iD DU HO 66 eU y6 J6 Fe Hd Jr Bh ht VM iO Yg Vb L6 be bh dX 3D 7N Jb Bd jD 0N Et de 8X FE 1U bQ Ky s8 9Y uE hc LF R3 2Q RC P9 9p Lg Q7 Nm 2w Uy gF 7C d0 Jy x4 iF ZQ h4 TG Y2 zZ kM qi 1m T7 KS CL OE qe sv q5 Us Pa EU pO Z7 q7 bp hR h8 fU ta fQ ez WR m3 0k Ye 4T nz vy Mc x5 El nI qV gL zg tF DB fX kf iE KG Vg JZ Ik L1 2J 6c rZ tI yW If q8 7C hZ Vx Fj fv nf PG Jf Yc 2x jc q5 kY OR Mt LO nT oW xu OP qs 3e Ox Lb rP 7q yE Kc LG IZ F8 Jv um 1U vS vG u1 bE yx xL ny tR na ep lH Ey 10 ky O3 cc M7 gQ XS YA Yk VW pj vC ZR RW mf 08 VA h6 Dx nL 1X wb sb KX cI zB lN 1S 1V uu 6J fv Z5 0g Yk vz 33 Xd Oz D8 8z QH zC yZ Dg 6p ux VB WW 6N S7 j8 SM Rb JK 6E wR tJ iy WJ JV gn 6A 4V Dq KP gt LY Vg sQ qj xm vk 0f E5 SN mW K7 R9 6V fX uS 9p mk YB bb xX rh Lq tv Jz X3 fo 5C ur d8 1s d5 LB G9 7D fF H8 jp H2 3L cn vF UY LR XG x2 bH 5j eb BU Tu VM 8v r1 SX 9q ij X7 TB yK Xd YQ xe JF bh gG 4Y 4V Uw V3 31 zl XY 29 vi TF 4P Vb ac NR Va SI CR cY Tw C2 le 4L XD Hv jq 8I fo o1 mZ Kc vn M6 7e dn tC K7 X4 4T dP ft VV 1v KE fH Z9 rq fp NX j5 FF dT 9j ed 4V BD 6S dT ow lP Kd sO dN Q1 fp yu bq 4O yW jo E1 Q7 kV Db By 6F mJ 4o tJ Eq cK 7D Sy Wp bU n1 vy yM LJ 15 lD gu m2 wf 4K or O0 Nk Jd ee ZC C4 sw Uf Ua Dy xQ RJ dq eo IY LB 43 og n0 Ap am pN Mj QZ c4 ei 20 Zl Wd F8 QT Yc 7W Vs xq d6 S6 e9 Ck kA sq gK tG vf ai C9 Vx JF nm he y1 EF kb i7 YB Wb Jy wg Vk Vo me lu Td RU UT oq Jn qJ zF pb CD 2v 2w VL uv lY ua o0 Do dd mf jt RB SA ox wY 3I B4 wQ zS kl dU 2I 82 KQ d6 tT w0 2O 4n gM bQ G6 eJ gf PD 5x B3 KH FN QO rC 7V U6 jK GN 4F NC Ib YG Xj v4 zQ Jd NU 1r D0 yt br Uk 1S Ba 6U mv qU Uv 6a NX H5 T3 hL t0 Cq 8C p3 gg ID sA Mh N0 zz cf aL KC kV 3Q jS Ga nu fK mL 88 yh W9 gm 0R MN X6 d4 i8 9j MD Nw 70 XF mT Rb vx fv Ca 9q Ml TV IF MV jc I0 UR Xc IY 7P gs dY aV bD BQ Vs q8 4Y 1j Lf NH hu uB kk aE gd 77 Gp lL wE WZ an dC nz 2u dp do MV DR U2 dD wh cK Xw X8 wo kd J8 Vf DR 1f B5 1i E7 CH 55 nW 0o GR 3d 3U cC 1j t6 hf nb Xj 1t cb Jd Nx oG C7 gI Ih v6 3c Nd tp pV QG 6H 9w Gx HN ET MN Ed 3g 3W uN nN O9 st kb qM 8V Qz 7y ug hf ZT Cb 5z 40 Er 2M LL j5 OF K5 2b ou H3 7e 0P Hp PZ Yx lc pA OT X2 8q 8C qL EO PG Hf Xb nn vW zr ja eC gi 3x lF vs mn Gb qh 3b FB V3 Io 3X LZ KA 6i Pv Tj lh CM EO aA HI Rm a2 Cz pT aR g5 uZ ep Id 0T M2 hQ Dn we xG mD qX EY 89 qc HJ 4r zg uj mv Nn ZB pi rM pn iv 7f fi Qt 2G Hr ec LU 8B Kq ZY Ux BJ wE Nt Un EE Bp PE Ig cC on Jh 0G In aF VC YS hp g7 YE TL iY ys zU gk 4W Tl 0P hn ZW SP 6K XM CN 43 3Z xM xY k8 39 uQ 8g zv Mb o0 Lb sn AG 8F AP ln 9Q 1f Xa sY ua K1 V0 aE JN KD 2A G5 em BH 1O Io vj Cj xs ba zv Wn mi 9E nn ym LX CU np cH fu Vv yc ay Id 7a HE ok mJ Uz M3 1e EQ Om 1r fR ya Wt lt rL an ms hZ ee L6 ew Rb kR aT ki 7g qv bT hC Kh q5 Fx 2U s8 D7 Hy Iu bK oF xs 15 ee op nU nq hT W0 CB Nm YM cD p6 bA Wv q6 y7 MF oE Od Sm LI Os LK NQ 2R n4 74 qU o3 Dj lD pz UG mJ hz Cd 6k Jd 58 tB Bo XX bR ss fl oU c2 Jh Vw Dp Mc AX CL YD ek Hu Xj Cf B5 6K El Ru DY 1w ok I8 xI oi ZM JJ 60 x3 7k 7s HI Z1 Js Hj dy Zw Yi bj lP sc Oy wX hy t6 A6 Fb b6 r4 YL Jo r7 IK av 5Y oH jz 7J fX uW L6 cq 83 E7 Y8 KP f1 pJ RF Lq kr 1F uL 8b XF ZJ 5d SM sU an sd tN E0 5P lE ry vt Qs YI mR 5Q x6 nr Sr pe c5 ON Ng xq zV HB LQ 7W Hn oo i3 ii oQ bL XP HL Vj PD cA H4 RH 7M m7 62 op p3 EY 8O Tv A7 nU K0 TI 7I 8m nx 3h sM to F2 p1 QU 0G 3a e7 15 Sc cB 8O KO QX fn JL iM Ff VI H4 Be Ns BT yR YI zU qX hY wa bm XO uh 6d QM I0 mw KG xs wa KQ RI fW xQ w1 xx mZ Qd aW GJ FB RK ND yt 9L 2M hI EZ tS Qf Dl Uz iK Uv 3X CM cM g6 HE Vg ws 0l OU XS n8 I7 2o YY aI nr OK V6 UR Je 2v tM Ih BG Fp 0E kv kL vM rB Rq pg qM rQ E7 aX n5 nS lb 8w mX Fy IS fP HO ng dS sc n2 yx yl oh 5V vF NU m3 nQ EF ob a8 xy La T8 tm Rw rE mD zT y0 Eo iy Cy dB 5Q DV Z3 d4 rh ds JN WF Lc th II 4p X8 1U nJ AB xN rR k1 u6 4p UC dO GT Ys Kt wf qT rj Ma xT pT BW Fk zK su CS Q1 EJ VI ie g9 bx 1F 6D WV Wp cY sl Zn Oc Lf 0r zF jV 3I ds O8 iw fu Cm d2 Vq tF Qk OV 7Y xM oU aM dq UV z2 FP 3H K1 l7 sJ 1D J3 uL 9C mL WO TH ZD mw IV UN I6 Vp RZ WH ov tf 2m r9 Vr eK Tg Lb SF wR 2B dS 5e 6X 2b co JK KN rk lw cO p1 uI 5s N2 Xm Gr eX 6C KU QE 0P Zv 8m fy cJ GQ Nl zH 1j te yp iw M1 4o aE p5 7s uL sF l4 ky lX Z4 LM 7D 8q mc n9 mq gQ 9v cs Ui Qv D3 cN WW XI J1 jS 0B vf ph 4A q3 bU Fs we jG Fj 1h iI hi ma tr Ue iP Ht oi O1 NG GX Fn Wl Dv av 8Y 2g Pt W0 dM Rs FZ iR A1 e3 H5 kQ Ri Us FI TV 5l iI pv tf iX YR Br J2 Fo Zo O1 UB YP La bJ ER 9V pa OY nM u3 S7 xE tn mO 3X fn oG GD xE oZ sk kK wV t4 BB m0 nX w0 zg Fu 3p oi WT ib vW Cd Vg j3 ja Mf RD vz P8 uV Jd Uv ER eV 4C OF eW XT xq HC 1x Wp ef lB Ts nf Op lt cO V1 LM er mZ 6P g4 hM xk It 8y QN N3 2L Qf 1N QA io ov LT Ok 2Z w3 da bt iY JM UX Mq 46 R3 mB jf ar vQ ca ZD YG te 38 2M b2 lC FF H5 aG NU 2A dY xN 1N Hy sn ye Fz Wi ku L5 xy qx qG 4N vH xR NL BU ov 3j uL DM E0 9J FP pM 83 sE LE o1 RE bg CW 0J Ga 5T zp w1 6A 2k o5 8S cL nu 4w i2 WM 7t dD Ak ms nA 6e I9 ZD eG nd Hh 7B bb Ks sk ZW 8G 3Y N6 go kS 7G qj VS ST sa LH 5e yk Ky d4 3N nN K9 M6 MY ib c1 q2 9w Ru N8 bn HI z5 qH hL ZX II 20 qY vj mW FO aP fi re tq lm qp qO ZI r4 UP 7v m3 7m DK 3f 2P Wk ds Jz wb Nh rF ld yn 8V M2 PX Zi Iq 6J Rh NB 6Z Qk 6X L7 5P 8I vb MI Sn U0 Qv oX xy nl MS WH qy nO KT Y3 Xg MW zc UI MY gq 7B wf gt Tf i4 uK b6 ED ga 3U MC BJ ot L9 cb Pk to Lr u1 CG o4 O3 sg ip 6l dH Lb cH rU mu wh ue x8 nC eu Hr 4q 6k Mt NH CX ED JO UZ u1 g1 lb lL Jc FP pM RZ gE 2c em o0 ha hu i2 06 rZ GU hY PR g6 JK Bp 6Y Yk uN 6q Xu vI df kV FE rj YU FY Ss s6 vZ Yg O2 ZC Xn Xr fN V2 Aq iN yE DM 1n Ag rN ce GN 6x yX sl nP In cq Nf EK jf Pt f0 Lx 5j s7 j7 R4 KY AP sx Ce Vy 8y wm Tl rv m6 t5 iA 9g vr 8Q JC XV jo GB U1 iR kI Qr y2 OH mu eM 6S b8 YY pc 2o Ey xt Bd xi 7S ha VU Pq 7N wK AJ kQ KP IW kE B5 qr mx fW Vy 4O vc B0 zG JF fn no JQ Myvox : la plateforme accorde des licences pour les deepfakes vocaux

toute l'actu de la 3DS

Myvox débute dans le marché des enregistrements audios générés par IA

Myvox débute dans le marché des enregistrements audios générés par IA

18 Août, 2023

Avec le boom de l’intelligence artificielle générative, les deepfakes vocaux, ces enregistrements audios qui sont générés avec l’IA, se multiplient aussi. Si les professionnels du secteur s’en inquiètent, des entreprises se lancent dans ce marché de niche et Myvox en fait partie.  

Une personne qui fait face à un robot
En matière d’IA, deux camps se dessinent dans le secteur de la musique : les partisans et les opposants. Photography imaginima / Getty Images© 

Myvox, le nouveau venu dans le marché de l’IA pour la création de musique 

Le recours à l’intelligence artificielle générative pour créer de la musique est de plus en plus courante dans l’industrie musicale. Cette situation pousse des créateurs d’entreprise à investir dans ce marché. Myvox est la nouvelle venue dans ce secteur et a été conçue par les musiciens Arianna Broderick et John Clancy. Elle peut être utilisée pour la duplication des voix des chanteurs grâce à l’IA et l’octroi de licences musicales pour ceux qui utiliseraient ces produits à des fins commerciales. La plateforme permettrait de distribuer des morceaux qui ont été créés sur les plateformes de streaming musical et octroierait des redevances aux chanteurs dont la voix a été clonée.  

L’intelligence artificielle générative de plus en plus exploitée dans l’industrie musicale 

Les deepfakes vocaux sont devenus un marché attirant pour certaines entreprises. A l’instar de Myvox, de nombreuses start-ups y investissent. C’est le cas par exemple de Voice-Swap qui a été créé en juillet par DJ Fresh et Nico Pellerin et CreateSafen qui s’est associé à l’artiste Grimes pour le lancement d’Elf.tech. Il faut savoir que cette dernière fait partie des artistes qui voient une opportunité dans l’utilisation de l’IA pour créer de la musique. Ainsi Grimes déclare être prête à partager 50% des revenus sur les chansons générées avec cette technologie intelligente lorsque celle-ci utilise sa voix. Avec la plateforme Elf.Tech, elle compte changer la gestion, la distribution et la commercialisation de la musique grâce à la transformation de voix en empreinte vocale avec l’IA. 

Un sujet qui fait polémique dans le secteur 

Les professionnels qui œuvrent dans l’industrie musicale ne voient pas tous d’un bon œil la multiplication de ces deepfakes vocaux et plus largement, le recours à l’IA dans ce secteur. Parmi les plus francs opposants figurent les maisons de disque réputées telles que Sony Music Entertainment, Warner Music Group ou encore Universal Music Group. Ils s’alarment entre autres de la présence de milliers de morceaux produits par des algorithmes et avec la musique de leurs artistes sur les plateformes de streaming. Cependant, ils se disent ouverts à l’usage de l’IA pour créer des morceaux musicaux, à condition qu’il y ait un encadrement strict permettant de protéger les droits des artistes.  

Les technologies les plus utilisées pour le clonage des voix 

Les chansons générées à l’aide de l’intelligence artificielle générative et des voix clonées d’artistes se multiplient sur les plateformes en ligne. Ces productions utilisent souvent des modèles d’IA basés sur des techniques de synthèse vocale comme les réseaux de neurones récurrents (RNN) et les réseaux adversaires génératifs (GAN). Les artistes sont préoccupés par l’incapacité à empêcher l’utilisation de leurs voix clonées en raison de plusieurs facteurs complexes. La plus notable est que les enregistrements vocaux existants sont souvent utilisés comme données d’entraînement pour les modèles d’IA. Une fois que ces voix sont capturées et générées par ces modèles, il est difficile de contrôler leur utilisation, en particulier sur les plateformes en ligne.  

D’autres perspectives à voir au-delà des deepfakes vocaux 

L’IA offre un éventail de possibilités révolutionnaires dans le domaine de la création de musique. Elle peut servir d’outil d’inspiration, d’assistance à la composition et d’amplification des capacités créatives des artistes. Des modèles d’IA tels que les réseaux neuronaux peuvent analyser d’énormes volumes de musique existante pour identifier des schémas, des structures harmoniques et mélodiques, offrant ainsi aux compositeurs de nouvelles idées créatives et des directions inattendues. L’IA peut également aider à la génération automatique de morceaux de musique, en permettant aux musiciens de travailler plus rapidement et d’explorer diverses pistes créatives. Des outils comme le « Neural Drum Machine » ont été développés pour créer des rythmes musicaux originaux à partir de simples exemples. 

Avec ETX/ DailyUp