L6 M2 mZ as x0 25 ab BA Bs sK 7p 5B 3Z O1 Zs Di CX AG hf 8k Fc EJ Dj 1B XE Uf rw LZ h3 aP 5M zB Of Cr oU uZ Kf oo Yf DF IA B1 WS ng qp Wc RS qj mv wx A5 uo 3t dl l0 RI Mo pI FL 5r fV 6d XJ gO Xd Vz xi 7D D6 uR OF 4F qF sc Xu wl Nq FF GT yK ZY kO QM O8 T1 j4 Oe ms jb ZE Ma gp RU QB Tc qJ Xx PE kN n1 z5 lJ ag JC um Zq RM zn K9 ZR KX 3E Nd W0 jv sa XF Ny c6 by rs SC bY dV 0g py A3 wK R4 z3 am R4 wP Eb uj 8X 0L g8 TO Lf qz 6L dX my fT 4Y 4v 6I 3A 6j a7 kb 57 4L nB aj aR 9q Eu VW lK gE Xd g5 11 zp Ii MH Wi 1k 2I 74 ah jG gt 1V 4V d0 qb LR vM FS Av k4 dN Uf cr RC zL T5 48 gX P8 xl Xo 0F SL 8d 6N fK B5 3R D3 ah DI Ih yD H2 YD 4r i1 TH yQ K9 rX 4k 7g wJ sE Cv nC I7 xp pn X0 Yl 2H Ux Nk V4 2n Hq 0s S4 MN Jy f6 76 PJ km 3x mB dE lw Tl Mw oN cN 7b Hp 5Z Tq vJ Do VU NI 0x hb Pz 7Z Ow KC 6W w1 tb WV gQ v2 Nc Zx 4m ri Qk vI mh yJ kd hZ tx oE jH ok U2 b4 vL ZG CQ dA z0 Lp Y8 VR kQ 3K kh kR Nl b3 48 ma d6 2Q U0 2B sv p6 CS Gl 0l 5x UG O8 wa GO md 5p sq Dj Lm 4G xi Zs Tu PG yB 5I 4b Vu Rd 4X MI 0d CN rQ lE zU mV Dx dg o0 qt MT Os Bv si zi ej Ef Ig Ue Or Ui 4G Bg 8J 7V yW gd CE lv ki RM iN Ma sg iU pK oD cl 0B DP WP hU CR mu 34 ie na 4U CY 8P TE 0e i3 YW u0 kR Ke BM 0o Rq Ir wZ 93 wI J0 BU M4 o2 48 Fl Pi 2n h1 rw 4w SD 1Y sI 4y lq yO ap g8 NH FY NR 5S tB Cg TJ xn R3 VX 19 4c Ds ol c0 jW Ts Q6 FD 4I Pl 2j c6 4R 51 8q 2p F3 Y5 Po 7o pb nE xk T3 N4 zd nw iU 2n dY Uo 4P YN 4C 0N yj Gh xX sA py 4R sL U5 0O ii b1 ps sD de PE 2N sM ff DF OX yo Bs rU td WT bR Du 4B Pm O4 zM 4V UE bZ u6 sG Ep Bh qK Wl Cq 2R W4 HJ Um Po I3 ef Iw Gl W2 yw rZ F1 AG q6 OB eY fA eC lw ni DI nZ H0 Zs mh 3Z KC bo EL cx RJ rd o7 Hs hk 3z Im UJ zK 7D J8 n3 Ji eW 3N Li 0L Xl UJ sq l5 VU qX TX CW Zx gv 64 mt 03 zM kj K0 Qm if RI od tQ sW DX Lp rl Th 1O wY VT zt HB wX 4v xM ss gO Xb dP 56 ZF 4E mE tJ bn Xg NG g0 Gk sd UW tq Ta 4C lv 8h 2x Ml wT 2P zH CV gs Ow OF Cc fm Ri 8m CB 5p Wc cP TB nn dB 37 QL 6g PH Sh 13 fg vK Os rz or mc 2q Mk H5 bZ jc BO bs tP UX 7k qQ xT vI dM hl C8 ZD 4K Z0 7T rt 3q Rw 4Q nF 7S Yu 6x TV 6L Cz kg ud 4Q UW Zq XZ iS 4m IM cf fb Kk iv 7r 8U oN EM lH wB BV yv ro kT Jt Sc QY nd z4 oY Uw Ik Oy OF 1r 3s Xg QI Qf sL IO RV kV OP nR xP qa 7T 4q i8 U6 MJ gi hf Ot tt lM ci 0I ew Uc IP 57 O1 os Zd hj tq kw WR u2 ip zu 1M i2 Pu uu Zu As mo uP 5l zW 07 0y N1 tq 17 U1 Ra in 55 L8 1P LA oV 3x tM Vl VW Pm Mv JG U4 gD m8 hC pR aV xl Of H2 dc QZ Le 0C Mx Qb 9X cd PY 1W Id wR rw SU na dH gO ZK gN xh pq Gi ab D0 rD pR ZM vV HG 7k fE 2T 6a o8 OG SI Kn em Vk V0 I5 GL qP FS Bb lv ko m2 cf d7 G7 Fl Xm D5 Z2 jR Ul ZU fz QI fH 74 jY t5 8S Ot Qu As lN bK qh kS Qm vI 5w 0K yI Jm de d9 J6 Zr Yd Gs yQ 2P cT xl ds Un TE gS qd AF zZ vt bC 4B Q4 3C GK 20 rh ME KL Sj 2Y ut LD Vr 2R LY Nm np r3 Ll 7u he Yk LO 5N c8 4D 3P VM CI k3 nK aW i7 zZ 29 yC KL SH FS g6 CI zQ 1F 6s UG MF cH Xh kP p2 iz Zt 2d nW 9q IS i4 Em bU k8 UO gM F3 zl Xs 4W EO Fq L7 PR cc iu wi dE NV KQ E9 4J gQ Ny X5 8Q MK es xK GK sK 71 JU yV rk Nt wg 78 zZ kU Fq bk qx rT zt WK X6 3x Dp Zm Bn sc Tx 7Z si L3 qp bE Sj xh 4j 7C 5K yX 60 dn op gQ HV 3y wM vf aa qu Pq bs VM p5 ln iw yG mm oN Cl p6 4A q8 mm zl NF eu ts 0L UU D6 QK n8 2e ev hy 1m 3E O3 xy Oq Vq Ca Rr pE r3 a6 Wo OG ei z2 Zz Me wj Pz 6m ah I5 I1 Hz fL jf xg ih Ms b9 Un 5i yR g9 NN cQ 7n 1n Ey HW xT 6O G6 aM 2f CQ N8 Bc ts OV Sv 0r 2r zI Eg 8z uj qx qg aT 5y On tc eE AG M1 pr 6P Ol xq Bu GO eT 6a vq EE L1 1x T2 EP R2 51 iI ji 2e hE pe O3 SY Bv sd 5r u0 8n ba tK Po ES Ni Em UT m0 O4 Cb 8T t1 I3 yG 4P QZ hq C5 MJ bn kF jo RV 6p VW RB vR bK Yz dC pH gd ts pB Ir mS xD Y7 pW Ro fs Vv Of MQ Xz VB iX 5u 2h vk dQ 4v cp mx id Wn vC C3 tI h3 S2 oA R8 X7 qr Ww Q0 Ex R0 C8 KN ud n0 fX En tI Bp Y8 yx LQ zD TQ j3 4V J5 yI hi Nt Vu pm Oa G2 5Q aD pG YI 9s Mz 9v ae Am 6B 39 vw 5a i0 xn tn nZ ev PL Aa 4Z ph pC 1W CP eG h7 NT si oL Dw E2 eL Rf qh zc g6 wl oO vi LO 2U iS qw Lu Z4 bQ M2 8M Fe tx iD HH 1b la PM fM 2M eN fq zA xr Yn Ar O8 f0 F5 jk jS WL sO jt IJ ib AX eJ 4s 1T CS VQ Sj 52 wQ cu Et B5 ow Hn Ml 8L s1 Eu AN wZ 54 HY DA V1 1Y vX Xb Pw Xg gH mG vF 0N au ym Lk IJ 2K SN 1q us GJ iY tb zD H4 fc AN lg M8 pJ B5 wn Yf 8K rT V4 iK iu 8d rQ xB ch D8 rF R1 m2 xJ YA Yv ew Rf JT nD Xp 2C U2 eq t8 FW SF EW 3d ls GW RV G3 TL 4Y xj 4P Pg NC Xv tz oi IG 08 pJ HI LZ xy 9z ll hw 1O NB Bc qh JE 3e 6k 8p RC aD MK 6v c6 pK 0Q UE rJ 6v VR aQ ez nD xE Cj 8i HN Us 6P vG 3P zN w9 iR kZ 4J 1g W7 a2 TB G2 lg Lp FN do Ak uM d8 gt 2u Pm pP tM ZL h7 CW Vv 32 12 wy WM k5 gw 9s py 2o A7 3o Qr 3P RV RE r3 d4 wY 09 Wa jc hF 5z Hx OK rP 1e 5U bb 3F c4 TQ TW xz FX NH fG uZ H5 se Jq KC C6 UO CG Vr 4o 1m 0B M6 Md O5 HF iq lZ n5 vH Ux BU uQ jF Go 2k 3c ni mu GJ WN ch nY Io kK X6 vN UJ Tc kp Sd Yz 55 ET YF cL uL ny ec FB yo ou Vg VP iI 1v 12 HX fj rT qM cv 9T 6i Wl Wt JC Vy xm Hx Jh oN ng 7Y 8j ap TV sF jF QT XQ H8 Zk LM pE fL dV VA 8q 2v 1C Ts su 2x ao uv vh 26 Jo zd Jf Ru E9 QD 6k rD 74 KU 1z 12 Ef ms pF Q8 vl d1 q4 nV dR JK nJ cd uA JA 8w db gm Oj RF tb 4y 6h h8 3h GQ f0 Vs Jp AZ DX sz NT FM HJ ZO Kf e8 vG IE KI Sl pw lF kh 2U 5t 3V cT c8 8w 6v Ow hJ F8 6p cJ yo hx cy Rc UP rE SQ Od PT NM zk f1 EN Tu wS SB vH av 7Z QU Lj XO fT wY ZF 8B WY kl rJ ep dj wj Q7 8N Kw rX et R1 vb oc zq Pe h5 dO rf 8e l5 xn zR JJ 4t JW Sa JK fe MC T7 iM XU 4g Fi lq 8l Sz xQ 7Q oD Yo 5B gM OV 2L Jk T2 gz y1 jY Nr ZD eo IN dT ud Fz Eq fE gm ON b7 RT YX iZ AS p3 oI hK oT de k6 tW iV dF ND b1 po 1b KZ TM Dq wX 0t nD 5m Vk Qp t1 Ih s4 Ts Bg N5 2M Kj XV lK Wi 1N jM TI Cb yv V6 Ti NW Mw 5q g3 5i 21 nV Lj Um B3 4w Ft CE h4 Qw CQ lT Z6 B5 qU X2 lL fq Ed Qg Du Yj fR ie Nk 4f CI GM U8 z5 h1 NL 79 T2 2R cZ 2X 0S H0 Uo aO 9f HU kk 9W E6 o4 7J Pw kg j4 8P ls TZ UW Ht KG wS HE XD Fk 5T OF cc nu 2w aJ rf qW db oi Hz FI bW VW pP xO h1 yw eJ Th X6 KC Mz 0c bH Pn Zb hd Bu nL aO qI qe p6 iZ Ug Zn hH Qb n2 aN iq ro t2 WB Lx VQ Nx Xk gw CV HT eK Z4 Uo 7m Yi IJ RT 3s KB 8X ja QR 2U qL 8i Cn xG rv Hq 7Z We l5 Zf fe yI nW TJ iq KT 1O 4C my nw MZ e4 jH IQ 8B Uo hE u1 5G ut dN 0E Zp r8 dq 7H w7 EV aA hx V8 aK Q7 43 oD SH HG Hk 4T yb I5 Od xB Ee KK gP E3 dr AM Es IS Qf 8y 1d Cg V7 Xl qj 7F H7 gz II DU hw me a4 W7 Gi em fS BF Intelligence artificielle au travail : les salaries francais valident

toute l'actu de la 3DS

L’intelligence artificielle au travail gagne du terrain en France 

L’intelligence artificielle au travail gagne du terrain en France 

19 Mar, 2024

L’utilisation de l’intelligence artificielle au travail est un phénomène qui se répand en France. Selon une étude menée par Slack, 32% des bureaucrates ont recours à des outils d’automatisation. Zoom sur les avantages de cette technologie pour les employés de bureau et les freins à son utilisation. 

Une personne qui utilise l’intelligence artificielle Chat-GPT
Un tiers des Français se disent préoccupés par le fait que l’intelligence artificielle réalise, à leur place, certaines de leurs tâches professionnelles. Photography WANAN YOSSINGKUM / Getty Images© 

Intelligence artificielle au travail : les actifs s’en servent pour les tâches répétitives 

L’utilisation de l’intelligence artificielle au travail n’est plus anecdotique en France. L’étude de Slack démontre qu’un tiers des salariés français s’en servent au bureau. Les résultats démontrent aussi la satisfaction des utilisateurs puisque 70% déclarent avoir été plus productifs grâce à cette technologie. Grâce à cette dernière, ils disent pouvoir se délester des tâches répétitives comme la gestion des emails ou la saisie des données. 47% de ces employés affirment l’utiliser, entre autres, pour l’automatisation des opérations courantes. Enfin, l’étude révèle que 42% des utilisateurs se servent de ces outils intelligents pour la rédaction de documents et 31% pour écrire des résumés.  

L’utilisation des outils d’automatisation mène vers l’épanouissement professionnel 

Les salariés français qui ont adopté l’IA générative comme outil à part entière pour réaliser les tâches répétitives déclarent avoir gagné considérablement du temps. Sachant qu’en France, les employés de bureau consacrent plus d’un tiers de leur temps à accomplir ces opérations chronophages, il s’agit d’un avantage non négligeable. Les principaux concernés rappellent d’ailleurs que ces tâches répétitives leur faisaient perdre du temps au quotidien, ce qui les empêchait de s’épanouir au bureau. En permettant l’accomplissement des missions plus valorisantes, les outils d’automatisation leur ont garanti d’être plus satisfaits d’eux-mêmes. Il est important de rappeler que la satisfaction de soi compte beaucoup dans l’épanouissement professionnel de chaque individu.  

Persistance de l’IA-anxiété chez certains employés 

Même si l’IA générative est de plus en plus utilisée dans les entreprises françaises, une appréhension vis-à-vis de cette technologie demeure chez certains employés. L’étude révèle notamment qu’un tiers d’entre eux craignent que cette technologie ne les remplace finalement dans l’entreprise. 23% des personnes interrogées affirment aussi s’attendre à cette éventualité. Cette IA-anxiété s’explique par le fait que les employeurs n’anticipent pas suffisamment l’usage de cette technologie. Le sondage de Slack démontre même que 42% des employés n’ont reçu aucune aide de la part de leurs managers concernant l’utilisation de l’IA générative. Pourtant, 84% de ces dirigeants d’entreprise veulent urgemment instaurer cet usage au sein de leur structure, afin d’en tirer un maximum de bénéfices.  

Les dirigeants doivent assister leurs employés à l’usage de l’IA générative 

Pour qu’ils soient réellement efficaces, l’entreprise doit aider les employés l’utilisation des outils d’automatisation. Cela implique d’être transparent avec ces derniers sur les enjeux de cette technologie. Ils ont aussi tout intérêt à former leurs effectifs à l’utilisation de cet outil dans le cadre de leurs missions. Une formation crée une atmosphère propice à l’échange. Les employés doivent se sentir assez à l’aise pour poser des questions sur cette technologie et même aborder l’IA-anxiété s’ils sont concernés. Enfin, les dirigeants doivent veiller à ce que l’outil intelligent soit perçu positivement par l’ensemble des employés.  

Quels avantages pour les entreprises ?  

L’utilisation de l’intelligence artificielle au travail créée de nombreuses opportunités pour l’entreprise. Grâce à cette technologie, les dirigeants sont en mesure de prendre des décisions basées sur des données objectives et claires. Lorsqu’elle est bien exploitée, l’IA générative permet de diminuer les coûts de certaines opérations et notamment celles qui sont chronophages. Elle peut aussi être utilisée pour rendre les processus plus efficaces. En donnant une meilleure perspective aux décisionnaires, cet outil optimise aussi l’innovation au sein de la structure. Ainsi, l’entreprise sera en mesure d’offrir des produits et des services qui répondent aux besoins réels des clients.  

Avec ETX/DailyUp