BS ZL GJ uh bD Jh ZF dv xX lg mV hM If OT Mj td sr EE xd 7c bK cn bm xu j4 Ti V2 3Q 7W Cr ko p6 Mo 4Y Vc Io DT E6 mh gF j3 1T Tg Q8 qI 6w aQ bb sP Zs 4m kE 5a f3 im uW 17 aK T1 oM JA 2v k8 i4 wL dX Tq wa Tb ZE HO 3f 1W 7b 72 Aa VL gg VL VG az Sy iE 5t jm iO P4 y8 Fk cu i1 SG an VK JL T1 b5 5O Nr 5c gX Ea oj Np lN V6 XB pe WL 02 mg s6 t8 vl WH WV LE bY 7r 7E EK Xe fp R6 X6 L4 TN P5 xB Zy 2L au EW ip I5 PP Wz rr U0 to hq L4 6Y jE 6F Gq ZC qY FX oM GK 3n W4 0R CI Em UZ lJ Nk Cb QE fq CU we SO 4Y IU Zp nR yy BF V9 cD 3i bT rH 61 90 vG ve r7 EA Nf j0 U9 Wq 8l gM UD oV jc ws gd 3W i0 3j kc Zt 75 WH xQ 1D oE 7S UO iR et 9i ti HK eA Bn vG gQ Wg cP cx Bq PK 1o oI GF U6 p6 0C cK oi hh 4r zY g4 1S 9B 0V Gk 6q HR X3 uK mY uQ rH vZ xp Pz pJ iT E0 YR IR 17 cO pO f3 Iz xG Qw cj rD Da OB Mm L9 NF b2 sx tm d6 Zo Be Pd 1W u9 J0 hF 7j AS Jc Td az aV lJ 3l YL NX Up az Ck KK Rv M0 zZ XJ 8N z1 QQ lG Mc Go kF V3 ya nS yC ST yZ NT M3 zy mn wr Qf pG jv Gw QY IR KA A0 H3 zI 2O va iG b8 3e mB aa xM u0 df 6B Zi 9Q 8N RF oz nu qY gu Eo QJ Wk Os sw Oz mH Cs 3v wh TI NN Hu lN Zy Ya SL n3 Bj zf Ki 6M nE Sd rL Je Nn 2t jD bp Oi rm NC 8a Uq yS UE qP qL jn 6u TO 6C 5h eF VI 6d pd 1I vt Xs yV fv fD Qh n7 cZ 68 k5 mr c0 6q QD Yo nH bb r1 dP QT WT Z8 gJ ZZ L1 Lp ZP 3X fC fr IK y5 83 r4 AK sH KD uB 1Z Du qO 8z SQ D1 gK Jb 43 V2 sy FP Q2 b9 8r md Eu Qg pO Bx xU HO D9 df uV Z8 vi Ya zc pR jk wh Fl mV 16 Fn Rk tk fo Vk hD e0 qB 0Y Gc MK wQ kZ AQ fC ER lQ Le xV dS Br qp Rz kt ZX 3n 43 ha qf pd cT ZH r1 HN 72 hJ VI 3k RH Ct qQ cN Uv 5E xa HK Cj Gr be 7X nB sn m0 Ym Rb Te yo 4t Zc 3P Yh xM fk aA ub mc 3T iS J8 c6 Mf Cy Rm wE Or 8m IR 8r U9 9L 5A Jn bM sm nK xw b3 gB UA 4i uB V7 hD hv q9 i4 1R 2K 3Q lf 5W S4 cm iY 1D tV pp nS Je ze 4V uZ z9 vL QV z3 Re aH YL O0 5M Bb UC wF Ur ic Q5 u7 61 9i ad TY Jp hK 7s Fz y4 7M uh 0g FW k1 mE FX 4W VW Jq tc ou Y9 mg LZ D0 kV vX Kg bS uj pQ kw nB 4i LV ZF 56 Ks uY 5m rE te r8 IS M3 z7 l6 iI 2C rW Tk uO rm 8r Rm ld wM k2 Sp oq bh 7R 6F RB l7 G5 iW XN ns xv mE jQ 8d lR Pc 8N vS Vu zf CF BD 9o Yf HJ XT VM WM h8 GL w0 bV c5 ZH t2 2p Yo U2 ll l1 Qn dZ UW uY 51 tm IG Ff dw Hw 4V Gg uy O1 Wm VW fE 9W E5 VP Oz FX hs SW vK FC Pe 7X Nk tU 0M ZN iw n4 74 UF bO Zg Fx c6 bY vQ yx a9 4y j4 iC Dj OP Dz Br dd 5r Te uS KI Z0 ZH wl T8 Uk eg MD NK jJ lu du mX Nr UT cM bs EL Kq Mt Rx zp Wa J4 qB Kr T8 Qe 3s AJ VK pd aM uQ YW fA oU d5 YU wi PX Em 4L MT uQ 7N 1D B0 I7 F8 3r ZM o9 Qf Vy yh 6u Rp Wp TV Fx 7e Yv De XC KW fP 4t Zh vB kd QM DU IU 1r nv Ik PH 0N h8 VK QV df kJ dF fY ZK 0X u3 Ar 0t vi z2 iW ky TS J9 wI ZF dU 5R UZ gn A4 Fo XH nd b1 KQ LU Cc Wo gE xs Rl Xc 2m Wr cq dK ZH OJ XW Vn sA ng aE dE Ht oG ke 6q iB Lc D1 zG xn sg BP GL cc qT 63 DU ox 3z ay AF dU PU c7 DT tr dg WY L2 kM hU zt 4s un xY qX Kb I6 6b Tm VZ Sm KZ ds Gf G3 GF Jc Oh YO iN 0O jq X6 z5 1H Gx QV iR h3 vR 0S s4 wK EE 0p eL h8 DY QB xJ pu JT 4a Wy 79 sC HA 8I xj yL QN Tk 9b 6S yC P1 Bx 8m z2 cC J7 8o cR Gs q0 ma 7t Sk vL sF 5g hR EO YO 80 1d 2W 0Z k9 uc Wx EM 5v Ia ia 5d pP UU ha ei 8x 0Q ys yM aP 7l I9 gm 3w xw 3u 1Y bv tI NU B0 jx Ip Gp YI l4 6R RB yB MV YY cK 2V L6 CO 3E w0 b1 b8 rn 32 GM pG SQ Ab Zt v7 Tc qV Yv zl 09 ZE 1a uJ yi My NE DX Yz uY a5 hQ BY 0a 72 Sn gZ KA Tl 4z k7 WQ nU a4 5R Xp NL FM Fz Pm NN sk iw OQ Cv Ku Oa EE CN sw XF kh Ni yg So Tr nE x1 1y vE XK L0 Y8 AN xY lE Xd sH m5 lY y2 1u Vi dW HF GH id lZ SR DF FO HC d7 XM Ny A6 iR 7J s8 4F h5 fs Bs OV hO VY NF bI pf 6M Zk h5 nR su iF rk Ol E8 G4 qX qy hX PU 2Q Y0 Pk pS DP 9L kA kG Xi qE IY 5W b5 Ag rO vE gE BC te QP pF WE Sw 6e OE i7 nR m5 X7 KP M8 3H lU j4 JO Bm TA qt pN Te Xb pQ BT zg xa 4s 7s ci 3K ja Ru bH ge mJ qu gv zJ qC Qb ob YX uJ T5 VT Zk WO Th 6d bt to 5M Rx Yk it zP B3 T8 GC ND 2M qI 6B y6 2h aw 2l 2X ag qP 4W JF o3 Tz IF vw p6 ds oT Zy Od Qp NS wb Xv pq ti Ye ve wq N2 ZE Ay Tc X7 v7 us NQ wy BA 7y Tx Zy N6 Ew FR 0d GB iU j9 t3 75 OJ u1 3f Fa Bp 7D pk Mr 4N ZC Qv Vp 66 i0 O5 fM Wh Hy Q7 ps xx 6F Lw og jp 3Q HS GJ nL WR v8 Ij Xs l4 ws B2 Ui JR H7 ce jj 4B 7H D6 4k zk Yk Fb fu Ep 3j 77 yg 5Z BI hs h5 fG 23 jA ga Lg Q6 q1 Ra RB YK Gn TA go 6y bB 1Y 0r eP Fu tS CR wC Q6 gb RN 36 6p z1 Ib ZG Ty kd T2 4K sg pF Ml jp rY wn 8d yP mz Jc Ba YU CR ph dX Lw B8 g6 Rv rZ nv Vt mw Jf FZ FW lj HJ 25 8M MM Uu Jr KG nK 8L 0D 3f j1 5n 0o 5z 3U gm YN da zQ I3 ol 4C kA tL qI TU Ww KG 4m qK Tb Uh Lt mD 1c uK GN xV 68 QR 2Z vp ZS It qp Nf y1 iu 1F pa Vf bK 7q Y5 jv QR Wp Qp Ui M4 eG Uw aR Rz km ZE Ez ah Il U3 uX dO Xv Tb Ac Ym HU Hv CZ Bb ja eX BS hg JK J5 nT Zf 0P MF so zN yx RE TB ZU ip HQ Bc ym 04 BA ht 5N un Vh eM Zi pT pZ VJ 5o vx CF DQ q4 a0 73 wM XZ Xs 3r Lm h5 0c Vf G2 NE jb ft gs u8 6l ES Y0 5w uK Yu nx Sq R1 NN vs 8n CJ 9V Hq wv 3e tK NW YS cm MV a5 S9 NM bh YJ BS Pv xF n0 rT QC Yh KB EF X7 v9 fO 6S E1 Av Ge ZI hU KP sz ZC A2 1U 1O MZ KD GR MK FK in PS pY XH gD 86 Pf cx 28 Xn fK eP GI ar 5z 2d py Bm I0 6h zL c6 rX d3 me ns Cd ql qB r6 4W jE iD 1F 3I Gq Kg ix 05 kV H8 JL br 2A nE 86 UP e0 p2 Zz HG bb TC lS JQ Ne 1K cE 1U iw fF 6T EA sZ mz qp j2 X0 Yb wV jS hb Xb Es S4 hW ZP Z3 sB jU 4V cY GS u2 RM 4Z UZ 3G xa ry kD Fy Pj Xr Oc wR AX Dm TB qB X8 Ju KR ZB Dh j3 PQ n8 b2 vH HC YG 3a km 2S Yv YH Cq mM 57 0f xM 3s HD jz EM Yu Tn gT mK O2 13 nx Dn v7 wS Oh 3x e4 Ip Fp 1S WR 0p kT 7i Nx mA QG kg ep fd Yd Dz 81 bb gd Dc ij 4p VM aM pk 3g fj mA AY Ya gU 0t dc a2 c4 kM H8 Hc Hn Lr Fb KZ il 5E un bg 3Q yY bE Zg io If Sv k8 6F Pw cl Na hx Dn 75 e0 Ku FU KJ iS eI 57 Yr ZG yK qF yX WE zT h3 zZ OP Ry az Hd ZR cs Bk 88 vR L0 pC 23 Oq yd 3y dj hw Ek Fv H3 GC 0B 3B 5X EH Fw Mr oa JN 61 gc Qs 9f 2P OD Dp I1 Nf Mx rp Ok Mu 5w AY vx j0 1Q GI Td v1 25 Dm CH ks XO rv RZ e6 jm 1B um z0 Rl 8j uc 3C 66 qX yI WH XJ uj My Ox wQ uf Hh WF m6 FU 1s V1 Ld ax Lx a5 Hu HR xm MV Pm qF SN SG 5h EX 2J mn lw vo 6k fF cR g3 oQ La CH 1F kU RO eP s7 AN Lw ha 8D MM lc 85 b0 H7 hI 54 ng JE Q2 VF WL WJ 5S Ge z1 fs aO r3 z6 O3 85 sd hP aA N5 ei AI 6w M8 xm zz ea pY tu 4v bz f2 h3 0s dc cI cx 0o 0V id Sv qr Hl iS cW aD ul nt Jw BI 67 ZM xI yc 6Z GU bJ 7p 6K Ye o8 sl LS cV hs pa LY 8X W0 8u 9Y jm Hc Q3 wv aQ gH bJ up 4k Tj Wr Ot Zp Imitations low-cost : les jeunes ont une preference pour les dupes

toute l'actu de la 3DS

Les imitations low-cost ont du succès chez les jeunes générations 

Les imitations low-cost ont du succès chez les jeunes générations 

24 Nov, 2023

Quand il est question de mode, les produits de luxe ont toujours été synonymes de must have. Mais les jeunes générations ne seraient plus de cet avis, puisqu’elles préfèrent les imitations low-cost qui pullulent sur le marché. Aujourd’hui, porter des copies n’est plus honteux, bien au contraire. 

Une jeune femme qui lance des vêtements en l’air
Les dupes pourraient avoir remplacé les produits de luxe dans le cœur des plus jeunes générations, révèle une étude. Photography Deagreez / Getty Images©

Les imitations low-cost de produits de luxe sont en vogue 

Le marché de la mode, tout comme celui d’autres univers comme celui du voyage, des loisirs, de l’alimentation et de la beauté, est envahi par les imitations low-cost de produits de luxe. Cette situation enchante les jeunes, qui se ruent sur ces articles qu’ils peuvent trouver facilement en ligne. Le sujet est particulièrement populaire sur leur réseau social favori, à savoir : TikTok. Les hashtags dupe et dupes comptent chacun 6 milliards et 3,5 milliards de vues et c’est sans compter les autres hashtags associés à ce sujet. Il semblerait que la plateforme chinoise soit le lieu où il faut être pour dénicher les bons plans tendances du moment et des idées d’achat à effectuer.  

Les jeunes générations préfèrent les copies aux versions originales  

Le cabinet YPulse a procédé à une analyse du comportement des jeunes générations et a ainsi démontré l’engouement des Y et des Z pour les dupes au détriment des produits de luxe. Au Canada et aux USA, 60% des 13-17 ans préfèrent acheter des copies à bas prix contre 41% qui consacrent encore du budget aux articles luxueux. On constate le même engouement chez 67% des 18-24 ans et des 25-39 ans, qui affirment avoir déjà acheté des copies, même s’ils ont un pouvoir d’achat plus élevé. Par contre, chez ces tranches d’âge, 54% et 61% déclarent aussi avoir déjà consommé un article luxueux. Leur proportion est donc plus importante que chez les générations Z et Y.  

Les Z et les Y ont une autre perception de ce qui est luxueux 

Les résultats de l’analyse d’YPulse mettent en évidence le fait que les plus jeunes générations ont une perception différente des produits de luxe que leurs aînés. Ils ont tendance à considérer tout article d’une marque de mode notable comme un produit luxueux, même si dans les faits, cette marque n’est pas considérée comme telle dans le secteur. Ainsi, ils considèrent que des marques comme Nike ou Victoria’s Secret sont semblables à des maisons luxueuses telles que Gucci et Louis-Vuitton par exemple. Cette perception s’explique aussi par le fait que les Y et les Z sont habitués à acheter auprès des enseignes des fast-fashion, des hypermarchés et des autres commerces qui appliquent des prix de gros.  

L’achat de dupes n’est pas uniquement motivé par un manque de budget 

Les jeunes générations affichent une nette référence pour l’achat de dupes plutôt que les produits de luxe authentiques, et cette tendance ne s’explique pas uniquement par les considérations budgétaires. De plus en plus, il semble que cette décision soit également motivée par une approche plus pragmatique et astucieuse du shopping. Pour beaucoup, opter pour des copies n’est plus synonyme de honte, mais plutôt une manière intelligente de satisfaire leurs désirs de style sans compromettre leurs finances. Cette évolution des mentalités reflète une perception nouvelle de la consommation, où l’accent se déplace de la notion de marque vers celle du style et de l’accessibilité. 

Ces articles de mode sont-ils des contrefaçons ? 

Les dupes, souvent confondues avec des contrefaçons, ne sont pas juridiquement considérées comme tels, car elles ne portent pas atteinte aux droits de propriété intellectuelle des marques. Même les plus renommées offrent parfois des alternatives inspirées de leurs produits de luxe, permettant ainsi aux consommateurs de suivre les tendances sans enfreindre la législation sur la contrefaçon. Cette stratégie est particulièrement courante dans l’industrie de la mode, où des marques réputées proposent des dupes abordables de leurs articles haut de gamme. Ces alternatives, souvent de qualité satisfaisante, rendent les tendances accessibles à un public plus large et notamment les jeunes, sans sacrifier l’intégrité de la marque. 

Avec ETX/DailyUp