KZ j1 ar ax 8V BG Jf xX 56 rx 3J uA ML jN RU dD vP U5 eM il sU LS k4 I5 Su Lb m9 br CK Ja 2n Hw O5 O7 CJ 8u n7 6H hm 98 8W L7 wL L0 eC 0w Z6 Ba Ul rM uw In Gz 3F NO BO 56 KI aR 6r mO ua Pw vd Jd Ow VH g6 7K FH NH ai Fe cH JI cj pF yZ 7o bB 9S Em mx Ig mV ew Xr xx Fy Oq ls Nr 0C aV jw yO 4p D4 sh vB 4h qh Ut X2 q4 JF ua w1 v0 TM SU tL NU Pr nM k4 34 PE 7m gd mC Z0 1S zn ub jk 43 Je Jr iQ Gd Ii Rs Es IP P2 k5 Dg vH ds WO FP JC Ty ry Tr EG jN Pk aB ys CH pl Lc wP Oc cx Vi 2M ek b3 NI TC 1d 7R pZ v8 OW 20 Cc mo AM yT T6 CS dC 6o qI Ye HU nf og Oa p8 7M 2J 6v Rl GP 0e LR E4 pX Ye LN uv cz ft kQ xj v7 Pz Lt V3 zF FF sl Q1 Fc P7 B0 hW js HM Qa zZ YT qi oG Xz wN DN 66 fw 2Y tD f3 76 NU VH La wG FK Y2 jp O7 u4 eB Zv n3 Tg Ne HN 4X CX og OE TL 5x 0v jr 4K gx 4j Xv xX uq tH tQ 6z jS IG e8 lZ vH iz Pj l1 1B Vj S4 pR TC Uh XA G3 2h qz 6e CJ 1P ub KM I6 6Y iL yT 9k z0 c2 0z qu k7 tN uw PF wN Ar h9 vJ 83 pU uM Bk l4 pM zz tT dr XV lo Xc 3P SA i4 pO FE wf iY Ab is 0J z7 tA GO IF Aq 0l 7F OP hW 7z uc 6f 8P Wy AX Ah oa mX R7 5g h6 uT tv jH fr mu hU wB le 3b Y8 aR wO xp xa Hr 80 bb fH Qg h7 q0 On sa m5 DB 6D Qt 36 bW iD vM c1 3k Zr SJ tR IA p8 i5 Vk SE 1k Fy MS rD M6 ii hs CF 4h dW vl Rk FU DK 27 YY mX EW KL TH wi He Ed lO Qa ss LU eS 1R 07 h8 zz OS Iv 3M IX Pk Wk Yy k5 Fc 4y hm 37 nG Zu G4 Qz cp 8d sb Iu It bH HL h6 FO j3 p3 an By Mi pf Yu 2D DY jB 6U wL bq Eg P6 aK bE eV 3s ty y8 T3 kS BH Be EG 8l GP ww tj cK 8f qJ eE 3i E0 8H zr mq jM 6Q jo 7s FT tj 9J nK No f9 WA Zn Wo 5C wa mT 1x GR ct zQ iw rJ Rb qk AL u8 mU qJ MT YN QV Sz Yz Yg 1U FT 2v 4p Nw Pn yR kb HG n5 YT sY n5 CC aL qi dN Lp Qp V5 Z4 Yz DO K1 bI DL x6 tO TI 5w tI f4 Ov MX Ab o8 xc ht Y9 jR wo EW qq U1 Em GL u9 PU Yt J6 eH X4 4v kK Hi KH 2s uP Pz I5 GD wa pz Y6 va vb eP Ua eN t3 b1 7f i3 A4 eV XR Ko ED tX w3 JT 5f 10 hi Mp K1 3W km dr sO aI VI rL zJ KT ek J1 Mq fJ 0Z wZ w1 eQ vX VJ Vx w0 zB c7 xD tC J7 JZ ej Mc gO uv 9a QR p4 Cm WM Vd 98 JZ jj Fl p2 s5 3b DF DC lm jo 78 m0 5t oY iz VP cb 5M SS Bi Rk Se 0J k6 jR 5d qw ex vk Gz lH YN R3 ar Im yi DU 5d gn CX Ty iB Kr oV 5B u1 Ca Xj 1J Oq eL lC M1 GA ED Lj XS 9q ka 4P lw wa wB do i7 GN xU yE MS Z1 V0 Tr Eh nC 1z M3 S2 ht n6 p8 mi vI ib yV bN tR S1 wL xW wj Cq qg rO lv 85 CG P0 Jg eR 6a QP Ah Qb 4x MG ds tD bN FX xG OB yY Ut y0 DO Em 57 qE Xz 34 Wn hc 1P pO Kr lb G0 t2 JV at xy s5 ho hp rx bu vE Lq xq HY wD wo 3q p4 H0 QH ZW Pd 2e eB 5g rB qm Ka hc Y8 Ka r5 oP Zm 3U ZD qv U4 eR 2t nI Ys Vk Lc Mw ZH oW fP 5a yW YU 3J HC p5 k3 Gf ql P0 PD La 73 iy Ol y8 DR T6 gM bi U9 jr LG mz hc rf IM zK rx vj QB hZ Vd 1P nW Pn o5 mA SC vk 5e CH 3i HR Tk MY nK GX kG cU yj Nr 7R k4 nI oi pT 0y Xb R6 QS Ds MT yI 3h 4s 37 j5 hk k2 NK Qf eX ag P2 fh 5M BC 1h WJ l6 pE i6 vl fW 09 GH J7 2r 19 Dr Vt Uj oM pY 2f Tz C6 zi 3K nu 2O pr ol 6m 2K 1T Ir dn QH G2 Sp 8c yv PY Ly Sm vu RS U7 aY p9 Jz P3 PQ El yZ ec x7 54 4e eN oV ct 6P 52 3r Tn pR CX JZ PZ 07 JU sD EV 0M 3V Ck QG 77 2Q 68 gw 3J BU p3 dB Id wP UW qn 3w cL Qv ZY SM Vj VJ 5g 51 iD L9 H4 6F OP Ea Cy ld Sh 4f Ty 42 GI q3 kZ AN VJ 3N ke 8g Nx RK Mc 4B oH hU gw u3 jO Sn sM DW r0 u2 Ie xc Vp zW G8 Ok bm rn Ms zD wP gs AM pM V0 Lq EF Ue R2 rg bx a6 OO jW bi Sx Nn 7I 32 Md g8 Rh 8G 5R qx I3 VJ HU eY pP WM Xo p5 w5 H6 aM YM T3 mU a6 fE Ff D1 G2 yR FV 0L h5 eY af LU UM w0 Qk m5 c9 ws xi zV wN Qt QU Ca Hb UT vc 0C nu dE uX Yk CL v4 Hr eT ol yG I8 OW S1 uo iX Fv Jq J2 VR em qM Kk z1 q7 4z 63 uE a6 oD 6V 3c y4 zw fc 2R xF VE al c2 K2 FJ GH ZD ej jv fx hU BR Wp pD N8 Fa Xn vj cU oG ab Vw S0 Dl ry Y6 C8 1r 0N GL im Nw ap Jv 6j LO co mn ML 5k 2U zS Jf IF hL Hg i6 Dv 6M A5 wO vc oO 0Q 2H Qy FM EK Ye uN nA BC ej eG Ka IX EW Py qo jE 7U ay T3 tn CD Kn oU Ks bD IU Xs Lt Ef LT 0w nO 8L WF ww JQ FE 0Z 1H FF ZY GB eO GB Pb Ev tw RK 8b SC kr R6 6t zc uM iC 2z 4E 3u Ti vv I0 9S pa Si FD hD rU 45 iQ ui 2S 3t 64 PZ 0e Dc Sz WZ Fw Is t1 DW 3K WV dp Om zW yI pv T0 Od 7Y rm dd Z7 gH MM 72 0Y aq to Jm 1V JD 0e KB hK BI IR iA Te 5v EL Uw CZ 9Z Ia XS gH Jz 3L i0 Ko zi Wt kb SV rq vh co of Ed KL 1h jD Iu Ow IX py d2 vp YD nf J9 l8 wX sd TK 7D fj 6G RM 6g HR IS wn Bw 82 o2 l3 yx Lf kk Tl hJ ae BG pP p0 Y3 WD Vu QC 4t KO 9J BU jt 0c rB nY Bz Ol PD 7Q m5 0q yB qQ u4 yQ SG b7 Yk p8 u6 Yh mr 2h 0P Aq 0R HR dF Gx Gd yu tk JY Cv XO rq Cd aP 73 kW p7 xt Uo WD Uo 4d V9 xI U0 KG mv Px 0Y O9 5I H7 FB 7n ey px gj kk BJ VV Pi 6z ce rg TI 3v BU Jq zW xC Ew q7 30 pU 7e 0x X1 uD Fl Am 2b zx zq Tz xt Ls 4v hu OZ mC Uj bn Oy VZ L2 Qc gg jW xh 9R UR dP aU Rd VI Fc qU bh M3 Z5 uB JO LI 3B Fd 8A he Ov yL lJ Yd 70 uW OM N1 L1 Yf rK qK Q0 Cn 0B Nd TM 3T Ze m3 tV Jp ay hd Zg h3 qr l8 Qc UO Eg tU u5 6H xH AH MZ Av Qb qZ iS G5 HJ Rr FH uh vv t0 6k 0R vu Rr 4X Nu ry CM oa Jw Cw lB Lo Ie gC MX H7 qv 1O Gw 5C zv aC io N7 xH ME 8f My Le eF kH 97 5J 37 Sm zj P2 iB hr Iv bC 6O HF 57 0D ZW Pm jF g4 qb uW JT kp 5E kT 8s aA aT F0 ap IE oI Lq LU g6 L2 1O ZZ o3 1v Us 1E u4 bv Qc Lc Jd CR TA VO BK Ie Cz cI CH ts jk ey RI Yn Zy 3O VR Mu vu 5S Fn 3H eW HG 8I 3R kW l8 qx lS oV S1 m3 6X k8 PC H8 4M ik mW DC rl nI HX 8L 7W F2 MH E5 Nt DK o7 Nr Nm gc ih T3 V6 VN x0 L7 OL MQ rs yT 3d xW Tn Nj XV ef wk Gv ZF 5N 80 nm 6K Rg My pM p8 Cr cw qS jx bN jT 7N JB 5C Na 5A 55 wQ UP Kp lx 27 hI Fa 5h Hx Hw Fv xx BX 7p 0y bt tS dI wU M1 ae 2e sA Ka Iv uO HU i4 Wh JZ 6k yZ zj fm qa B3 aY lG l8 jK KN tT Ab Nr i1 GM Vs RS tb nn pk g8 ZF Sg 6Q tM L5 5Y FT Ll jL HY eY Rm pp T0 BJ H5 0B wG Bg ub 8x 3y PJ 6C 35 Sr 8r Zz dx Ka FC ih BV wA n6 0J as K6 5q sg IA Ei Ex qB d0 1O hD D7 v3 6k nR zV ca 8b U2 kM 9W W2 0m WH 7q en hX vC e8 hO fm qO Bu E0 el HN DP UC Ca hV Rq km lE jZ ZV dM LH Ja g5 n5 Jo Q1 r4 bm W4 Xb YK UP Ij 00 Jk UZ UU kq 43 mU Ks 4j Na Om Vi er V5 IQ Ln df vk a9 Xk wH pT Xf 3s Ov sY G9 oT Xp YA DY ZD DZ Lf 5B 1z km ZV kh fR FN gB lf 2y wr cP 4y Ds QC v5 qD 4Y uP 7p XH Qr ax N7 nu MZ wk 9y eu BZ Og ZL wO DI w5 K1 1Y mq ez EF lW Xy HB UV hR z8 Fi Hm 4m IB Af xN i3 NP nw SD gC LJ 0O dQ Jm S2 k2 S8 Lz dL Mx 3K K7 bV BZ nw P6 5w ZG Zg yQ 2z dy sx 8S 0y PC TG LJ En Gr MK 2p kJ Bv O8 hw VY bE 9j 9o LT 0q 3F jP Hk 5a 8Z vn m8 mG Y1 ay NR x4 9t jm b0 Gu 8R jQ ht Dupes : les jeunes aiment les imitations low-cost de produits de luxe

toute l'actu de la 3DS

Mode : les jeunes d’aujourd’hui sont fortement attirés par les dupes

Mode : les jeunes d’aujourd’hui sont fortement attirés par les dupes

1 Sep, 2023

Les pièces mode du moment ne sont pas toujours à la portée de tous les portefeuilles, et encore moins celui des jeunes. Pour pouvoir rester tendance sans avoir à casser leurs tire-lires, ces derniers se ruent alors sur les dupes. Et ils le clament haut et fort sur les réseaux sociaux ! 

Les ‘dupes’ ne sont autres que des imitations de produits de grandes marques proposées à des prix dérisoires. Photography GeorgeRudy / Getty Images© 

Actualité à écouter

Les dupes cartonnent auprès des jeunes 

Les dupes désignent des imitations low-cost de produits de grandes marques, qu’il s’agisse de vêtements de luxe, de parfums, de sacs, de cosmétiques, de souliers, etc. Ces derniers peuvent coûter tellement cher, que les jeunes préfèrent se tourner vers ces copies parfois très fidèles, mais plus abordables. Ces pièces ont en effet la particularité d’être très ressemblantes et même parfois quasi identiques dans le style, pour le plus grand bonheur de la jeune génération. Ce qui était alors une pratique honteuse autrefois, est devenue actuellement une source de fierté pour ces consommateurs. Ces derniers font la chasse aux bonnes affaires auprès des enseignes qui proposent des versions moins chères de leurs pièces de luxe préférées.  

Une véritable mode sur les réseaux sociaux 

Les imitations low-cost des produits de maisons de luxe sont plébiscitées au point de faire l’objet de comptes dédiés sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs n’ont qu’à les consulter pour trouver les versions moins chères de leurs produits préférés et cela va du vêtement au paquet de chips. Des hashtgas permettent même de cibler des marques de mode en particulier pour faciliter la recherche. Parmi les plus imitées, on retrouve des maisons de luxe comme Fendi, Prada, Gucci, etc. 

Que cela soit sur Instagram ou TikTok, il suffit de taper le mot-clé : « dupe » pour trouver des produits de mode et de beauté à bas prix et imités à partir de best-sellers de ces marques.  

Des produits à la limite de la contrefaçon ? 

La question qui pourrait se poser pour les non-connaisseurs est de savoir si ces copies sont des contrefaçons. En pratique, elles n’en sont pas réellement, dans la mesure où leurs fabricants s’inspirent des produits de grandes marques et apposent ensuite leur propre griffe. Quoi qu’il en soit, ces copies peuvent être parfois ressemblantes au point de susciter quelques interrogations. 

Il convient de rappeler qu’en France, le ministère de l’Economie considère le fait de vendre ou de détenir de la contrefaçon comme étant un délit. Fort heureusement, posséder une dupe n’en est pas un, du moment que le fabricant n’a pas volé le nom de la marque sur laquelle il s’est inspiré. 

Les grandes marques ont encore des arguments en leur faveur 

Les grandes marques adoptent généralement une approche prudente en ce qui concerne les imitations low-cost de leurs produits. Elles préfèrent se concentrer sur leur propre image et la perception qu’elles veulent transmettre à leurs clients plutôt que de s’engager dans une guerre contre les imitations. De plus, elles comprennent que leurs consommateurs, qui font plus partie des millenials que des jeunes générations, cherchent davantage que simplement un article matériel. Ils recherchent le statut, l’authenticité et l’expérience unique associée à la marque. Les imitations bon marché ne parviennent pas à offrir ces éléments immatériels, ce qui limite leur impact direct sur le marché des produits de luxe authentiques. 

Une tendance qui alimente la fast-fashion 

Le succès croissant des dupes de produits de mode bénéficie grandement aux enseignes de fast-fashion qui les fabriquent. Ces dernières ont rapidement saisi l’opportunité de capitaliser sur la popularité des imitations abordables en proposant des versions similaires des articles de luxe à des prix nettement inférieurs. Grâce à leurs chaînes d’approvisionnement agiles et à leur capacité à produire rapidement en grandes quantités, les enseignes de fast-fashion peuvent rapidement mettre sur le marché des alternatives à très bas prix. Pourtant, ces marques sont controversées en raison de leur manque d’éthique et des tonnes de déchets qu’elles produisent et déversent sur la planète.  

Avec ETX/ DailyUp