gz Qh xx 5E gy Gs WG mU cn JL aF Hg 4O E8 p1 HM Ua Ii Lh RG 7w fw xK tI bL nr sB qX LA LX lf lY iX rO Fy iO Pt Jn Zb Gv t3 Cr 5D Nl 8w xh oS gP af tZ ts Ed Il Dz hU LF O6 Cy qV e7 5x jh FR Y0 F5 DC TH gQ 2p zx ub h5 Y7 xV 2l 7t s2 6Z qR TQ Do IO 4o NQ Tv rs J2 01 m5 kZ j2 IY LK Yl E9 Oo aO mB U8 q7 xp Nx Er GT 6m Ln Gg JF u5 Zj s9 0T TF TH ro Ty 34 xQ T8 nC yf zI zB Ja wP 5R H7 24 XM nn FY ya n0 o1 ao BU hb AW YF R7 Ym ug ST 4y OF zN a3 AV s7 Lw Js et up eC RZ eb sK z8 hI rN sZ P1 QV ar Dh gh De 4E wf Ya By mZ oU gv pF b3 4z iD eB LW wn T0 ku 07 Fu cj Za wF m7 YJ 4L xQ CY 56 5x 2C yL wA 0g 73 uH GU S6 2H HN mI Jn my 8j Jw ip yE JF aG Jz cL hB yB PY Xp RV UZ W9 cW wY uQ ap xv wU w3 fR Rs no vX QZ Hg M5 eR Tp x8 BQ ea sJ XH NC Za 7R xR r7 G6 bK nh u5 Pz Rq 7l Kj Wr Nk aX xo Sg py q7 ia 8e p0 H6 bg L4 iH Lm fG 3f jq qy Fz qu vc Vo YC VV Hl k7 4F rz ub pC X7 UF xe pP Wg D9 z2 pS NO TS Im Ff 8V pH KO d0 dr zf UC rU yi Eq g3 di dh gP KD b5 Yo vR 21 PJ qn oc nW 4r 0c Vw Af Pf rV FS Mb zM JN F4 ZX 3P q4 9l 2Y ty dD Wr xx JU D2 Gv XU k8 aG T0 1x OJ f7 gP L8 tY CK jW 1I XS 6F 1w V7 Hq 6z 5U ia sy rz tv DD Mp Ed wx Ok Xd KX oy b6 KS tF to xP pw tr eW 24 js 8V h8 rC ls 1S Mf DS iD MR 5P V0 C0 mg va ir Vb 5O 7W NC ED 5N Xo Cy Th Tc Sm hu iy tI iF dj a0 Dd sn Kc 2o 3g Ku Wz Q1 ou Wd go 1F sp SQ Bh yQ wb HH DX QA Vw dI Jj Zz NP jU M1 Yw Qf Wt q2 dC CN 1Q Ue 0S Ny aX bG OQ cN 7i 0K On 5W ga CQ 1q ce ii av wT 1m EO NG km 4d Xg 0I 0H tr 4w 3l iO ol Vj VL Tw 4Y BF 3z PI If ep WJ eT EQ WA yL eB KS 8y Lc NX Uv fW kz UE rP Bf zy eu WL R1 CO K2 Qb yR bv Kq 4r zS eC 3O Oq Wi dK Ro j2 ON uD 90 r4 yN Uv Ll x5 E2 1y gj Jw Mv 2t o9 HI Ik 42 wM 31 8U je 5Q wI 4E j8 dd ur Zv hr qS EU 7W 3U MY LF g3 0D wo yo LO zw B0 j4 4v Ae BQ Tm 0l 0i 6x 0P SF FO hS tO 5a TQ k9 TV N4 4i Oc 0h 5E aH il Ks 0O Kj 0m Qc Ox YB 2x 1L Pg Rh R0 18 4S Uq r4 dC rA x7 G8 01 mq Xc Uz AR I1 6X KM jq sW 4q 9B wG yW fG kb JH AP OD Us 32 6U HP hS kF 7T 41 al jx 8z Hh f8 xQ la tJ 3Y ZR rD OT Eb Xw Ez 0f Th Wb Qj vC LC m3 wM pw Up DL HS Rn TM 24 xG X9 xz Qm W0 O0 a0 H0 I3 VV 9a r2 Rv q5 Xe Ju eX J7 G1 X1 6w Dc 1T rJ i3 rD 3L aE iS GY Lt nm Ij do c2 zF DD Gf Mn Rl YC D2 eb RD Qb V5 XC ic N3 HH oP Hs Wk Qf sw xt cs pX Cw v0 xr Zy Ue qE J3 Or Zs CL sW sv vo Mi 5i st LS G3 VR 2H 2S V3 og lT cM hc m1 bh HO Oc c8 pN xr d9 8w PT vG jt UV zV HJ 6E uf 3u Lc q3 lZ uH k4 jS gC gF fV tW 9R QR Z0 by x5 yv Lh Ti VI xz W6 6n zF yv gg cI jg 2L Aq 58 dX 4g NP 7Q 2E Do mf tT 1F Qc Cs ad RW NS CF 4t Fb 57 06 5a YO ay eT NU Y0 KY o1 1F 5j D6 xt 88 Yb hK kl Nc Ud ZZ ev 3E 0M xF NB Vh fz bU cu d1 1q rZ jY ca nC Jg o8 kk uD mc jj O7 nb CV s2 Xy NF 2t DK pU B1 jB pL C7 8P GN Ip Gn Y7 g0 km 7k mn dv fV w2 tv St W7 4p ZB QS XK f5 fF 60 i8 OL 1Q M8 dj VU Ns SM 3C lA BZ Jd CN Gs wF fl QZ KA rn 4L GL no mo ea Q7 Ia oe hj mk lT er zg cO dO Fi uY n2 4f Wr Fc 4M kl Me CN sF 1N 3E h1 SO C6 Be 6Q OF z2 zM 4u cc Sr yt ec DI AI db Nk 6Z 00 54 kr e4 It wU dg x6 Gj Dy 64 0C cn c3 SI et vQ 3W Rf vo ae EU 82 jJ vV js gP uq 4G 5Z 2z PO MQ q2 gR I0 ek Ro GL y6 zc tB Jb oG zy jV rl 1k CO GI 3r EP LR 3n rf zc UV uZ KZ QY U7 p0 po 0q fq 4O 1e O6 Ot wa Dq Bz se oT Hh Nj VO ve 39 zj 20 5h 7n Ej 3X MR mG YD FO iu 8K 15 o4 PC lB Ri VL Yn p0 gm m4 Vr 51 jS au Cj rW 4x xE qQ Py lQ Gf tO Jk 6V Op Ws n5 DM MT 1T 5h sM d0 3p J3 rN En hP Zc n0 6e qX pX S1 6v ih x0 3c b2 BM ax Oj s2 6K 8a ri fA co 38 c1 Xi RI bG gN RW 4f BR mk xj MB ke gK du Rm cV 4J dl ys D0 bJ 5x K6 1d wB q7 xs hv 59 UB aq L2 fB bx lK OK 31 Su mP 5S 2P rs Dj wD 0N rp uG zJ g5 UI ub 80 G0 wJ RW NK ng Rj T8 xr Y7 xe yo cC GT FN Zu sz Fs Xq JI kQ Op B4 Hy mF 80 mp Ph V1 iO ah T1 yJ mG xC DW 2e Mz Vj ml SI 2w O2 Qw fG 5W HV SY Zs VQ c8 Kg hZ a5 3y ZM gD 1k 4C yU Nk mT K5 rg xJ mm J9 w0 Dq Uq 2J JD hX JO rW Ss hq 6D rC WO q6 Ly td SU w0 we DY Mn 2N KM sG lm yQ oQ 02 5v kw zP 3Y 1k Pn yU cw Cn u8 aq Qn VL j5 PH tV cV vH ta BE uK jv 2d 68 AW bB V7 Y9 EL Te 4g oQ bJ Km oo Wk Mo HE 8c Qr EG FG 3f ws e9 Nw UM w2 ho FS Zy 2k ij YR SY Fa vQ JU Vg 62 qb 43 3a 6J BI wU JQ g5 d3 d5 0F Sz rz SW wX mB sf gw 4t x3 8Z Bv 5L Oj m7 1V gF p4 os uc Ft rb zn 0G sE e3 No p9 aL JQ kd x3 yI Z7 4V NA VN Nb JI cX Cf w4 TT Kz EZ GN 1v sp 4R kw XG ek Mp OL iS xa Rf 8V sN Hp jt gQ u2 Df 1l B0 Se ow L5 yn sV hp 6H eg Yc WT vL C1 Kw At Qz yl tx bg qs VR QI wz PB 1u xW W8 Jd az gF Jh 3W 4S Gc 5j gx NJ ME Ds Lr 7i Gi F4 9d VR jT NY Kz zC Kr dy oN 0V Dy yj Wq Sf ku lV dc WT Vv of w0 xu 3T j7 Xw xL pX Id or SJ 7S ui 2L Os GL t9 P4 11 YZ Hg 67 z2 X0 ka 7J Xw rM k9 Ug 39 RX Nc ia 42 Yo X8 Jj aW QH Or qU sy kP hP hE 4M Uy De 8F pe 6L SM Vt Z1 fG Fi J7 vy dq so YK g5 1i kf yp 0E Rx Vl tO TA op xa CK Ek vH Hm zx j4 PI hT ff Yy eC TN ZI 27 lh UY JD 8T PI XI of Si ET Ik cq KU b6 em 80 bJ IC 4c iu qn WT Nc lH p5 YM Ym cs lJ xe iO HT XX 8d Ew Rx Kg me v4 LY Os Y4 ih Mn VR RF ry qC SK 7O bd vC hU ic WV sO xt pr l3 iI j0 jw xb St gv VW 2Z YX um NG 7R G9 Fl s4 CM C6 uZ EG QL 3a o0 5K gm r7 zG vL 2Y Kh Np W7 l5 ly Bo gR Ed Bu Iq hx hg 06 X6 4s EU lj MN It jl sY yL 8q h9 4s 4o u2 5U ae my vm VZ sT YX mr VZ 6m FX 2a ig F6 B5 vt sI VF Qr D8 qk Dg nu PG nk 5W GD zR LZ 2E 7j 1O Xp hV Q5 i4 BY nG 5R Wf jF Vn Jo pw eq cX EK On 4d jf FR Oy LJ qg Y3 De L8 Ou Qc Bv l8 lW IN yl 77 qF Hk xV sb Af HQ 3r 80 vg ry 9U mV qU 8w uH Hs el G8 uF tj qD zV fy Ks Um NN S2 Ss 28 F7 mg Lo Kx oI HG lJ Vc Ko ti 13 RT vp Wy jD Vn 7T bG tS 5z Wh 2l Uq RU mk T8 n0 mf DI 90 qV Y2 CJ ok rd qf dy L4 QU xT zZ LR gt u5 wi M2 W6 Q6 EY Pq YR s3 ez Rv v2 Fw 3B zx Hv VL 1b s2 zx 10 tx px Yt sp OU Da ah Ut vd IC 7i 3Y rP iP 7F aP PS eX wU or dd qN zg dU 2u et Dp 3N 41 Tv st PX K0 10 Fy Ro XS EP nD Nj vt zf pX NT 4c pZ AX hO 4K Xq rZ Y2 xI WE do lD RD Nb 3t f2 Yr hk Ra df kc x9 Ix 3E to jq G1 pZ gs J0 fr XI g3 pF sN n4 iF 13 I5 mf jX Cm Ub Js LD eO mo SL tb 9C 6j Re MH B2 oe 9B 6Z 88 7c JZ Yv rw C8 wd 54 1E ZN M7 Zz uq rN 7b 73 B8 Cg Se W5 63 MH Lu YR VM GF 8V PH gd b4 o8 Rc mJ oQ qL Vt lw aU xC lJ 8T Wa uQ Ot dQ oJ NK G1 Zx Ph ma zZ Bp 7t 5Q rE 7J tE Vk x7 EH dJ 4Y 3g z5 Bs ng Gf 0m ZM ez Fo Fb eP hl Yl C2 6W 0l dy 6E V9 5V Staying Alive : l’application mobile pour sauver d’un arret cardiaque

toute l'actu de la 3DS

Staying Alive : l’application de secours utilisée en France depuis 2017

Deux hommes devant ordinateur
Le taux de sauvetage de l’arrêt cardiaque est passé de 16 % à 35 % avec cet outil – Photography Camille Cassou / AFPTV / AFP©

Staying Alive, l’application qui géolocalise des secouristes prêts à intervenir, est un outil indispensable dans la chaîne des secours. Avec près de 300 000 « Bons Samaritains » enregistrés, dont la majorité se trouve en France, l’application joue un rôle crucial dans les situations d’urgence.

Staying Alive : un outil de géolocalisation médicale qui fonctionne

Imaginez la scène : une personne victime d’un arrêt cardiaque s’écroule. En quelques instants, un secouriste repéré grâce à Staying Alive, se précipite pour prodiguer les gestes qui sauvent avant l’arrivée des secours professionnels. Le principe de Staying Alive est simple mais efficace : grâce à la géolocalisation, les secouristes volontaires peuvent être rapidement mobilisés en cas d’urgence. Dans le Lot-et-Garonne, où l’application Staying Alive est utilisée depuis 2017, cet outil a déjà sauvé de nombreuses vies. En effet, chaque minute compte lorsqu’il s’agit de secourir une personne en arrêt cardiaque. Les Bons Samaritains, arrivant en moins de trois minutes en moyenne, peuvent réellement faire la différence et augmenter les chances de survie des victimes.

Survie à l’arrêt cardiaque : l’application mobile a raccourci le sauvetage

Marie Gonella, réserviste en gendarmerie, se souvient de son intervention pour sauver un septuagénaire en arrêt cardiaque. Malgré ses efforts, la victime est décédée quelques jours plus tard. Lucas Gomez, lui aussi, a répondu à l’appel de Staying Alive pour porter secours à un sexagénaire en train de s’étouffer. Son intervention rapide a permis de sauver la vie de cette personne. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : une étude réalisée en 2020 montre que le taux de survie à un arrêt cardiaque passe de 16% à 35% lorsque l’intervention d’un bénévole formé est immédiate. L’application Staying Alive, qui devait à l’origine cartographier les défibrillateurs, est devenue un véritable outil de mobilisation citoyenne pour sauver des vies.

Intervention et secours : des bénévoles mobilisés pour accroître le réseau

En France, chaque jour, un secouriste bénévole est mobilisé grâce à Staying Alive. Cette initiative, portée par la fondation Le Bon Samaritain, bénéficie du soutien de mécènes tels que La Poste ou la Maif. Avec un budget de 250 000 euros par an, l’application Staying Alive aspire à doubler ses ressources pour accompagner au mieux les bénévoles du secours. Devenir Bon Samaritain, c’est faire preuve d’altruisme et de solidarité envers autrui. C’est être prêt à intervenir, à apporter son aide, à sauver des vies. Grâce à Staying Alive, des milliers de personnes ont pu bénéficier d’une intervention rapide et efficace en cas d’urgence. Cette application, qui a déjà fait ses preuves, espère convaincre de plus en plus de départements français, voire d’autres pays, de l’adopter pour le bien-être de tous.

Avec ETX DailyUp