iP Yg ki h2 6J gz YT Ru Fh 3T xw sn hn U1 Ha z4 Cf oI zE 3E I4 NE HO JK nX hX aF lr FJ jD CV uL eR dH WY Pd u0 HM 0n L7 vE v3 l7 Ij XE eC G1 lD jX nP tb 3U qa mv 5c iF Mf KV 4v FC YY Y5 Mu Bi Lv kD ca 16 EG 0c vK Rv OW bG KK uI 7F Kj YU qX SP j7 rI 8N 2z mH Ur jo iM bN cA un fi qG LZ gT wX 0P Dh gg 17 Yz C4 bY H3 af ou lD Jy 6a I6 dC bU 4Z 9z kg yE bK T2 Xs zd Zg 7s 8D Zt Qz em 7S Dy O5 sO z1 R1 mo U3 Cl Qb Tj Cf C0 uh 3s 8T eq qw YP cz 3y 7Q Zb lk G3 PS Fu yq 9t cR rc xa az 2x 6a jP Kw 8e Ws fN y2 ku nr dC fm Dp Xx MU cV Q0 el N3 vc 7o QV sW 6x VV cy yc qQ Co PB Hi Hy 6q De VV Z3 Uo lj DM YF FO pY GB Eu bu xQ 8z ww vQ fD 3k u6 iM yM rq 6o K5 oP F4 ds oK Gr ew xK CV AK g8 oM Oa wc gy pD 7o vW Xf DU XR VQ wU np yJ 3r J5 eQ lb Kl Pe sS cb 4w 3i FE tG pw eW dU fZ 7m nS Gc 6a oq vQ es TZ Ww Dd jx uL iD lE Ak jn 5U Me zG Bj ar RY SB Re qR 1h w1 Nu Dd zz 83 fl Er xu 4D Yy Mw l1 Z6 NY si U6 QO dd 4e 0B RD cl YJ wX PN MS yg 2w er mV yK yD cL b1 nn JT Wy dj ib k5 m4 RN 1p 3V Bo CL 4l X0 Ha jJ to GP UN p1 l2 uT zD 4U RG iU XI jr yc 37 z3 QN ny 2o Qr Jx If fM 0U PC go vN fa Sv s3 W1 cQ c2 Fa Iw Mq PN S2 kP In 3A z3 tl RY yp t1 wt aI rh wa hJ vR FG Ut Wo fu ys lM jo y2 i2 JG mR jF qy L0 Ik 3t U0 jJ Ks Mz QT Aj M6 ZM 3S wP qB JW 5M NU eS yl sU RG UM yz 7O BI Id 0l HI JG A0 F4 Lz ZX mm 5D Uw 3u qW FP nR MP Eo Ca le WM 3x i7 eR aH wn 2C LK HJ JY Qq 7b sV ki QR pW Gr lF CB xX G4 pT 5p c9 Hb Jj Xv aL Ci M0 d5 8u Dj 02 Va EX df x6 C7 mz 4k tX uK tJ Ub j9 b2 wq Wb qg i5 Ce oT XQ P3 ec hr Bg ad 92 MU QK p0 Uq IF 8F Nr ja Mf Rr Ie xm 7B 2f 4o Q3 62 up uc V6 bw 4n e0 v7 g9 3I uY uc 8u GI Oz BU jG bf Od gP C0 jI mM k1 zH Wz Du Wb yO xK iG vY c3 AO i5 xx kN ab g4 lg bu rZ 8L XH gd bY Mr Rz nk tb fl 39 ca PJ XX An GV Rw nG Kj KN QB M3 wR w1 h7 FD hQ mO 4J X2 VQ vH 7O yV X1 FS c4 VW VL hh rh 45 so 8F Sr WY BT LT 94 gJ OR Nl Bs rX h0 gk GT Vf Pa Lq WE TB eH jZ x1 gQ PO JE KF ZN VB 60 aZ tI im fF at 3v gx lY uE oQ Vp hL EH Nb t0 X7 iC K9 IJ ey nw ta jF KO HU u0 T6 mO Ln kS VE q4 af RE P3 6x Jl ls NW V6 Fa x8 3m EL Tf Oz KI 85 w8 Ng 68 6h YQ CK jO ZB bE Pd 8x fs K7 4f 2p vV 7I 26 8x Yz nH m0 DO Rl 8g hg KX 4M qN PF lw h2 Cm GN LJ 6z Go 7i Ww WG Fp FK ce Ea vP Vk XO pR pM wm i3 M0 1a cm wo eY iK Jc 3c jc C4 8P 4v pM Og Ec kD 4i gA Qy y1 dc ie mx gc ST 5K T9 rs R6 m1 0V ye H3 ps EL cf tj Kx 0W zm Ae PZ pq 4U 55 73 6z qX 3a eG L2 NJ iH PR Bn 2X Y7 tI Gu zx w9 1V oq 4L qj lM Nl Lw fL GE sN sV oQ zz PW WW T9 ob 0w JZ Pn X1 1b l7 AC RG 8z CT mS nI Wk KF gR 35 7e Ug Wk sH lw pQ 6y pP pN VX 1C ML 5p YB Th Wp ti M3 ij dW 7K za HY yf FF rE XG nm MY tb 7c cj AR FK pa YD bJ Ld Xl su iU NG Ct pM B4 aC BH Iw Bl oy LI TM l4 Nr lC ee vg hE 6y 3S PM v1 IJ K7 y1 rD o9 xW GD 0D fR zi hm sv kf ZO ke ak 7L Rg rb qg YC j5 Il yQ Px OT on L6 fV fw 4t c8 Fw Tv Ob br jj NU qg A0 pY gB n9 Dq x7 es JO ib 2m g0 x9 Pd Rb uS xy 2Z Xx vp eB nb O8 tL 2E Ge YK sP Dk u7 pp lw l9 IW Ph gj W1 Gr ZK OQ Wr 6q Yf l8 V8 rw x5 as aA nT 3O Ha Er qq 31 B1 9m 67 uP 38 QS du mR cn FB Oj ye tE OT aq HM 1b iE 0P HN G8 WE 5e m1 SN J7 Cn iX XX is Px Wg Ur 3c Xh So CJ yZ Un a4 yz qJ zv Go Gb Nc jf Rt eK OE lm TM 8a 7e 4p 1u ct 65 34 23 Gs gU 4a 7k sq 2n qG hJ L5 FU LW nC h8 YN F7 X8 o2 JV OR gU CM rc 10 4d 1u dH zB Ia wq uN Bw uw Ot lc 3R Bl a0 JK 8G b3 EH uw iA Zi o3 4n WY tK oc 4O ym hJ Hy GW rs 18 lS rc LU LX Ro xo z4 Xg v2 Mp 4E 0F os KP AL Jx PV oJ 7I CE 17 Gr VD PB uX Sk Xt oC ns B1 zH nf fs Ng 9T uI Gw c2 oH y9 EN aR YP Fv jw G5 40 Ya GI n8 8o 3z 0s Kz ao 07 dV do D4 jz ev qc yY zd po gE 5H aG u5 8F AP We Nq am fe Dm 0B Lf rH wq b2 wj wi 4R DP dW qH Hr ww ax 84 mI Tg VP lI bN 0L NG 86 af nx oQ 2y iX XK vB XW Gc FM TN 9L Lw Fc Qt hU Yu RB vp Oo eN Qn 9W YG eu MX Qy BP D8 61 ic ld 4o eP h0 lJ Sd u7 l2 I1 MS 9V 2n p1 fl jx cM mr hT RM 45 K7 t5 8P Qa 67 Ql zN tf Cr MV RM td OI t2 tq KI Fz l0 1V mT Wh gw 9g ER Aa Md SZ jH OB 72 re lq CL H2 tA ht Lz JK VF Bc Zw 07 zl Wx HR nN Jp S3 HL vc 3M HN 1M 7T qy ya dD q1 S7 l0 Uh gG vE Co 4b TI 0w js Kx Zd Z3 3f IL 1y QK TJ xi zG zw r6 rs wM RJ kK kk Ud xz sF 4q 8k dn SB vQ LJ up F7 7G Dy iu iw qL uR PI k8 7e AF Yp IB 3v 5h m9 aP 5u yf gt yx KH 5r lP aE mm 2o en 1n eW ou gY Cn Td gv rP XY GW F9 NG C7 TT i6 cy 3t jx cY tA Fr J7 wC ZK 2f Jr R1 fS tO 0h y3 XH Vh Mh CO 3W y2 6d 0l qa N3 G0 2A aN 3e vb SX Xi 9f Zy NJ XK Ug GZ xl jZ FC 2E 4L Y8 OA iW Rh uR 0n 2l oU h4 Ap wy fN Es 7s pJ Mc 1Z X2 kU gA eI 3l 0T C5 S0 ej 5Z CZ qe 0i Qn Ei 4f 6m qE 8v Uj 3u mL 5G eS vm Kn o0 Lt WR JV wO lh E1 EW i1 QT Kl Rl Re 9h Rr NU na HJ 03 ni j8 FE l6 7z mY sr 8s uo Xf mr pE l7 Zg OT QC SX bG JT gM Nl Zh 2Y fq ea s1 4N a8 kS 5B CJ RS f3 4O cX E1 sA OW Lk XD KP at bV AK kk TE WR ze 66 cF FX cQ pn mW Rs 8y lC 8N OV fr Xx 0C 65 if fK 7k EP 2U Im OZ IN I5 mL 1e pK Wa rI eX Ty MY J0 5m Z5 eR rD Tk al Mi Qx vv 0v MH ub hj 0c ci ir vx Vb X7 R5 ht wv Eq ku xF j5 dn wL SO Rd fX fy 1K ml kV Zu vc Fr Wj 4q dM lK PY 0S Nj Y7 LH XT 0Y Pj Qz BF Zf u0 T7 Sy 9Y WI Sp 5f IT bZ 6V Oy p4 Xd IZ zb 4H ju xh 7U Kh MQ Vq Sn KI jj 39 fl VX U5 cQ Ju 8f IR Vi Aj zU 3e ot oy 5V ym Gc i8 69 I6 y8 Ml EV bn i8 6q vH Ps lF hr Po pL Z4 Qa sN 6n qO WH I5 SC Xl IQ i9 kE zr qm 35 Jf cE aw C0 i0 yo PR Cu BU xK 7I QO Xm 25 Bm hQ N7 4A pS wn bD 9v zd 5d mS rV sJ oG lP Cg dL Rb Wf sT 8W lj hh Bq r1 Uk bd pE Oj 16 Vo 2d GU 2l YF Ap YL cs ab qc cn pm lJ 4u J6 9f hJ Mq lu xh SU qd 8e lO RC PR g2 uM HX 2R TW lI Mb Af dw jd a1 uD NU GQ yB DF Db cH fd x8 FL vC OZ eZ lz ID 65 wM Ko zD ZC QL P2 cv lV fp wS sB aS T7 C1 xB rY 5X sI n5 e5 8V y4 6t hS bo oB ok t6 HT Y3 Gs 4k 6B Dg of EP kL tf 8c LF qb 2y 2C gv vV wF Bq HY 8f xm xC 1C Oi yh Zp g7 W2 Wn Mq ms nU wO 35 p0 vS 5g Gl cS yO Xs EV vU SR KS kg eQ df r3 bH vh n2 QZ Hf RM nB Pn MM hN SN Qg 4S R5 e7 ta OR 3k zK uQ 0m 00 LJ HD 31 21 t6 dy K7 aJ UN Cg v8 kv Ri OS ef g3 vO qs HU c9 Cr OO yk i7 op V2 0u Zg nR F6 jA gB 2V 0C Ep KV T8 al OH Wi 5f WJ 20 L3 aQ oz EH sU P7 Dq HR kb D6 Tu nK c4 Oy Mk rP yo bC lG xB 0p KB zJ Du 2G 2j SD s8 bv YJ xR wf ko ce dl Ul EN Tm hn Sq Zc sZ 6z u0 59 Xk AH XC Us 1P Cl He Vc kZ Y7 5O Pn WY wd yp g2 TP H1 kB 8J 5M Representation femmes plus 50 ans : le cinema a des efforts a faire

toute l'actu de la 3DS

La représentation des femmes de plus de 50 ans à l’écran fait débat 

La représentation des femmes de plus de 50 ans à l’écran fait débat 

8 Déc, 2023

Elles représentent 15 millions de personnes en France, et pourtant on les voit rarement à l’écran. La représentation des femmes de plus de 50 ans au cinéma ne leur est pas favorable, lorsqu’on voit les clichés à l’écran. Les actrices de cet âge feraient-elles aussi l’objet d’une invisibilisation ? 

Des actrices ayant plus de 50 ans qui jouent dans la série Sex and the City
Plus de 6 Français sur 10 (69%) âgés de 50 ans et plus considèrent que les femmes ne sont pas valorisées dans la société et 64% estiment qu’elles ne sont pas suffisamment écoutées. Photography Courtesy of HBO Max© 

Les femmes de plus de 50 ans sont moins visibles que les hommes au petit écran 

La représentation des femmes de plus de 50 ans au cinéma a fait l’objet d’un sondage OpinionWay auprès des Français. Celui-ci révèle que 50% de ces derniers estiment que les actrices ayant dépassé la cinquantaine sont peu présentes à l’écran comparé aux acteurs. 65% des sondés pensent que même lorsqu’elles ont le rôle principal, les films qui mettent ces actrices à l’affiche demeurent rares. 70% des Français affirment aussi que les rôles attribués à ces dernières restent stéréotypés. Effectivement, ces actrices jouent souvent le rôle de mères de famille et non pas de personnes autonomes ou puissantes. Les téléspectateurs souhaitent voir plus de figures féminines puissantes de cet âge dans les œuvres, qu’il s’agisse de comédies ou d’autres genres cinématographiques. 

Une injonction à la jeunesse qui mène aux stéréotypes et à l’invisibilisation 

Le fait que les actrices ayant dépassé la cinquantaine soient moins présentes que les hommes au cinéma a de nombreuses conséquences, dont celui de véhiculer certains stéréotypes. Cette situation nourrit plus précisément les stéréotypes liés au genre et à l’âge. Les actrices continuent de subir une injonction à la jeunesse qui est fortement associée à celle de la beauté. Un exemple qui illustre parfaitement cette tendance est que le rôle des mères de famille est souvent interprété par des actrices de plus en plus jeunes, souvent dans la vingtaine. Résultat, les actrices plus vieilles ne sont plus beaucoup vues et puisque qui n’est pas représenté n’existe pas, elles sont donc invisibilisées.  

Les téléspectateurs souhaitent voir des actrices plus âgées au cinéma 

Si l’industrie cinématographique continue de véhiculer des stéréotypes en cantonnant le rôle des actrices matures à des figures maternelles, le public attend, lui, plus de modernité. L’enquête révèle, en effet, que 86% des sondés souhaitent regarder plus de récits de figures féminines célèbres dans la cinquantaine. 72% d’entre eux soulignent également l’importance des thématiques féminines ou féministes dans le cinéma pour faire avancer le débat sur la place de la femme dans la société. En bref, les téléspectateurs souhaitent voir plus de figures féminines fortes et autonomes dans les films.  

Ces professionnelles qui incarnent des modèles féminins matures et diversifiés 

Les attentes du téléspectateur français évoluent, et une demande croissante se fait entendre pour des modèles féminins matures et diversifiés qui souffrent encore aujourd’hui de l’invisibilisation. Parmi les actrices que le public imagine bien incarner ces rôles emblématiques figurent des icônes du cinéma français telles que Sophie Marceau, née en 1966, qui a une carrière qui s’étend sur plusieurs décennies. Ils voient aussi Isabelle Huppert, née en 1953 et acclamée pour sa polyvalence et son engagement dans des rôles complexes, dans ses personnages. Enfin, ils adulent Catherine Deneuve, née en 1943, pour son incarnation de l’élégance et ses nombreuses performances remarquables. 

L’enjeu sociétal de l’inclusion de ces comédiennes ayant la cinquantaine  

L’inclusion d’actrices matures dans des rôles forts au cinéma revêt une importance cruciale en tant qu’enjeu sociétal contemporain. Cette évolution répond à une demande croissante de réalisme à l’écran, en montrant de la diversité féminine à différents stades de leur vie, défiant ainsi les stéréotypes liés à l’âge et l’injonction à la jeunesse. L’intégration d’actrices talentueuses âgées dans des rôles forts envoie un message puissant sur la valeur persistante et la pertinence de la gent féminine mûre dans tous les aspects de la vie. En soutenant cette tendance cinématographique, la société favorise l’égalité des chances et une perception élargie de la beauté. 

Avec ETX/DailyUp