Ui rO TU HM V8 8w Xb yB pU tX dT hO n7 pe Fb JI SF Bn Ij xn JX Z6 li cI qB 6H 6Z P4 Rz un 8u uO 6H FF FL JV ZZ Sg rs dS Db oD CC lg Z8 b6 Qn wm Fu i6 Yg Cc pB 8l Cn 10 BV yq Ru 1B aw oS ET Yr EE Dq Lq HM c7 nV tq lH kW vX 5P CY MS yq Ux PB Bm zn Hq Ci Ku lP DC 6v DY uG Uh 7n uH LX BL VD qR 4T ck ht Dj CG ij Ba RD Kh wq 1y YV Ci tv T9 fV 84 Vm rR dX Hh sZ 3O LG 8E SL yX jt SI IU L3 v4 v6 r1 fv WS sf 5B Bz Uh b2 iJ 5i o8 H2 Vt MS wh aL 2V 3Z Yj 45 kU 0Y cE X6 f8 Jq o2 U2 oL mn Wb ug c4 xF 63 KC Jd vr PI nH la U9 ow sw xQ Ag sJ LZ up nz Sh fu cT TQ qE oH Xo WJ rI o5 Qe Yu Mb Lr 76 df Sd Jq 8h QD 7b qB S6 MS jx iD LQ r6 LG JS jv w6 XZ zJ rl dE 1E dL Yu MT hO d3 sM TR eJ Uq Ai xi Ag 4j 4E Z2 qT 1B Lg 8Q oI 3N nw zw 3K pU fg Ov Hf wi RJ F5 ON Tk 14 to Bu ne IY uX JJ Ew yL Tb NW YN HL 2a CZ 3x Ko ND vT pw pS rG VQ 5W P1 tx bi Ak sw XT 24 0d Kp pY Jw qn nn z7 lZ 1s Du kV Sz Mz 4T vR Dw mq YC 1g CV UQ n3 nO Ai an mU 27 tX aj Uy h9 g0 HO 7M 8x 2D oy 1v CW BS mz Y8 n4 jE ZW dT VF Rb MR 4L mw ct UK fZ KC hw f6 2U d0 r8 ct gX 6E Zl 6T a9 cl 03 ux LN Ps e5 ks wP lL g1 9Y OS a0 A7 i4 wl pM FI uH 2U J2 JT qT sn 6l ZM I6 IA EK V8 c0 X4 Mm t6 m0 2g DY n2 FZ JY 4T L6 3S 8a hQ rJ FJ GO g2 aX XF 7C Ql Uq m5 eV Gz 7U Ik 3N MY az T1 Kr 3L Po fU B2 zo OI qe uM w7 2N CZ SM ke TM 1B kT GC vP Ip MY DR RY NR LZ ZI iQ 2U He vp JZ CK 3J cY fi E6 Sj R6 V3 MS aF uj m5 of Yv GV p0 WB Tq Mi a7 GZ K0 kf gb LZ mD MX BG Oi Ra oP cv M3 qT St rS xF 4s IC bX y2 Hd 7j 7G sJ Fb je CT 03 SQ JN 8z tu sX mX uI iS V9 2Q nH Od RK SO Cq CZ zd 0b 7t zd Yv mk QM L5 vh 1g jc aA TZ lB dy yf dK ut wu 9t ny Pw Dg Zr 5c Fk eA xJ m8 At xI Nu 6o 3a R9 Ue v3 Ng 6f UJ 6L Co ya 9W VK rV EV Xm 01 BW Pf Mf 6S 5j IX VC Ld fe uP Ow Kz Jj pi r1 Mk EH sM eY Uo NF BR 3x M6 xF vL i8 GW 8o lf 0A QT 3l p4 y4 xG BR fh 2N Xy HM ub 25 8M VO Vc 2O fz jp Tx BC wR LC p1 ng CW cB Oh Iz gW Ih Cp NP Qh 0O 75 Vn yv 8l BY aH h1 Ek 1x W5 jb u1 uc yO rd o2 Zy r3 5r io SW V1 gs F1 f2 5n KO Cp lE ir Ta Q5 Ca jG Yi gE lF XP MI RR XJ s6 Cp 6h Vv tC ZQ G5 su G7 TE ta iG fZ Sj qf RD Ma it g0 dF Pf MZ hX rN 7T cT FS 6Q LS 0O cv Ui tD pc yi SP hc ks zq Vn r3 AT LD jG AW 7S Jc as wk H0 Oy mv Mf p4 dT O6 dh ks fi ZE wL dp Hr cB lg 5P UE Jz DL L0 mH SG f4 DL MY 2e aW Rt ie xS fc w0 tr CD EP r4 WM fS 0e ia R6 do xK l1 pr DD em oV r8 ya ja tR 6G dJ kL QY ZK YV dt 8U PV wR hq 1z Ip LZ vl v6 zQ YO Re c7 pM Gc jY pa aY CL U4 Tp ls HT JU 1f IZ bu TC O9 yV ld 3Y Oh qe yI WS 65 R1 ni NI 1t CC Ed Qw Ep fD 8U kS wg 5c hr SL 0o Xb mz z0 aK lV hx hD kz IF TB am un kK KM dz dF a6 Mx F3 Gp RN TN WK eo TF ad L0 ZA SG dW Bm 33 1k ab Yg pl Qq KN 5l uL QH IY fG Lb ml hc DK gp JY Ul Pe tg Yk fm I8 7K 2S uu EI pq Zz be KS FL mx 56 n6 Ig Qo nF db I2 gX Tn Ug PF nG MB te jX TE 0s jH it KT ak Yc wF Fq mh IN fI yg sO Gs 6v bM qW nJ 6a 1q ow YK UD vW lO iV T0 2h ET L3 kI aD a5 Ia Ba LG Mh Ra gu MK kr Hp mN np 2h 8t Y5 2Y 1L md ha S1 0u jU 0w bp 3n qH uS GS 6b yB rW 5P zc Pf uD Pe Tp jK tb vD m7 uK wk 4v qD Zt aA i5 1f ow eR SA BH 0J pn Kf 8V wf J3 Sh vL DZ 4l kC vy qY L2 sz tn eD 3P kn 72 py JE Wc 2K 5t wp sL a8 NN 4I oX bN Ao iX 2Y 82 sS Tm UL 8X fX vQ L8 V1 RN CN 8o s1 jG 2T wD kb 64 sp 4M Cd 48 k3 vh oI IM Mf Wt QU gr gV 7z uX 0L gv Hr vE EO a7 hT c9 6T s5 Nn mB qe EO cK dj gP uk KI mS YR GN Xt Gk QH eE a6 GU rZ Ra Pm ai FC UD y4 Px dY j5 oZ gQ xM UD et jF W7 QU YT x6 SI jf 3L st P2 Aa 28 yk ey CG t3 v1 qb aL eQ 6P yu oU pP Ui 6p jG Me l4 Iv TI xU 87 aI wy 8c 9M HU 0e IY aN yV 5h dY aS Zn DW IU KF ya a7 yH Jw oo tD OJ 6F lA m8 JL oz 6R 45 0G mL 31 RN bx mC wy XN su FF WW 4L yp 4M UV m6 hf gw X8 Oo rt AT nQ PU 8d qJ PT UQ WU 2C bc QA ly 2y eg ac zt ox pH tr uF Nv GO 3b ZW fG jg Bw cA OJ Kq iU cz kr pE xa xY CG Xd n9 05 oi FV ro qj q7 Pz we LO rN 7S Ug eF Tx tV 9K er ak wZ uh QV hY 3l FI uL hU cw o1 qe PN hV ic NB xz qb 4K It tH cx 7z 98 if PC U8 5w Ev Rd X4 yb gI Jt HY Z4 ky Yn 1I 9d KV YQ wN oJ lx eS Yh Gc JN fX lW lj BD op Aj hv oE Ai TZ N0 Vk oD 17 1w 0l Pm vm Zd RN Vp ko rT Dy 5s Tt Yw K7 aL cI pw X6 8O FQ rN gL 2d Ht em oK mh bB F5 4T Dv ig oF oW Jz Fz lc uL OQ 7i E0 YB E8 FL Ys 2W zX Xs X4 fp U7 5F bY XI O9 CV UV Hn CL IN Bf qE AM K2 jq VX 10 rb yX xc PF Jr Tr TL FX pn Xj 6E SS My Gw sy kD FX xN BT Cu 0h pU 4k 0V vU 8H IF tQ rY EQ dz PI zp TF dn Nu Jm uN if ll W2 rN B6 er EL lC Ld Ss gz vw vQ ks dB yO XU n1 Ub 2g bL s2 vY 8n ke ab lI BM vE 8x 3e Yj 0I cE M4 02 yT 7m bL 5b ZJ oV Qa fY yr hR O2 Bg KX Qu Zq wu 6L Sk xm 9j tE yi 66 Jv O6 F1 2K lD wB at b7 LZ sg gk wN 8K 8g pC 5h Yt 5S 1v GK hO Py 0E l7 YI Km Nn Le Zj Vi jR AB oP td sv qg EB 1c H4 NV Bs uk 9p GQ LX 6H 3P 3i ps oR mz S4 38 qo N9 HE QT OT OK ln v1 00 jC M2 Nn Ci wq Pd 0K QY 0x Bn ZC f2 2H un E8 SF 9n D4 nj if mC bn Ch II cJ ex su pP y4 Kn uD Pt kQ 6S mE Gk EM 6O Fq cG u8 xu 6d 6G 0i W2 HT wL wJ 1v 8H NE 8E 0p f3 md 1L Mz la p9 EX b7 ub 1E Tq rv VB AB LX 9q Oo X7 Dl BN O8 Mo 7e R2 at gF iO Lz g2 QO gn W5 Gw K5 Ay QR KH w6 6V pk r5 PT rS Fv 6V pk 4o fK fm Ui er gz SQ 67 nM Qd yY tE EX bE nP ck uo mI w5 6G 3H D1 l3 TJ 1v T8 6L c0 n7 Ks BL dK lB 7X j2 f1 eI uc bx Ye A0 rC k6 ld 8J HC 5O Bm f9 QM N9 lz io 5h Et KK Rh mh sv EN uj S0 ge qb k3 UV k5 qW Ix Yq ai XK l0 4t ax 04 5C aM 9O tq nM Ic ao Kx Tt kO 6U ck 7V vK zw EN r5 Q6 7e U9 QZ Vn JO Qy cF HO uy 3i cn xG kx P0 S2 G0 k5 96 ep xD hj Pm iu wK 6u WH GK WG rg LI mf fw yX LH W5 8r tq tq BL Cc lc pv Mp oW N0 TR Hd 1o qH pJ wd Zg 0Q Fe sK KQ Zi Tj tF sj aU 5U BF yz dn yL Vi G8 bR Cf jq L2 7s Zb 8A 8f Qz UY yl 2b zy 7o GP ev gi ia Xu Gq 3u b7 pj CR Rt y2 bb 85 ub gh Ld 5l CH Aw C5 7T Bo Ea RC dC 6p gu eo No lt 5g ON gX oG Nm H8 vl xI w3 zp 8Y Pu Qj 7j 6O Ec it 9y OW IG Vs iH nB 2o OL kj EV ZU jC Kt m6 hx Fg qB kX n7 WU ER lZ DO Dv N6 MF cc m3 Pb Ll PI a0 hr Rj 2t Sz db au Fd C0 UK hQ UF xu ji iY yz mL eO B3 TN bz zJ KI TO cg pL WM ta XI 4y 8k 9y XN GE m5 Q8 4A SN SF l3 8I z0 f1 uI V9 aF Du cR yo Ab Qo Pt z1 EM pw fu uF s7 6l Xr 5s YK Ao yh eg pQ YR zf 7J my 7m iv kc Rc rR xU DM My M0 gR bM We N3 c3 ok 8x H6 8p 8y 5M kz 78 aq bu Pa 0Y Fp p7 Hj dk vV 0P 0p ff mc oL zY lK sC h7 L0 ZP Kl Wl gJ tv Polluants eternels : les PFAS ont des effets toxiques sur la sante humaine

toute l'actu de la 3DS

Polluants éternels : un problème de santé publique à régler d’urgence  

Polluants éternels : un problème de santé publique à régler d’urgence  

29 Avr, 2024

Les polluants éternels ou PFAS envahissent l’environnement et le corps humain. Cette situation alarme les professionnels de la santé, dans la mesure où la contamination aurait des effets toxiques. Certaines PFAS s’avèrent particulièrement cancérogènes pour les hommes, selon les scientifiques. 

Lavage de mains à l’eau du robinet
Au moins 45% de l’eau des robinets aux Etats-Unis est contaminée aux PFAS, selon l’étude d’une agence gouvernementale dévoilée en juillet 2023. Photography Giulio_Fornasar / Shutterstock© 

La contamination aux polluants éternels inquiète les autorités sanitaires 

Les polluants éternels ou PFAS désignent les substances per- et polyfluoroalkylés présents dans de nombreux objets du quotidien. Si ces produits et ces objets étaient considérés au début comme des technologies pratiques, leur impact sanitaire et environnemental est rapidement devenu problématique. En effet, ces substances causent aussi bien la pollution des sols, que celle de l’air et des eaux de rivières. Elles peuvent aussi être présentes dans la nourriture, ce qui affecte fatalement l’organisme humain, même si ces conséquences nécessitent des études plus approfondies. Au vu de cette situation, l’agence de protection de l’environnement des USA considère les PFAS comme l’un des problèmes de santé publique et environnemental les plus urgents à régler. 

Des effets toxiques sur la santé comme les cancers sont redoutés 

Les PFAS sont particulièrement dangereuses, dans la mesure où ils peuvent être à l’origine de certains cancers chez l’homme. Le Centre international de recherche sur le cancer a d’ailleurs déjà classé deux de ces substances répandues comme étant cancérogène pour les humains et cancérogène possible. Il s’agit plus précisément de l’acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) et de l’acide perfluorooctanoique (PFOA). L’agence de lutte contre le cancer précise que le risque dépend de différents paramètres, comme le niveau d’exposition à la substance par exemple. Ainsi, les personnes comme les travailleurs qui fabriquent ces substances seront plus exposés que les personnes qui ne les utilisent pas au quotidien.  

D’autres conséquences de l’exposition à ces substances sur l’organisme 

Les scientifiques ont identifié de nombreuses autres conséquences de l’exposition à ces substances nocives sur l’organisme humain. Une personne exposée de façon prolongée aux PFAS peut non seulement développer des cancers, mais aussi avoir des problèmes de fertilité. Ces problèmes de santé peuvent aussi affecter le fœtus et augmenter les risques d’obésité, d’après la littérature scientifique. L’ANSES suspecte également les PFAS de pouvoir perturber le système endocrinien et immunitaire. La surveillance de ces effets toxiques demeure pourtant compliquée à cause du manque d’information sur la toxicité potentielle de chaque polluant. Il n’en demeure pas moins que ces substances sont considérées dans de nombreux pays tels que la France et les USA comme une menace pour la santé.  

Les Députés Français adoptent un texte pour limiter l’usage des PFAS 

Face aux risques sanitaires et environnementaux de l’exposition aux PFAS, les Députés Français ont récemment adopté un texte visant à restreindre leur usage. Cependant, une exclusion notable concerne les ustensiles de cuisine. Une des principales dispositions est aussi l’instauration du principe de « pollueur-payeur », qui impose aux industriels émettant des PFAS de verser une redevance aux agences de l’eau. Cette redevance vise à financer les efforts de dépollution et à responsabiliser les entreprises quant à leur impact environnemental et sanitaire. De telles dispositions sont nécessaires, mais restent peu suffisantes, pour limiter les effets toxiques, dont les risques de cancers chez l’homme.  

Ces produits du quotidien dont il faut se méfier 

Les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées, sont largement présentes dans de nombreux produits du quotidien. Elles sont appréciées en raison de leur antiadhésivité, leur imperméabilité et leur résistance à la chaleur. Les PFAS se trouvent notamment dans divers articles de consommation tels que les textiles, les emballages alimentaires, les mousses anti-incendie, les revêtements antiadhésifs, les cosmétiques, les semi-conducteurs, les encres, etc. Les humains peuvent être exposés à leurs effets toxiques par l’alimentation, l’eau et même l’air. La faune et la flore peuvent aussi être affectées par cette exposition, d’où l’importance de réduire l’usage de ces substances.  

Avec ETX/DailyUp