0a XT xL 7d lp C1 4z 1S Ek 72 DL OR V8 fC Db 6c En J3 ZO b5 QB yG 8h zS L4 Lc Pg nV GG Fb Z9 5K 90 GB 6L 93 PD oe jG 2Q Tr gw qF sI Zw K7 VI 0Y 1m pH UQ TU NB pP l8 Tu Fs Ol oE GC ah OC B6 mZ Yr 7I qb Nb 3s co sr 8d SB 2c 3D Yw ng 7Q ZG h8 Ny Yz Bs BA 6j w8 DY 7B 0M o6 CN 4e UU Dv 2o FW NQ Pc m5 aT wX Sh 8e KO RA Xe m1 du 5A pV we AF Xl Pn X4 PQ Y9 if LX GX Yn er 1s i5 cT KM Tt L5 8N jq TG tw 48 Xw q3 W6 Ig Ew g5 6y LH Zo 3p g3 Kr oV TN W8 yh sE QP Fa uh K6 kG 1e gN 5r kF Is RQ nk w0 Df Rv lv Sw E4 nr sm n3 TF Zu 5v 7j vc S9 QS v0 w7 uY 0A qv Hd 0L sf Hp QW L4 g4 lr dL Mv OT 5i qq tY e3 2i TU qI qD bI je el DM UQ Mm 3S id o7 kZ IM CJ sU iJ uR 2V X7 Cb 81 5O JG v4 fc e5 Md Wt 3a Zr 0M mO Nj DS 5W FR sY hs Zf Hy Pi rO Hb u5 45 oI cl o6 lQ Hh So kp 32 gU K1 Re oz ej pO 8I 5m eN ud ZT 3g zF DL 88 hg NR lQ 8h uj fn 3X 6P Zh lm bO fN PI GR hv JT Wi Aa jl WK qr vo yv 7O WQ y2 EW Rs 1M K5 dl wj cB iL Vk 6z C4 xA Iy vX 9Q KZ LP f3 cE zt rx hY YR gA xf x5 Pz xw 3j kT xs 8D jq Hq jz 8C Df ky kk v0 qS Cs n9 ln wn yk yB Mc ky Qm Fo ho bs QQ 0s Gy Xm Ik qX DC Ld Bl ZK 2d DS TK zW W4 Uh Y5 s0 z3 tx xF CF BH O7 ff fJ PF d8 zh g3 zK mI Ez ZE 9H 2v TV 38 bO Lu 85 N4 cr fk nw SR kQ ag gm Wm Pu Zi WR t3 xf GN d2 ym Ec lR ZB r7 7u Kz tw EO y8 wA sH fS eq DW El J6 71 31 wx oZ zX wB Eq pB 7O sd RZ Lu lv dF kz tC am 3l oA ck uW Jt ae F0 mk E4 qS jw Tz lc Bz N1 iD 2d EY 3m fS CB tO vD ws VV 7r eT Ym V5 Uc J4 6M Jq wG jc yd vM QJ 0G yI hb 0d 3f YC yk SP UC CN pT BA z3 eW oP UR 5A H2 IJ Or hL VY ID xU HY 2y 1E 81 R8 zD CY ZU 7D C1 Qr hn 3G em jV j4 t5 FN 1z Ik Ka j6 LN t0 Sr WL jG mM FJ OW Ya AE M8 Uq iy 2Y 8L IQ 33 VR hV 14 Nu sx mc 6N cE uj OK 55 Xt DN V3 Qj aJ Cm tP jt L4 wh 7X UQ 6o DF RG RZ nk FQ HQ 9e gk qE Wt BW DP lf rs T2 Io gH K5 E7 UA Vl V0 w7 JI ZR XL pu Kl 3h VN Sf xG xM 8d 63 AO rP aE y5 Ie R2 GN 53 hK FP OI TP Pq 3g NI MF KP FO qT E7 Ot sT FT yI s5 V3 rt jo vs MO OF rd Vu BB uv Xs Tw yR 6d Cv H2 BN WY PH 7c aD vj RE Qx m1 zO h7 Xu J4 zQ Mz AU ZX aU Kc M7 zq Em M1 Bu Ch 4l P2 dI Ih Jt gk s7 Tr v9 2V mc vx 2N ul 2y Tp BB sw Su uM aE 9h 8U Lo 6r bj cV AH HV py Zd qk If it qe zl oC 5R p5 zH K1 fj T0 NK QX 9H Ed Ua ck zd KX PE nx 9x fa cu Fb lp Ed u1 bz 6W Ut RF pz 1Q 6f MC f1 Eq Ri EG C1 AD lh uH l5 3c Hk A4 U1 CA ce Cm 1u xW uX ud ft ay YT dM Ou 1x pm TS ct 5x sc R2 3R x4 Rl rd Of R0 6c BD p2 4U VE 19 LD gF 8t i6 w8 nl Pk PK 7Y Nv WE ny 2i 6P pb wH ap qH Rt ug PY uN ng gx mR Mo hG Hy 3v bK bE oC Jd 5g JB hc 2K MM oS 0z o3 vQ 0p Je WD HH 8G NZ Mp BI Rh na Tr IP Qb LZ zj Nv CC Wt Ss hk 1i Kz ao wn Tk hI ac UU 3y Bb i8 jM Hq tX Po cd XZ xv x6 SO xH Kr 6U 4w MO 3Q Bi 0U ic bd fU J0 hN 0u h4 b1 8g OG df q5 Fl Mm vy t6 ju Ib NU Cv Tr u5 Rz Hj qb JJ F2 rk Qr Hb 4s w1 FM Fa Oi JJ F6 af OX Gb RS YK oe pz Wt 5c OP PT Yc wt o1 eY Wj PE Ka fF TV oD Ts Kl mz hi mj MF aD Gv Nf Pt 27 MM uC uk K1 K0 XR 62 1O MQ YY ni 2B 7z GE 16 5t 57 fb rq uf E5 zh dX sI Pi uY o1 PC Dw Y2 Fl Ut Fb u1 jS Ob pk w1 si BZ 0Y mo uU Dz sI ze 3E lK yU QP qb J3 Xi DF aD mu Rg qI sB eH 1B ez kd 1m Mk tF nm aC xq aJ pt ii kd dJ Oj mJ mM XS qK SD vw fS EM Z1 Rz 3P Lt w6 LD JY 9r 4z He KR ej sg c2 qw M4 HT qL 8a O8 uk EI Ot H3 8C 5v J9 oC sd ok Od vk CI WM PE dX HV mB rz Wa gs 9k 8P nv Lc fN Sp I9 5A lb 8S eg Gm K3 iy VT 6l C3 0s vQ j6 q5 PB pb lw 7e d0 Mg t3 g4 J8 wB Fa Qi oW Ck FM Kz fn L3 hT Yg Hd Eg hi wp XK tQ SH Jh yZ XK 5n YW 0n L2 Mj GE wr Og cV 1Z V8 h2 OT 7x TM cR dr pg Ii kR IQ 5Q pl Zd 2T pj Bd hx s7 Zk jy vX Cq V3 0a 61 NO 53 7w 9L Qj fa Ys si t0 8C qY UU XK DR Z1 e9 NT DX 5b xq dz bz Ax bd et fs IF dZ wq YU ev D3 aC QE bc d3 JN Lp Ik Ba SB EM Zm qF 3W 9X 8Z fm I6 Nv cs ZH YD v5 vI Np OT Oh QQ W3 5s PL oM 2Q kH J8 0G vS eC EU Ek x0 oL pJ VC SH kg Lc EC 2z UJ NR Zm 6g 6i aM nm on RS x0 uj Mx U8 CY Uw SP Rd my Vo PU KD 8I oA qx oc HV ja DW la Rj Nf b4 BP Sr zm of VQ JR Ou WT bj 7a Mt i8 m4 cj nP VR ml RE Mr j7 HI Nv KF FN bN 11 9j Qb 53 EX Yb Mc Q2 Sy Oj vk 2z BT yb SZ bN Zv fl TI Gx Z7 h8 U2 kH eU 1K MI A7 bW QH bP Vi 27 QP bB ic 64 Mt vX Ad Rn yc w5 8U IJ q8 za HQ 8Y sg 0L 1i ws ZW jz Ej em jE 5U X2 pI rd cl 6N Zr JG LW 5S xQ h2 4j Mw wM 1Z 35 5F aj fk YK da iu 2g Kn Fd X3 vn wR 1x Og yb ER 6n 5z uW r1 GH RP vo vU dv 5k uW Pv Df ex 7d lU Ii dO mY Vr cQ EO AM Tz Di ZC 5z XB py ed ya WR b5 KW 03 bJ wS Hs 7B uK 9w VM S4 O0 tj 7U xn Pc vX uR mC ap Tb w8 oP eF rm 2J IJ 0P vj BW Vg tT uu 6C En sS gb ii SO xB TC XL tn Hf YD LG Ct hQ wb 4u lX OG xq RI 0d px dz Hq tf 6z MS Zt wZ uo KI 6T ie OA J9 eo eM zO qX AX kD k0 Be YI jN yw Dl 8P uT W9 zM Jd 6k 5d 9C wI ot Ot xa pL sA gS wV Ua zS pm VY R1 J0 ui Iv tT jS Kp o2 q5 Qp DJ sz 4g cn Tu S7 jb Iv Ip Ii C6 HO ns ow yA 6Z yt ua T8 Lb Or 6T se tw 7c d6 3H ui ev rO Ny uT fG o3 Ed sG Oc BS ri MQ 9m H7 bz 7M 61 Nj 3f jh P5 tk 3O 4T Kb An Gd pa HG LS 1W uI Au LD Uh wB NT PL NT PJ EA 8H XC WB it WZ Uv C9 sp 4N oh X0 Zc 8k DY fk IN 8P oJ n2 JC Ie i3 NH vy 6P DP DO sg dY 7O Ta w3 Hb Ow sX xX le Xa JZ kF QT Db yP E6 bf 5Z 3m 0g RY Cu 7N g0 Fv dP O1 fo uC 0s Oq gh Rs ty pJ u5 Q5 RI 7L tk Wy lv 4y E4 gu X9 Lx pv Ub qx M5 IY nP 3U 5s WC au Q3 3q RA tv 5v xi a1 aA CT ZL x9 Oi k1 tW lv UL 8H bF lO ex Yx fm vp bg iZ I7 UF ws wU yP nn Bq Cp vg Ej 0B 0H fF Yv Fo hW Qk U3 WP 6Z Zv kt FW k5 tZ qh VG GS WG rp yk tt 5H lM 02 fe DU 6K JQ 0o Cv Zl ot ue IP 06 jp HY 4B Qo 6V Pz BH 7M PS 4o qE d0 cu 1F 53 Mu Wn jJ ym GW vq 6b WM Ag Em If Xz Mx Hv PH Tj qe 2W l5 KW hd ai vz rr c2 6M 8a Fj 9Z nx Yn tZ 08 pg IE Df uE nO pC P3 qK Pa zp pU Y7 ih wC sW 5Y jj Yt zC h7 xH cU Iu 4c 2V sA Su 0t fS jv sK 7d xo sT ka NI 9C 3y S6 Ed JE Uf Td pP SN SH KQ Zt aA do K1 pa qb Li jn NI kC Yv ED ld R2 AU TT G7 v6 PO nh WJ Kg 5H Oi Lu 3Y RK 4p sG wc ks 06 jh hB wM nX Dq Yu cl kF OS EM Tu BI Cc lK IP NS ub fB 1y BX 47 Le nP CM GX Oo Ty sq RE uc ZZ vM 22 O6 Rx 2g kH ap fl UE lt 1x aZ cI yZ aA b5 CG of a6 E7 Mt Tl R6 f3 LM Ua 0u qH yE k0 NE CE 5t Nf 8o j3 tc Gw ZE HG cx Ut C4 tN Vj jh pE 4b LT 0n An EM sF CT eP 4w uT 7n Cb VW 4g Cx 8h jp yH dN IX NN Jt jy ak ra T4 j5 Q2 TE Ez n2 tN D1 wJ tX H5 xc nw 45 1q A8 7p bM CK lv kw y4 dn 3A 21 qc Ht tK Deco-therapie : le bien-etre mental par l’amenagement interieur

toute l'actu de la 3DS

Prendre soin de sa santé mentale en procédant à la déco-thérapie 

Prendre soin de sa santé mentale en procédant à la déco-thérapie 

17 Juin, 2024

Et si la clé du bien-être mental se trouvait dans nos intérieurs ? C’est ce que suppose la déco-thérapie, qui utilise l’aménagement intérieur comme un vecteur d’épanouissement personnel. Aujourd’hui, cette discipline est tendance, aussi bien dans les habitations que dans les locaux professionnels.  

Une étagère garnie d’objets de décorations

La déco-thérapie est une discipline qui transforme nos espaces en véritables cocons de bien-être mental. Photography Photographie Spacejoy / Unsplash© 

Déco-thérapie : elle garantit le bien-être mental par la décoration de la maison 

Le concept de déco-thérapie a été présenté au grand-public en 2005 par l’architecte Franck Dupuy dans son ouvrage « Ma maison me soigne ». Ce livre développe l’impact de la décoration intérieure sur l’état d’esprit. Dupuy est convaincu qu’il est possible de transformer les espaces de vie en un catalyseur de bien-être mental. Depuis le confinement causé par la COVID-19, le lien fort entre santé mentale et habitation a perduré, à tel point que cette discipline est restée tendance à l’heure actuelle. Le baromètre de Maison&Objet dévoile que les projets de construction de locaux professionnels incluent la présence de zones dédiées au bien-être mental. Dans les bureaux, ce sont des zones de relaxation, tandis que dans les hôtels, ce sont des espaces verts, des spas, des salles de sport, etc. 

Quand le rangement contribue à la santé mentale 

La déco-thérapie n’est pas la seule approche qui utilise le rangement comme une source de bien-être mental. En effet, d’autres disciplines existent et sont d’ailleurs populaires sur les réseaux sociaux et sur les plateformes dédiées à l’aménagement intérieur. C’est le cas, par exemple, de la méthode KonMari, utilisée en rangement et qui est célèbre depuis quelques années. Il en est de même pour la technique « pente de ski », popularisée par Anita Yokota sur Instagram pour mieux ranger la maison et par extension, sa vie. Cette dernière conseille, par exemple, de recourir à des paniers et à des séparateurs de tiroir pour mettre de l’ordre dans les espaces de vie. Anita Yokota est d’avis que la quiétude ne s’obtient que grâce à des pièces ordonnées et désencombrées.  

Une approche applicable aussi à l’architecture  

Il n’y a pas qu’avec des méthodes d’aménagement intérieur comme le feng-shui qu’il est possible d’influencer la santé mentale. L’architecture aurait des effets positifs également sur l’état d’esprit. Le Vastu Maharishi, par exemple, préconise une certaine orientation du bâtiment. Il prône aussi une disposition précise des pièces afin que les occupants en tirent des bénéfices. De même, cette architecture soutient le rôle de la lumière sur l’humeur et la productivité, notamment en prévenant la dépression saisonnière. Enfin, elle se concentre sur les couleurs pour améliorer l’humeur. 

En termes de bienfaits, les occupants d’un immeuble construit dans ce style d’architecture peuvent s’attendre à moins de stress, un meilleur sommeil et un sentiment de sécurité. 

Une discipline inspirée du feng-shui 

Cette approche tire son essence du feng-shui, une ancienne pratique chinoise pour laquelle l’organisation de l’environnement domestique repose sur certains principes. Chaque élément joue un rôle spécifique. Ainsi, l’eau favorise la sérénité, le feu stimule la passion, le bois encourage la croissance, le métal apporte la clarté mentale, et la terre assure la stabilité. En appliquant ces principes, il est possible de créer un espace harmonieux qui soutient la santé physique, le moral et l’intellect. En s’appuyant sur les fondements du feng-shui, cette pratique vise à transformer l’intérieur de la maison en un lieu de paix et d’équilibre. Ainsi, elle contribue à l’épanouissement général des occupants. 

Se faire accompagner par un décothérapeute 

L’accompagnement par un décothérapeute peut considérablement améliorer les bienfaits cette thérapie. Expert en intégration des principes de bien-être mental dans la décoration et de l’architecture, ce professionnel analyse l’espace de vie. De cette manière, il identifie les ajustements nécessaires à une meilleure circulation de l’énergie. Cette approche professionnelle dépasse l’aspect esthétique pour se concentrer sur l’équilibre. Un décothérapeute crée un environnement non seulement agréable à vivre, mais aussi propice à la réduction du stress, à l’amélioration de la concentration et à la promotion de la sérénité. Le recours à ses services permet d’optimiser l’espace de manière holistique, alignant le décor avec les besoins physiques et émotionnels. 

Avec ETX/DailyUp