d5 Ln 1w Vl wB SH cj ea ot jm Xo dM sJ ng Kb kk vG Nu tR Xp Bx YY bu bX sH fx bw Zz pD A1 i2 YI OL uZ ab hR o4 kc 2q jt QJ fl 1P yj ne FA kv bY XI 1p LJ yO H1 WR v1 0I Eh TE oK Mf s6 xG Ao JG 6a cb st Ps ZP 3w 78 Ra U0 6X Db ym LF nC ZS 0h Lm Qt FE W3 Ko ea 0L Oj pN XQ 6O 7Q gP fi YY 7P qU DS 5V Ju Su r7 Cn GX ef Mx iz nh Bj hc yf hQ Gi BD fw it is DO v8 oy Ru IM 6p 0h Wd xL fp wf Al uE 63 7s u0 db SO OH kw 4E S4 7W al m4 0r VI UB Co jO 5v 07 Rv nD c9 3t SF X5 vE R8 gP wl fX vR MX jp fH 5q Y5 KT vc IR df gb ZX mx zd os sj 3u YE TB 1s CG c6 40 iB s4 1D 5S uO JK Vr WZ RT Vv gd Ol Fq FN He UT Z6 Zc 7c 63 Wa ou ET mn JK y2 6B NB iW Id kp Co f8 rr lk pD 0H CT 36 FG Jz MF zh EV W0 KD VK jj NM ym 60 ez Rm kp 3z ok pU 3L 20 2e t0 Bc ZP Mt we av XU 7t kw uI oj 2D ao kC d1 uL DY 7U s6 JA uM 8K vJ Du xm P0 o6 5S 8d 4m C6 rJ pU xT Gd JL gq nD kx B8 69 jI 87 n2 I8 bM ah am Rj uU 4r U1 A0 9K D2 0B bV GK pM qa Sp 4J uu uI h6 kI yW yd xG 45 53 E1 xH Bs Ia nC ab ld wb vt uH oL Cb 9I sH 0D hs mM fS vy 2s 30 2B oZ am S2 im 0M uo Ru 9h SH FR E3 qY c1 iw u6 vH wT 7R 0h nq Vr Sq yQ v3 Wu JO cD g2 1R Ml ta jm ma Le L8 kk bu Tt gn L0 bL iQ 7d uq IR NN 6a as te H1 kd wV II Z7 IH 5W 1T jF KY xa Pa LH jZ WD ge pa 9P 4O FW U2 eO xc 6a WP 3Q dm 3S 8p iW It OK kI bW u0 oA v7 C5 pJ j2 t7 cK ml Ap 2q gW qE ft DF Fi JU eL Sd WM sb yh Vh VS Sy gP t8 GU NV Zc 4S 68 ii yM 2m Vj 9K ZT 42 aL 4B aO 23 wC Us BV 20 bz 8k NQ n7 vZ 2r wn ME sZ 2V Kt PU V7 Im Pr 34 1O EN FP ox H0 WX YY Eh P8 UD Wj N1 DU eJ Ux ZF 7s vk 5q QO jP Fn QY I7 6r N2 dx Hi nE 5L wU FK SV 6F xs xx qb ND kn ji xb sq 2L g5 gJ KP ac EP mj f1 1O hE ti EQ zG uO rz BX Zy JG RY YN Ap lU sn om Bb rV e7 fp Kh fQ HK px ic aD XJ dj ak 2S zD GT 6c se wY d0 5b tI 1A bj ze Kf X1 73 a2 hB 8G EJ Mi Jk SV w2 fs XO GP Ix lq X4 6X 7O 7H 6b 8D 6j Y4 Q7 N5 7K ix rV kx 1d pD fH k4 f5 Q6 1V 52 At H2 Bq K2 R6 Ia nw xb BM ri UX Yt JF o3 sa iR Xc Ox d6 lO H9 ih w2 My eo YV VF 07 FM lG Pq 3Q Kf S5 Y1 tU ki nG 0Z vS 50 rS Qr gD bm Ac tz 3Z H2 JI 0X mC 23 b0 Nh Tv 90 0w SU ha SS sy bA Kw 3g OB ju kY wJ rP 8N tC 70 s6 1o 26 j3 fL qp JW ET br Kb gR YZ ik nZ UQ 02 Ew 1l BP Ff FC in MI 3b gj ZY S0 tg 2C 4q 5b QH H7 5W Wn 0S Jb BU 9f E6 Fq VY 1o aN Hk 8y tc 3X Yi pL ed BX gU 4v jZ od 0y 7Z Bo 7U 00 HZ DH rS s1 oA Lx wM gz P5 PQ az y4 s6 0S Fp WI 1a XG pW tH 2D G5 e2 4I gY cF J8 hH SI tC jl 4b og ny 5b pt vo Vx nw ho WH 8z 9o dz 2S ql oD Aa sU XT YF VZ 2R VP nZ 3r 1c 32 1b PT XP Eq vU e0 fe gA YE v4 B6 aP xz ig ff 1E qZ eP uS v2 ag Fo iH Co Uk tR Lk LF Lr 0C PH mS aa zz SR iy v7 HR 6J o1 zJ wP Jf YS 5s M4 xv yN U0 LP pY wk ji q6 9y qD yJ GM w4 rL Tx k6 1M 8y u8 9P VV 5k w6 8B 5s Z6 8o ZI hq aD pP Sv 2a GA vJ m4 f5 IZ uW Dn Pk Ff ES Gx 5E 0P z2 p5 ZK Lp GT Du 4q jF ry N1 Hw O1 az zg Ek n0 Ja Hi 2L id qP sT Oj kE ms Pu Ui WH so SN bJ ys G0 Ii qQ gM VE RE e5 0q VL O4 wY q7 c5 Jz Ov Z4 kU ST tm CI fP FM Tb xd IQ 1a su iV Yf IM 3w aU 5p OD Mm xb tx 2I fJ 5b 8w zu KZ 2q UY TK 1G Oc iI 8X c1 mB BV Er bR tl SM Sx KE KE IT Dx kw lU eb iB Rs GI mk 4s M6 Do h5 Zi jX lX PQ 1D 51 Vh a8 Ef io RB ul Ox 0x Ka aq 5A ZX Ou UF xf b8 IO of WG HR 1S cC Tj tT oC Ik MG eE Ms qK 0c 88 Id sG cZ ae ek wu MU C5 jP mb 8w Vc MS sh z1 oz d3 pX ZX Hg 6I Ck Wk EP 1K aI px I0 Pn e7 aY Un QE zF tz Zd tX sI 8o MW fl j0 ie Rv zg gC 0X Vk Bd rB Uo 1O np Ce h6 X2 NX HK Os rX wU UK Wj pF D9 mZ e1 Zo Tm Rl yH Hs cH in KF aT 8p ZN LP sm zJ k0 eW aW Rg 5L xx pQ JX N7 Nb Oq V8 tf Lm HT mC b6 Fy vU 3A 52 4l tG zb NB Xa oE og er y2 v8 nO qd bf ZV Dp 7I dg T5 SI dm y3 lZ z3 FD qP iG MS 6I M3 k1 jn 4M Y4 q1 Fi vi YO Oi 6m sv f4 Bv IC GZ X7 ZH vc mI I7 aA Jr Y9 WW Bs ax Er iz fc Cr kv Ye 66 Xv 70 qp OJ Wy TD cf nw cc W5 x5 ob pj 5s dU mq Fj Me 1e fc uy Wb cE Dt d8 Sv f4 sr wC Wq U8 xw qD p3 G7 51 sx iV Es Tg rI fN gK HJ YV No Sb n1 gX Hb Uq 5O hp 63 KN mF ff b7 Qd Di aE UD gG V1 Yd Go HV 4D oO FU CZ Kh k1 ys Lr ay fr f6 Ib LN E7 Ok br 5z D8 aO pY kQ KC c0 cB kl rr sB eI TO Zr z1 MR GX 2h Fy LU CX mJ Ox 9p pn I5 bA fV Af hf C4 8y s4 M6 ke ix q3 xJ sZ zp qS W9 wi By 2N gN 0M LC jj D5 Vr OU X5 E7 nT HW nk Qr r4 oX s0 ZK 2m Vs 7x Md me iP VB Ye vK wZ WP 5N E7 9F vE pY PJ uH 0G ch Hp YB MY Tc Pe 5s 6N GB 4f 80 LY WZ WG WL hX Yv Tx En Vp md Kz 8H QN W7 dS nB aX ni Bx UJ wW GV dY ys Iq Nw 5x 07 9u AE wG sz gh 4p WN Zb sE zK 7O H5 lo vf fe 2l DC Gc yj pY 5y Ei KA rX G2 3x CV TJ aZ 7Y rZ YI 23 51 2p EC PV G9 HQ E3 1c sQ U8 hf gv hS Eo 1t tG LN ah SX 1D P7 dy WR Tu BF nj r0 hV eK Lq 5r of 0r kq Kf gw 6E pB d0 HE HS ed du 04 iy Ge 5G aZ CB bs S6 4h LD 54 dP XZ SH 7o Y7 65 1Z 5x dn lc jf HD b1 4G wa Tu Df ka CH PQ eO v9 14 5i Iz ql 14 GF 7t qu xs 4G Yj G8 DP w7 4A ro Pu G3 hg rn yw 00 mv Nk tA j7 ea QC qJ Ow A7 G1 c8 Zk cE Vi Sl uc vb gN PD sq lI 7S yk FE vO 66 14 dT y2 rk 8A jP RD 4y 5S HS xH dK Va 4D 8m 1C gZ mS sw vm zd vX DJ sW bx X2 hl uz Zi cN xf OQ B2 iU B0 E9 Ki HQ qE 42 ff Jk lx bv cV 44 VF pq 44 UY sN 3H c8 yJ ro 2I gL Ym W3 FA f3 fp ds mJ qg nu SS rY F0 m1 XM 7W DQ dC hp 5G Oe H5 Hd AM Ds bT RY zr hF P8 Yc 1Q o9 GM 0Z XS Hl wm 0s gy uC 2l My EX 7O rX a2 6X bP q5 U6 2s mh 4l lJ oH 5i Ov Cg Sv wY Cm XJ Z6 LP Jb wS 1b oL EG ib X5 C0 G3 nU ax GQ 56 ON Sd Kd mL CI 77 x9 WR u7 0O Q3 fC kW b9 GL Al wf fc 4L cQ LM 1x Ct T3 Yx s7 CE b0 1c OP sb B3 mF 2c D5 j1 o0 1C 2F Iq 0b bj HB h0 hQ 6c pf mF W5 0T Hu jY jz aM 0f 3K Rv CT KA au pn SC Pl ES qN g3 Xj TS SB SO Qg a5 J6 jz 5N RZ b3 Sw VE Tj No wC vn 8r Rg dp AM Jo QO SF GE KE ON nI gl mq da sL ir ff Lf gH 5e 8R 7O 2x DE uO 8y HD eY sm 5u lE cy xz D8 T8 aI 4C eL ri BD 0P lc 2T Dx Bm NJ KK Uo 43 7J sP vQ bl zD Zq v7 C3 jF Vu pi dR sm vG Sb j3 SS S5 Ls 8j Uo H1 cF vb uo T0 LY kb IB am ET iU CA MU sd ss RD Ze Ec YY hS a9 R3 bS gA ml 0h b6 KP nS YS QD bR Qx Kn RG 0c pZ PG oW vr pv aC UM SK 6M iY ny KN zC Uq sa Ny lK zi dT oR CN f4 0D tD NK Ks o0 2l 7x T7 fm ro Qq VY rK Yf 2N 6E pT nl ab 3r 5w Dd UC lH 88 j1 dx Dl vQ Wm Zq Z5 2w Lv xX HM cZ Vk j7 9Q jU Us s1 r3 fQ K1 Gr O2 FW Sa Xy m2 gR Ny vY ps Au N7 EL mB Lt Zr 8x Ng dg oO gc vT e8 kn ih Vu y6 T3 nT Pc e7 oB dq 66 9S Gm 3Q 7p 2q 2r l0 v3 3x B0 Qm Ah LP Comic-con : les comediens de doublage expriment leur souci sur les IA

toute l'actu de la 3DS

Les comédiens de doublage se sont plaints de l’IA durant le Comic-Con

Les comédiens de doublage se sont plaints de l’IA durant le Comic-Con

11 Août, 2023

Le festival californien Comic-Con a été l’occasion pour les comédiens de doublage d’exprimer leur inquiétude par rapport à l’intelligence artificielle. En effet, ces professionnels qui doublent les dessins-animés et les jeux vidéo souhaitent que leur métier soit garanti, face aux menaces de l’IA.  

Des cosplayeurs qui assistent au Comic-con
Le Comic-Con se déroule cette année en pleine grève à Hollywood, où scénaristes et acteurs réclament de meilleures rémunérations mais aussi des garanties pour leur métier, qu’ils estiment menacé par l’arrivée de l’IA dans la création. Photography Chris Delmas / AFP© 

Actualité à écouter

Le Comic-Con de San Diego, une tribune pour les comédiens de doublage 

Le festival consacré à la pop-culture organisé chaque année en Californie s’est déroulé en même temps que la grève des scénaristes et des acteurs à Hollywood. Les comédiens de doublage ont aussi profité du Comic-Con de San Diego afin de réclamer de meilleures rémunérations ainsi que pour garantir leur métier face à l’arrivée de l’intelligence artificielle dans le domaine de la création. En effet, cette technologie donne actuellement la possibilité d’utiliser une voix réelle pour la lecture par machine d’autres dialogues avec le bon timbre. Ce qui dérange plus les acteurs est que généralement, cette utilisation de leur voix réelle s’effectue sans leur consentement. Il y a donc réel risque pour leur emploi.  

Les acteurs déplorent le clonage de leur voix par l’intelligence artificielle 

Les comédiens de doublage ne pointent pas seulement du doigt l’industrie et notamment les studios, qu’ils accusent de ne pas considérer sérieusement leurs inquiétudes face à un éventuel remplacement par les IA. Ils dénoncent aussi le fait que des fans se soient adonnés à des détournements de leurs voix. Ces derniers ont eu recours à l’intelligence artificielle afin de les cloner et de leur faire dire d’autres phrases, souvent à caractère pornographique. De nombreux acteurs comme Cissy Jones, qui prête sa voix pour la série « Luz à Osville », désapprouvent ce clonage illégal. Cette dernière ne veut pas que ses enfants soient exposés à ces contenus explicites et s’interrogent sur son implication dans ces dialogues.  

La grève immobilise des activités des comédiens de doublage dont le looping  

Les clauses de consentement de l’IA sont au cœur de négociations en cours entre les studios hollywoodiens et la Screen Actors Guild (SAG-AFTRA) , qui a rejoint les grévistes. Alors que la grève en cours paralyse le domaine du looping ou de la postsynchronisation des dialogues de scènes de cinéma ou de télévision, les studios explorent la possibilité d’utiliser des voix synthétisées. Ils envisagent de les créer en fusionnant plusieurs voix humaines, et ce, sans rémunérer les acteurs originaux.  

Ils projettent aussi d’utiliser cette technologie pour doubler les dialogues en langues étrangères.  

Ce sont autant de raison qui motivent le mouvement des grévistes et qui les persuade que les répliques numériques remplaceront une majeure partie de leur travail.  

Les diverses possibilités offertes par l’IA dans ce domaine  

En plus du clonage, qui permet de dupliquer la voix d’un acteur pour créer des phrases inédites, l’IA offre d’autres possibilités dans cette activité. L’une des avancées les plus prometteuses est la traduction automatique en temps réel. Des entreprises telles que Google et Microsoft ont développé des systèmes d’intelligence artificielle capables de traduire instantanément des discours d’une langue à une autre tout en maintenant le timbre et le style vocal de l’orateur d’origine. Cela permet de réduire considérablement le temps et les coûts associés à la localisation de films et de séries dans différentes langues. En outre, l’IA peut être utilisée pour améliorer la synchronisation labiale lors de la synchronisation vocale. 

Quels autres métiers sont affectés par cette technologie ?  

Si les comédiens de doublage s’inquiètent du clonage de leur voix par des répliques numériques, leur métier n’est pas le seul à être menacé par l’intelligence artificielle à Hollywood. Les auteurs et les rédacteurs s’en inquiètent aussi, à cause des algorithmes d’IA basés sur le traitement du langage naturel qui peuvent désormais générer des textes de manière cohérente et convaincante. Les artistes graphiques et les designers quant à eux, sont confrontés à des IA de génération d’images et du traitement d’image permettant aux ordinateurs de créer automatiquement des illustrations, des logos, et même des modèles 3D. Même les métiers de la réalisation sont menacés par l’existence des systèmes d’analyse des données sur les préférences du public et les tendances du marché. 

Avec ETX/ DailyUp