toute l'actu de la 3DS

Google procède à l’acquisition de Moodstocks

Google procède à l’acquisition de Moodstocks

27 , 2016

Google a racheté la start-up française Moodstocks. Cette initiative souligne l’objectif du géant américain à approfondir sa compréhension de l’intelligence artificielle (AI). Si le montant déboursé pour ce rachat demeure inconnu, la validité du contrat est bien réelle.

 

Découvrez pourquoi Moodstocks intéresse Google

La multinationale Google voudrait se positionner comme un acteur clé du développement de l’AI. Cette nouvelle acquisition vise ainsi à parfaire sa connaissance de la « machine learning ». Traduit par « apprentissage automatique », ce nouveau concept virtuel est un aspect de l’AI. Ainsi, les locaux parisiens de Google accueilleront les équipes de Moodstocks.

La technologie de la reconnaissance

Les activités de la start-up Moodstocks se recentrent sur l’AI et la reconnaissance visuelle par le biais d’algorithmes. En effet, la toute jeune société a donné une nouvelle dimension au capteur photo des smartphones. Celui-ci s’est redéfini en scanner capable d’identifier des objets. Quelques secondes suffisent au logiciel pour identifier l’objet placé devant le téléphone.

 

Google s approprie Moodstocks pour sa technologie de reconnaissance

La firme rachetée par Google travaille sur la reconnaissance visuelle © All RightsReserved

La firme rachetée par Google travaille sur la reconnaissance visuelle © All RightsReserved

La filiale de la société Alphabet multiplie les acquisitions

Google compte à son actif 191 entreprises rachetées depuis son lancement. Il n’en est pas à son premier rachat français. Moodstocks succède à Sparrow et Flexy Core, intégrés à la multinationale en 2012 et 2013 respectivement. La première entreprise mentionnée s’est faite connaître pour l’introduction d’un client de messagerie alors que la seconde a inventé Droïdbooster, un logiciel pour booster la performance d’Android.

L’utilisation de la technologie de Moodstocks

Cette technologie, basée sur l’intelligence artificielle, pourrait être adaptée à différentes sphères, allant du marketing au machine learning. Cette création de la jeune compagnie pourrait, en effet, optimiser le commerce électronique et la sphère publicitaire.