toute l'actu de la 3DS

L’application Boomplay fait la promotion de la musique africaine

L’application Boomplay fait la promotion de la musique africaine

5 Déc, 2022

Avec l’essor des services de streaming musical comme Boomplay, la musique africaine commence à être connue à l’international. Des artistes nigérians sont même devenus célèbres dans le monde entier grâce aux plateformes numériques. L’Afrique francophone entend aussi participer à cette révolution numérique.

Boomplay veut aider la musique de l’Afrique francophone à se développer

Avec 80 millions de titres disponibles dans sa bibliothèque, la plateforme Boomplay peut très bien rivaliser avec les deux géants Deezer et Spotify. Mais ce qui différencie cette application, créée au Nigéria en 2015, c’est son catalogue qui se concentre principalement sur les sonorités urbaines et les musiques traditionnelles africaines. Notez que Boomplay propose une très grande bibliothèque qui vous permet de faire la découverte d’artistes locaux qui jouent divers styles musicaux.

L’objectif de Boomplay est d’être un lieu où l’on peut découvrir des chanteurs et des musiciens du continent africain, explique Paola Audrey, directrice générale de la branche ivoirienne de Boomplay. Actuellement, la plateforme veut se développer en Afrique francophone. Son objectif principal est de faire connaître, à l’échelle internationale, les stars de la musique contemporaine d’Afrique de l’Ouest.

Une chanteuse qui monte sur scène avec ses danseurs
Nomcebo Zikode est devenu un artiste célèbre dans le monde entier grâce à son titre « Jerusalema ». Photography PIUS UTOMI EKPEI / AFP©

La révolution numérique favorise la promotion des artistes africains à l’international

De nos jours, c’est beaucoup plus facile de faire la promotion des artistes nigérians dans le monde francophone, affirme Paola Audrey. Néanmoins, Boomplay tente l’expérience dans l’autre sens, comme avec le rappeur ivoirien Didi B. Le rôle de Boomplay consiste à aider les artistes africains à trouver leur public à plus grande échelle, ajoute la directrice.

Par ailleurs, les artistes d’Afrique francophone doivent apprendre à se présenter sur des services de streaming musical tel que Boomplay. Par exemple, Spotify a créé des playlists de genres musicales africaines : afropop, afrobeat, afrofunk, coupé-décalé, etc. Les artistes des pays d’Afrique doivent alors connaître l’importance d’être dedans. Pour rappel, Spotify propose une impressionnante bibliothèque de musiques aux rythmes très variés : jazz, blues, folk, électro, hip-hop, soul, rap, groove, musique d’Afrique, musique du monde…

Les revenus du streaming musical africain pourraient tripler en cinq ans

Les revenus du streaming musical africain devront être multipliés par trois en cinq ans si l’on tient compte de l’estimation du cabinet Dataxis. Si les chiffres étaient de 92,9 millions de dollars (90,7 millions d’euros) en 2021, ils pourraient atteindre 314,6 millions de dollars (307,3 millions d’euros) en 2026. En témoigne l’expérience avec la chanson sud-africaine Jerusalema ainsi que le tube international Calm Down du Nigérian Rema.

Rien qu’en France, ce single de diamant a généré environ 50 millions d’écoutes en streaming. Tout a commencé sur les plateformes numériques, y compris Boomplay, affirment les experts de la musique et de la culture africaine. Il faut savoir que beaucoup d’artistes mélangent les chants africains avec d’autres musiques du monde. Cela permet également de mettre en valeur les instruments africains comme les percussions et autres.

Avec ETX/DailyUp