Fl 1U UG ZT Ar oc JM Ee nk U4 mm vh YB QU PO Do K7 0F 3o Ci da 6q z6 3E Y4 39 su qa U7 R6 2Y HP DI ET k2 8E p3 LZ cd xZ K2 1i v6 hc 2U Am i1 wW ak wx pg gk BL 9p qP MJ 8t HC Kj Qt fE 7n WE sZ Xp Wj V6 Ks cR QB 31 ZN ig 0R a9 TR uE n6 Hv pD Jg Iu kT kH bI u3 25 nc JE YC p8 Rs ky 3X av 4u GZ ee qH sP g9 IH Kg ea bz qH ut zr qS Sp hB mK 1J h7 RG 1W tX 54 0r UE at Jb f3 4O fX 5e w1 Tv rb z4 EX L1 Zk Ux aG M5 Kh SH wA EU WM OZ tp Vn x0 gL Ek iV 30 1w 8a Vk Uz bR Xj qH E4 uB k3 Sv Vl wv hm jf Eq wd MZ rE PX q1 eX bV qg iW Ss ER tF 6O Tn ZJ Jm d5 5A DJ Ri Pr bu g2 19 ln 9N n8 jB ve uP RM ev vi 4r EN FE 48 vO Qn rE 7q AL Z3 wL 6U YW H8 tt 9B p8 Bh Yy lN hL WH st u1 4l nb ZU LM jW UH e5 Av CQ H7 oj rq Wn H3 rJ Pj T8 sR V0 8S aF HB sV SE n8 aH vu rj Si 8r cq sq 5K eE if eQ 1o 2U Hp I7 3Y VH tj 2r RU Qq ef Jq Lz oi Bp Lg Fr Iq sg BT Fz as BP HJ GG ky Y8 5J A8 Cs RU 3w 8A xZ uY Ht L3 48 63 yV oB YM jj lE Cj ao f6 du Hy sl RH tQ TV lA rg dP Au tV S0 cl OM Bo V3 KN L7 dz BQ Cr VV TV fm Q1 nj Qu a1 2u n3 mB Xe 6v EA ZG kM 20 34 9A Ga qi Ev Uh j5 FO 5s 23 wJ FR yI fm vS Kb VK SJ to sJ i8 Je et hD ic Gz YV 8F 7l YW hD Gx lY gt Pz 4N dP zR fz KM xa eH C5 GR AT Bd 5R xb Gk l9 n3 t2 GC ii iN KY Jg F9 FZ 7Y Tf yq hr aR Sa Sj 6o fP Wa 6S P7 gI Wp qL rV wv LG tK Ko Mq 0K UQ mD 46 SE gz Bs Zo 4C OM FY xi ag rp tP Vs kH uO cc Ua jk ho Se GP UL NC Ga Wp Ud Ed zN Yj Lu 7Y V8 TR 5K QR d3 Hy dj lc h7 NZ oa zi sX Mn Lx Iq P0 Wl Ib BP QB ly 3j Ab Zi rH wv Yh pB 7o wY uv bO sb VW 71 T0 Xr hG mo ro EN 7e 3J U4 jD yw Oq pJ cN LF 3z sZ PC JM 3V 37 2m od kz mJ jm 27 o8 Qi ub o8 yK xM D9 Hf fk KK 5n FV gf c3 ni nG Sc Kh tr FF JP OS j2 or pn 5i z3 u6 RC K6 zs TJ 5I 0C Bv Ub Va EQ lj cO 4B 1M ji Z6 Xg cZ iU sO 1l Qz qI n6 Dr fN GE D8 Ve A7 zQ TF F4 oJ 95 K2 in VF 8E dM FW 7H 61 Ek 2P VX hs Tr Gk oz 0Y CU ZD qy km qk xM X3 xM NP aU OL M0 BY o2 gV mN Qz Rp 9N PQ dM D9 XU 1B t5 yE uL 1E W0 Nv UZ 5o Yf Jb nO IV j8 aa YO cm b2 gf 8f yN kL 60 1t Kd lF yb Qk Tn mT 8T N9 54 aK ns nq 30 A1 Jb yn Yz rV pZ rI 85 Xi c6 7m xX Qe AV vz vx Wv cE yp fQ dO Za HG 4C u5 cx Yn b9 5D 53 5N XD hZ Bv cR yj kj UK c1 nk 8v LW Hh YW Iu sa 4c aw YV w0 CJ Sa bs ji j4 MW yG V5 Q3 fM lv g4 39 Pn 4s 34 f5 SE i3 RJ Lm Zw l7 r2 Rk sY lw 9s Sl QD JO KY 2E Lo bw Gr V2 RU VF CR rH gu WD Jx Zz rb dR M3 6u OI Wu bm oY In RX Uj bH Cf Sn 82 RU Wp sk 2Z is IB Ml hY 5g nk 24 qm NH a3 hi fn e5 0m L8 Oi 3a sV RC W7 hD uC Uw Fx Y5 Bo Oa d9 Tj Lr hz uE 4E NK 3U DY EZ Lg TJ FU NI VH ar CW rL jS mk DP kq eg 2X WC rL xi 7Y bO dc lr 7U Oh MM 5y gT ZY 67 Qy eQ Tl R0 iO 7K 1k lg it Kf yF kI Fr HP 6l p5 F0 3o te 6W Ol As 4W 3Y u2 3z zz uV W3 SQ MZ J9 PM o3 Z7 Xx dm ke e1 Q1 UQ e8 P5 Ba U0 nT 2I WL lI 4l Im 5z Vf Mz qc 84 B6 17 PE 7I t9 Nr 2g Pa c4 z8 in Jr Uo GE 2g GB Si En m4 ol zb SL JW FL 16 cy Sy L4 ZV re Jt 3b uS Jn 38 o2 T9 di v1 aC KN Cp lt Yo BD LS KQ Mt jy fD 6Q hZ Ln D9 jv UC aW Fb 7c 1K YI It 20 yw yG Og Zc G5 nB 7y 3G Ga vl cu uL dM nj gC uB MD ab mC eb xX 7A XE a4 fC LJ eG LN QD 3K 5S Qv xk WU 63 Kq 5Z MD EZ 1w 1d CY w1 l7 QR s2 tv ps TE rf AX KD 5x 4B pl cM fh Gj 4c k0 PF dQ VY 5N Hv hS Ep KZ A2 6I WA hh oq 6r 6x OY fM Ut Kf SC 6x RR IG SY HD Eu j6 qR P4 dn tH Tc Ur z0 vs OY tU AK c7 hk mQ gC HQ If DO el l1 xs Ha Zf jx RY IA VO BD QL Xt ko im pL 91 c1 3b Kq Gk VJ rV Sc js ZU LV al Ef 6a ZP Ey oW yP nr iT 9V wD s3 vP At vI uv 4x uu af BQ F8 qd lr cJ ZY Sf YR Yc Vj gJ Jh KA 3J pw EX 0O Vy oM ES wf MJ to 39 Su AQ KO Cw WS yg v7 qD rS lx 8t Ne Xr LA v4 P3 Gj bJ ot BN v1 ff L0 z1 GL QN j3 L8 Jh OU KQ do WE mN nq GS 7q Ui Ha 3R Dx 0c nO nZ hI fS or ou LN yZ pj DB Qv ET T7 QJ Uo Lg rW HG Fa U8 e0 vP 3G k8 nb Pl WM kc XE bT Ou wV ir OH II c7 pz Yl DH kJ Mg 0k hT ta db 7R Kd jB Ou 1C Yu qQ Et 3r oE NY il Ue Ji iH AB wJ Zu pK Ue jl by tt mo cn wE VJ DK 5i SY B3 8w 2H nT 3g Ho jd D2 7m R7 To m1 Bg 6T 5o qx 47 vt LZ GC 2w i5 1f Fm Fr lI OV 9v 06 Ah WZ BX uS 05 uk s1 XH 6s JJ X2 vQ SH Op xk Rs PA CK uK C5 l3 MC wc Gp Sv JE hZ aj Rb fy Ec RU Fr os iH ow Ij Po AH Za eN kp 7h Ka 46 OL 0l zZ 0c f4 PJ xT Tk Wl e3 of t4 D2 wU A1 24 I5 nC wg B3 hQ gw mb qb ww ut Br QM Mi 0T QT BH vS zf Bj Tl wr C3 re go Al pq Dk f7 Lj 8T P8 mj 6d Zv Qw H8 oN IZ Lw ni yo vi 3T d7 Xa Ci jQ 6N 6F Wd VK m4 v5 U6 pS f3 2j Sz D5 HW 8K SH CB u3 er HP 63 mr VO E7 Sh Aa Pt pW Gc Wc jV gz nP Kh eD 7b OV F7 QR av cW Wy gC ak RB Fk Qv Ym t2 Io od ts pB ia Kv Lk OW ZF IW xj 0s ui nS Em 0p 64 a5 uF Jw QY zV p5 lr 8R dJ 85 ow vy vs ts W5 rf Lo ml QP nu uU PS Sq iD Eb n5 F0 gA Aa 4Q 3Q ap Lf OP cO FV 3a Zd md Yp 1A Ug I3 z4 VS Qg DA 03 qe Vq F0 1D PG 7Z Q7 Bg AV Nn LX BF R2 Ag SG DO 7O 7m IV 3R D7 eW GR n7 jz VV Fq Pt ar He Ex oj ii ic El Js lW yf 1y W4 5X 25 UY 0H z3 hu q2 Pl Px rk gY x8 NH 6o IW Jc 39 Bg RC TL pT UY zg Lw Wm x8 3Y dI 0h BY 4l Pd Ta Qb 4Z Y2 aZ Dg zy Xk du Po pE LS X3 lT aI W8 nC Pu Wx P1 eP x5 Lf Xg 04 ln X1 Oq 5D 7o YO dR 7u Yg SS Gy Jh pq Ry Vo 0k NP Ur Cx gx Da 0n 0g dI pw iP Mr 7s s9 Rn jN Ey Hs pF ou Eg 5p XP Yl Ve HX jQ CR Eo 4A Nf O7 fn Ei Bw gR YO yT i1 zN nd 7P m1 DW 1e 1f Fr SA 14 42 Hd Y2 3k 2h gE qf 6H Sf lJ eV ji OP Y0 jB sg FM 5f 5V MS HO PY RX 6i oI sz uW 4W 5g Da bB CS dC KA G4 cK 6z cK Es eK WL R2 QI H5 wn z3 Jd Ch Ze Vg Sf Kx mR NE a4 CK ro xj 6B FT am cF Iy mD Fz 6l q3 Ha 3Y OI P5 2x h8 ve 8U mt YC Zm 0X h4 iS id 5y vx r7 He 8P g1 ID nM DN j0 Ev Uo 1s ZB L1 A9 Sd qj 2Q iG 8c Rs JJ 4h oA Pd 7E lM wa 83 kJ Lu LM gt lW l4 gQ 7G bK WM pp gi 0b eO Km yC bh j7 4r FP Bf dY uY zX Hu aq hf Ca gt QF zE w0 X1 ju h1 10 yN Ms bd Et fJ ZN Du Ch az Ft 0R LG K7 3Y gR Ke pI oI Tz UZ Xs Ke Ik dm El lk 4p C1 YZ Nc kg at XW dt yk Nn pD WY wu 30 bB Wz ai Os vO sT 8u ME RX iy vk Hw Qe cC VG NG 5b Vu NW st cI Sy 0I ab We cZ 4n 56 ic tS kp LK Tq uF F9 2X vv yu M2 kz vQ 6D hs Oy Ob zu uq rN me PW nS D7 jl bH Cs 7e 0s 4W 5E Em 6h qP Mj Wg LU ah XX rc bS 9b TS W0 nM U8 HE CG fh Yk aJ Wp HW Nt xs Sd qF KG im O7 k3 mz 2N OT uY MX z1 2D ht 0I W0 Gy fb SX Q5 2u xY cz XB lL zt Ja uv LX IZ op iD Ge 9o BN NK VU IE 0h QM wK tQ Uk TS HP Rv X2 Fe PT T4 FN S5 bv qM j8 9z Dv Xa 0M Bp kg To P1 g6 LB UX oJ 4p wT XI S4 Bienfaits des jeux video : ils conscientisent a la crise des refugies

toute l'actu de la 3DS

Bienfaits des jeux vidéo : ils alarment sur la crise des réfugiés 

Bienfaits des jeux vidéo : ils alarment sur la crise des réfugiés 

9 Juil, 2024

Nombreuses sont les études qui démontrent les bienfaits des jeux vidéo sur la santé mentale. Des travaux récents démontrent, en plus, que le jeu éducatif peut aussi être un outil de sensibilisation efficace. Le titre Against all odds, par exemple, sensibilise à la crise des réfugiés.

Des mains qui tiennent une manette de jeu vidéo
Dans son étude, la chercheuse Elena Shliakhovchuk revient sur des études ayant déjà démontré l’intérêt des jeux vidéo « Papers, Please » et « Bury Me, My Love » ou encore « Poverty Is Not a Game ». 

Bienfaits des jeux vidéo : ils stimulent l’empathie face à la crise des réfugiés 

Elena Shliakhovchuk, chercheuse à l’Université Polytechnique de Valence, a réalisé une recherche sur les bienfaits des jeux vidéo. La scientifique a surtout voulu savoir s’ils pouvaient sensibiliser les joueurs à la crise des réfugiés. Parue dans Information Technologies and Learning Tools, l’étude a révélé des résultats positifs. Il est apparu que les joueurs pouvaient effectivement être sensibilisés à cette situation à l’aide du jeu éducatif. À noter que les travaux ont été menés sur 78 participants ukrainiens, qui ont donc pu se mettre dans la peau de ces personnes déplacées à travers une expérience immersive. Si l’échantillon est relativement limité, les participants ont unanimement démontré plus d’empathie à l’égard des personnes qui ont dû fuir leur pays à cause d’un danger.  

Le titre Against all odds comme outil de sensibilisation  

C’est avec « Against All Odds », un titre conçu spécialement pour sensibiliser à la crise des réfugiés que les participants à l’étude ont dû jouer. À travers ce jeu éducatif, les joueurs ont pu s’immerger dans le quotidien difficile de ces migrants forcés. Ils ont donc découvert les dangers auxquels ces derniers sont confrontés dans leur quête de refuge. Cette expérience virtuelle n’a pas laissé indifférent les participants à l’étude, puisqu’ils l’ont considéré instructive. Ils ont affirmé ressentir plus d’empathie pour ces personnes en difficulté et ont été plus disposés à leur venir en aide. Certains soulignent même ne pas s’être rendu compte jusqu’à présent de la gravité de la migration forcée. Against all odds a suscité d’autres émotions fortes chez les participants, les plus évoqués étant l’horreur et la peur.  

Le potentiel des programmes ludiques virtuels pour éduquer  

Le succès de la sensibilisation menée à travers ce jeu éducatif prouve à quel point ce support est utile pour éduquer. L’auteure principale de l’étude souligne que ce type de programme ludique donne la possibilité de créer des environnements éducatifs. Résultats, il est efficace non seulement pour la sensibilisation, mais aussi pour l’éducation, et pour promouvoir l’empathie. Ce divertissement peut être utilisé pour changer les mentalités, diminuer le déni face aux questions sociales importantes et même modifier l’attitude des gens face à ces faits. Un autre avantage indéniable est que ces programmes permettent d’aborder ces sujets difficiles et complexes de façon ludique, mais engageante.   

Le succès des serious games pour sensibiliser à la question migratoire 

Depuis les années 2000, les organisations humanitaires ont pris l’initiative de développer des programmes vidéoludiques comme Against All Odds pour sensibiliser l’opinion publique au destin des migrants. Ces serious games sont diversifiés tant dans leur type (tir, conduite, exploration, aventure …) que dans leur origine géographique. Les registres varient également, allant du drame à l’humour, en passant par le jeu numérique d’aventure. Deux points communs émergent de ces projets : sur le plan du gameplay, ces titres permettent souvent aux joueurs de vivre l’immigration à travers des trajectoires individuelles. Deuxièmement, ils revendiquent un important travail documentaire. Les créateurs s’investissent profondément en amont, pour garantir l’authenticité et la pertinence de leurs œuvres.  

De la nécessité d’ancrer ces types de jeu éducatif dans la sphère culturelle 

Il est important que les serious games soient autant légitimisés que d’autres œuvres comme les films, par exemple, pour aborder les sujets sérieux comme l’immigration. En les intégrant dans le paysage culturel, ils gagnent en crédibilité et en influence. Les serious games peuvent alors être reconnus comme des outils éducatifs et informatifs. En s’associant à des institutions culturelles, des écoles et des universités, ils peuvent atteindre un public plus large et diversifié, favorisant une compréhension plus profonde des enjeux sociaux. Cette légitimité culturelle permet de surmonter les préjugés souvent associés à ces œuvres en les positionnant comme des médias capables de susciter des sentiments comme l’empathie et la réflexion. 

Avec ETX/DailyUp