toute l'actu de la 3DS

Allergies et stress : y aurait-il un lien ?

Allergies et stress : y aurait-il un lien ?

11 Avr, 2021

Vous êtes en proie aux allergies ? Êtes-vous stressé ? Selon une nouvelle étude scientifique, les réactions allergiques seraient liées à la production d’une hormone pendant les situations stressantes.

De plus en plus de gens souffrent d’allergies

Les allergies font partie courante de la vie de bon nombre de personnes dans le monde. Rien que dans l’Hexagone, 25 à 30 % de la population a des réactions allergiques par rapport à quelque chose, selon les dernières statistiques. D’après la professeure Jocelyn Just, présidente de la Société française d’allergologie, le taux de personnes souffrant d’intolérances a doublé en deux décennies. De plus, l’OMS estime que la moitié de la population sera atteinte par une pathologie allergique d’ici 2050.

Découvrez le lien entre le stress et les réactions allergiques

Le professeur Mika Yamanaka-Takaichi (de l’Université d’Osaka), l’auteur de cette étude sur les allergies, explique que « dans [sa] pratique quotidienne, [il] rencontre de nombreux patients allergiques qui disent que leurs symptômes se sont aggravés en raison du stress psychologique ». Dans ses recherches, il fait la liaison entre la production d’une hormone appelée corticotrophine (produite pendant les situations stressantes) et la prolifération de mastocytes.

Allergies et stress, les reactions allergiques selon une etude

Essayez de décompresser si vous souffrez d’une allergie © PeopleImages / istockphoto.com

Pour cette étude, les chercheurs ont administré l’hormone corticotrophine à une culture de polypes nasaux. Ils ont alors observé une augmentation de la dégranulation et de la prolifération des mastocytes dans la cavité nasale. Ce mélange est donc lié à la formation d’allergies sévères chez certains malades.

Relâchez la pression pour limiter les allergies

Il est donc possible de lutter contre les allergies en étant moins stressé. Des scientifiques japonais avaient d’ailleurs trouvé qu’effectuer des activités relaxantes pendant 30 minutes (écouter de la musique classique, rire, s’embrasser) pouvait modifier le comportement des cellules immunitaires des patients souffrant d’une allergie et donc limiter les intolérances.

Avec l’ETX Studio/AFP