toute l'actu de la 3DS

L’effet de la pollution lumineuse sur la faune et la flore

L’effet de la pollution lumineuse sur la faune et la flore

19 Nov, 2020

Chaque année, notre terre s’éclaire un peu plus pour répondre aux besoins de la société humaine. Aujourd’hui, cette pollution est une menace pour la biodiversité, et les chercheurs la comparent au réchauffement climatique.

C’est quoi la pollution lumineuse ?

Cette pollution dévastatrice est une production excessive de lumière, conduisant à une diminution de la perception de l’environnement. Concernant la faune et la flore, celle-ci peut affecter leurs rythmes biologiques, leurs activités nocturnes ou leurs migrations. Chez l’homme, elle peut perturber le sommeil. De plus elle réduit la visibilité du ciel nocturne et économiquement, entraîne des coûts inutiles lorsque la lumière générée est dirigée dans le ciel.

La réaction en chaîne sur la faune et la flore

L’impact de la pollution lumineuse peut ne pas se limiter aux pollinisateurs nocturnes et aux plantes pollinisées par ces derniers. Il se propage également aux communautés de pollinisateurs diurnes. Selon les chercheurs, la réaction en chaîne est comme suit : cette pollution réduira le taux de succès de reproduction des plantes dont les insectes se nourrissent la nuit, ce qui peut, par la suite, entraîner une réduction des ressources alimentaires pour leurs compagnons amoureux du soleil.

Une luminosité excessive est dévastatrice pour la faune et la flore © Getty Images/iStockphoto

Comment lutter contre cette pollution dévastatrice ?

Lutter contre la pollution lumineuse ne signifie pas ne plus s’éclairer, mais le faire correctement, c’est-à-dire, d’une façon plus responsable. Pour cela, choisir une ampoule n’est pas si simple. Optez pour une ampoule dont la puissance (watts) n’est pas excessive pour réduire l’intensité et maintenir un éclairage clair et uniforme. Vos yeux s’y adapteront et les étoiles n’en seront que plus brillantes dans le ciel.

L’éclairage artificiel est une sorte de pollution comme les autres

L’un des chercheurs, Kevin Gaston, a déclaré que comme le réchauffement climatique, cette nuisance dévastatrice semble profiter à certaines espèces à certains endroits, ‘’les deux sont entraînées par les humains et endommagent grandement la nature’’. Selon lui, ce serait absurde de demander d’éteindre les lumières du monde, mais nous devrions plutôt penser au rayonnement artificiel comme à tout autre polluant. Cela permettra également d’économiser considérablement l’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.