toute l'actu de la 3DS

Un salon de coiffure écologique qui recycle les cheveux

Un salon de coiffure écologique qui recycle les cheveux

7 Oct, 2020

Les cheveux coupés par Thierry Gras sortent de son salon de coiffure pour arriver aux eaux d’un port varois en passant par une entreprise d’insertion. Son but est de contribuer à la dépollution de la Méditerranée.

Les cheveux d’un salon de coiffure pour contrer la pollution

Thierry Gras, coiffeur dont le salon de coiffure est basé à Saint-Zacharie dans le Sud-Est de la France, est à l’origine d’une initiative écologique originale. Il explique que le cheveu est lipophile, ce qui veut dire qu’il absorbe les hydrocarbures et les graisses. Il a ainsi décidé de recycler les cheveux qu’il coupe dans son salon de coiffure.

Une technique intéressante pour la dépollution de la mer

Utilisés depuis des années pour contrer les marées noires, les boudins remplis de cheveux permettent de lutter contre la pollution marine. Cette technique « valorise des déchets dans de la dépollution » selon Naoufel Haddour, maître de conférence à l’École centrale de Lyon.

Le recyclage des cheveux au salon de coiffure © Christophe SIMON / AFP

Les révélations de Thierry Gras sur le sujet

Le coiffeur et barbier explique que chaque salon de coiffure produit environ 29 kilogrammes de cheveux par an qui finissent généralement à la poubelle. Au début de sa carrière, il a constaté qu’il n’existait aucune filière de recyclage dans le secteur. C’est ainsi que lui vint l’idée de fonder une association réunissant plusieurs coiffeurs pour collecter les mèches. Ces déchets provenant du salon de coiffure sont alors utilisés pour remplir les boudins qui servent à absorber les résidus d’hydrocarbures dans la mer.

Plus de détails sur ces boudins

Il faut savoir que les spirales de cheveux sont lavables et réutilisables une dizaine de fois. Ils s’avèrent particulièrement efficaces en cas d’accident pétrolier grave en mer, comme c’est arrivé à l’île Maurice récemment. D’après Sophie Jampy, encadrante, le processus est valorisant pour ceux qui y participent, car il s’inscrit dans un but environnemental, la protection des océans.