toute l'actu de la 3DS

Surf : électromobilité et fun avec le Powerfoil

Surf : électromobilité et fun avec le Powerfoil

26 Mai, 2019

L’innovation au service du surf, tel semble être la devise qui accompagne la sortie du Powerfoil. Cet accessoire pourrait susciter des vocations dans un nouveau sport aquatique, à base d’une planche électrique de conception française et commercialisée par la PME Redwoodpaddle.

Powerfoil : les derniers essais du surf avant mise sur le marché

Le Powerfoil, surf à motricité autonome, se présente comme une aile immergée qui décolle de 30 cm de la surface de l’eau en prenant de la vitesse. Après des premiers tests parfois difficiles selon les concepteurs, ce nouvel équipement sportif de glisse devrait être commercialisé au début du mois de juin 2019. Ce gadget technologique initie également un mode de transport nautique inédit.

La planche électrique de conception française dépoussière le sport aquatique

De conception française, le Powerfoil change l’approche du sport aquatique avec un foil qui obligeait à se faire tracter par un jet ski ou un hors-bord. Selon le directeur de la société qui a conçu la planche électrique, elle pourrait intéresser le public qui préfère les lacs, notamment en Suisse. Ce surf représente un produit voulu simple d’utilisation et accessible à tous, à l’exemple des trottinettes électriques, quelle que soit la surface de l’eau.

Surf powerfoil, un sport aquatique avec une planche electrique de conception francaise
Chris Defrance, le concepteur du surf Powerfoil © RAYMOND ROIG /AFP

Le marché des surfs électriques en plein essor

La petite société de Perpignan, Redwoodpaddle, est une référence en matière de surf autopropulsé. Fondée il y a seulement quelques années, elle réalise 1,5 million d’€ de chiffre d’affaires en 2017, mais elle doit composer avec une concurrence au niveau international. Diverses entreprises fabriquent l’équivalent du Powerfoil en Australie, en Californie, à Porto-Rico ou en Chine.

Les qualités annoncées du surf Powerfoil

L’équipe qui a mené à bien la réalisation du Powerfoil a misé sur la sécurité en le dotant d’un coupe-circuit en cas de chute comme sur un scooter des mers. L’appareil dispose d’une batterie d’une autonomie de 1 h 30 et dont les tests d’étanchéité n’ont révélé aucun défaut. Côté performances, le surf offre une vitesse de pointe de 40 km/h.